Martyrologe du vendredi 25 janvier 2019 - Conversion de Saint Paul, apôtre.

Martyrologe
Le 25 janvier
1.        Fête de la Conversion de saint Paul, Apôtre. Quand il faisait route vers Damas, animé d’une rage meurtrière contre les disciples du Seigneur, Jésus en personne se révéla à lui dans sa gloire et le choisit pour que, rempli de l’Esprit Saint, il annonce parmi les nations l’Évangile du salut, en souffrant beaucoup pour le nom du Christ.
2.         Commémoraison de saint Ananie, le disciple du Seigneur qui baptisa, à Damas, Paul après sa conversion.
3*.         À Pouzzoles en Campanie, saint Arthème, martyr.
4.         À Carthage, saint Agilée, martyr. Saint Augustin prononça un sermon sur lui au peuple, dans sa basilique au jour de sa fête.
5.         À Naziance en Cappadoce, l’an 379, la naissance au ciel de saint Grégoire, évêque, dont la mémoire a lieu le 2 janvier.
6.         Commémoraison de saint Bretannion, évêque de Tomes en Scythie, au IVe siècle, qui brilla par sa sainteté admirable et son zèle pour la foi catholique, sous l’empereur arien Valens auquel il opposa une énergique résistance.
7.         À Tabenne en Thébaïde, au IVe siècle, saint Palémon, anachorète, entièrement donné à la prière et à des austérités continues. Il fut le maître de saint Pacôme.
8. Chez les Arvernes, en 676, les saints Prix, évêque, et Amarin, homme de Dieu, qui furent tous deux mis à mort par les chefs de la cité.
9.         À Marchiennes en Flandre, l’an 1048, saint Poppon, abbé de Stavelot et de Malmédy, qui répandit l’observance de Cluny dans beaucoup de monastères de Lotharingie.
10*.         À Ulm en Souabe, l’an 1366, le bienheureux Henri Seuze, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs qui supporta avec patience des désagréments et des peines sans nombre, composa un traité sur la Sagesse éternelle et prêcha continuellement le nom de Jésus.
11*.         À Amandola dans les Marches, en 1450, le bienheureux Antoine Migliorat, prêtre de l’Ordre des Ermites de Saint Augustin.
12*. À Mantoue en Lombardie, l’an 1495, la bienheureuse Archangèle Girlani, vierge, de l’Ordre du Carmel, prieure du couvent de Parme et fondatrice de celui de Mantoue.
13*.         À Tortosa en Espagne, l’an 1909, le bienheureux Emmanuel Domingo y Sol, prêtre, qui fonda la Société des Prêtres ouvriers pour favoriser les vocations sacerdotales.
14*.         À Alessandria dans le Piémont, en 1944, la bienheureuse Marie-Antonie (Thérèse Grillo), religieuse. Devenue veuve, elle prit à cœur les besoins des pauvres et, après avoir vendu tout ce qu’elle avait, fonda la Congrégation des Filles de la Providence.
15*.         Au camp de concentration de Dachau en Bavière, l’an 1945, le bienheureux Antoine Swiadek, prêtre de Gniezno et martyr. Pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que la Pologne était soumise au régime nazi, il fut arrêté, pour avoir défendu la foi, et mourut des sévices subis en déportation.