Martyrologe du mercredi 12 décembre 2018 - de la férie

Martyrologe
Le 12 décembre
1. Mémoire de Notre-Dame de Guadalupe au Mexique, dont une foule immense implore le secours maternel sur la colline Tepeyac près de Mexico, et qu’elle salue avec confiance comme une étoile pour l’évangélisation des familles des peuples et comme l’assistance des indigènes et des pauvres.
2. Commémoraison des saints martyrs d’Alexandrie Épimaque et Alexandre. En 250, sous l’empereur Dèce, après un long temps passé dans les chaînes et divers sortes de supplices, ils furent enfin livrés aux flammes pour la foi du Christ. Avec eux subirent le martyre les saintes Ammonarion, vierge, Mercurie, une vieille femme, Denyse, mère de famille, et une autre femme : après les tortures infligées à Ammonarion, le juge, honteux de se voir vaincu par des femmes et craignant que, s’il exerçait sur les autres des cruautés inouïes, il ne fût contraint de céder à leur inébranlable fermeté, les fit aussitôt décapiter.
3. Dans l’île de Chypre, au IVe siècle, saint Spyridon, évêque de Trémithonte, vrai pasteur de son troupeau, dont toutes les bouches célébraient les actions admirables.
4*. À Clonard en Irlande, l’an 549, saint Finnian, abbé, qui fut le fondateur de plusieurs monastères, le père et le maître d’une multitude de moines.
5*. À Quimper en Bretagne, saint Corentin, honoré comme le premier évêque de la cité, qui joignait à l’épiscopat la rude vie d’ermite.
6*. Au Dorat dans le Limousin, en 1014, saint Israël, prêtre et chanoine régulier, qui fut d’une grande aide à l’évêque de Limoges dans la prédication de la parole de Dieu.
7*. À Neumünster dans le Holstein, en 1154, le trépas de saint Vicelin, évêque d’Oldenbourg, qui fournit de grands efforts pour l’évangélisation des Slaves.
8*. À Celloli en Toscane, l’an 1310, le bienheureux Bartolo Buonpedoni, prêtre. Atteint de la lèpre à l’âge de soixante ans, il démissionna de sa charge de curé, prit l’habit du Tiers-Ordre de Saint-François et se retira dans une léproserie, où sa patience et ses vertus attirèrent beaucoup de personnes venues lui demander conseil
9*. À Bastia près d’Assise en Ombrie, l’an 1306, le bienheureux Conrad d’Offida, prêtre, qui aima et rechercha beaucoup l’humilité et la pauvreté primitive de l’Ordre des Mineurs.
10*. À Naples, commémoraison du bienheureux Jacques Capocci, évêque. Après avoir été ermite de Saint-Augustin, il reçut à gouverner l’Église de Bénévent, puis celle de Naples, qu’il illustra par sa sagesse sa doctrine et sa prudence, et mourut vers 1308.
11. À Hué en Annam, l’an 1840, saint Simon Phan Dac Hoa, martyr. Médecin, père de douze enfants et chef de village, il se fit remarquer par sa charité envers les pauvres et sa foi intrépide. Sous l’empereur Minh Mang, il fut arrêté pour avoir hébergé un missionnaire et, après diverses prisons, plusieurs bastonnades à coups de rotin et le supplice des tenailles, il eut la tête tranchée d’un coup de sabre.
12*. Au camp de concentration d’Auschwitz (Oswiecim) près de Cracovie en Pologne, l’an 1941, le bienheureux Pie Bartosik, prêtre franciscain conventuel et martyr. Arrêté avec saint Maximilien Kolbe et trois autres religieux, déporté comme eux, il mourut des suites des mauvais traitements, des travaux forcés et des maladies contractées dans le camp.