Martyrologe du dimanche 6 janvier 2019 -

Martyrologe
Le 6 janvier
1.        À Antinoé en Thébaïde, au IVe siècle, les saints Julien et Basilisse, martyrs.
2*.         À Nantes, en 582, saint Félix, évêque, qui manifesta son zèle en réalisant d’importants travaux pour le bien de son peuple, en construisant l’église cathédrale et en veillant avec constance à l’évangélisation des populations rurales.
3*.         À Wurtzbourg en Franconie, l’an 1153, le bienheureux Machar, abbé, qui fut le premier supérieur du monastère des Irlandais en cette ville.
4.        À Barcelone en Catalogne, en 1275, la naissance au ciel de saint Raymond de Penyafort, dont on fait mémoire le lendemain.
5*.        À Famagouste dans l’île de Chypre, en 1366, le trépas de saint Pierre Thomas, évêque de Constantinople, de l’Ordre des Carmes, que le pape Innocent VI envoya en Orient avec la mission de légat.
6.         À Fiesole en Toscane, en 1373, saint André Corsini, évêque, de l’Ordre des Carmes, remarquable par son austérité et sa méditation assidue des Saintes Écritures. Il releva les couvents de son Ordre ravagés par la peste, et gouverna avec sagesse son Église, portant secours en secret aux pauvres honteux et apaisant les discordes.
7.        À Valence en Espagne, l’an 1611, saint Jean de Ribera, évêque, exerçant également les fonctions de vice-roi de Catalogne et de Naples. Il fut un dévôt de la sainte Eucharistie et un défenseur de la vérité catholique, il instruisit son peuple par des institutions durables.
8.         À Rome, en 1670, saint Charles de Sezze, religieux de l’Ordre des Mineurs. Contraint depuis son enfance de gagner sa nourriture quotidienne, il amenait ses compagnons à l’imitation du Christ et des saints. Enfin, comme il le désirait, revêtu de l’habit franciscain, il se consacra à l’adoration devant l’autel du saint Sacrement.
9.        À Rome également, en 1925, sainte Raphaëlle-Marie du Sacré Cœur (Raphaëlle Porras Ayllon), vierge. Elle fonda la Congrégation des Servantes du Sacré Cœur de Jésus, mais, tenue pour folle, elle termina sa vie dans les tribulations et la pénitence.
10*.         À Montréal au Québec, en 1937, saint André (Alfred Bessette), religieux de la Congrégation de la Sainte-Croix, qui s’employa à construire en cette ville un célèbre sanctuaire en l’honneur de saint Joseph. (canonisé le 17 octobre par Benoît XVI)
**.         Au Portugal, en 1913, la bienheureuse Rita Amada de Jésus religieuse fondatrice de l’Institut des Sœurs de Jésus Marie Joseph. (béatifiée le 28 mai 2006 par Benoît XVI)