Martyrologe du dimanche 27 janvier 2019 - IVème dimanche dans l'année

Martyrologe
Le 27 janvier
1.        Mémoire de sainte Angèle Merici, vierge. Elle prit d’abord l’habit du Tiers-Ordre de Saint François et elle réunit des jeunes filles pour les former aux œuvres de charité ; puis, sous le nom de saint Ursule, elle fonda un Ordre féminin, avec pour objectif de pratiquer la vie de perfection dans le monde et d’instruire les adolescentes dans les voies du Seigneur. Elle mourut, cinq ans après sa fondation, en 1540, à Brescia en Lombardie.
2.         À Sora dans le Latium, saint Julien, martyr.
3.         Au Mans, saint Julien, qui est tenu pour le premier évêque de la ville, au IIIe siècle.
4*.         À Mariana en Corse, commémoraison de sainte Dévote, vierge et martyre.
5*.         Au pays de Sisteron, vers 650, saint Marius, abbé du monastère de Bodon.
6.         À Rome, près de Saint Pierre, en 672, la mise au tombeau de saint Vitalien, pape, qui veilla avec un zèle particulier au salut des Angles.
7*. À Tournus en Bourgogne, l’an 1022, le trépas de saint Thierry, évêque d’Orléans, qui quitta cette vie en faisant route vers les tombes des Apôtres.
8*.         À Chartres, en 1077, le trépas de saint Gilduin, diacre de Dol de Bretagne. Encore jeune homme, il fut élu évêque de Dol, mais il se rendit auprès du pape saint Grégoire VII pour repousser un tel honneur dont il se croyait indigne. En revenant de Rome, il fut saisi par la fièvre aux confins du pays chartrain et termina là son pèlerinage terrestre.
9*.         À Thérouanne chez les Morins, en 1130, le bienheureux Jean, évêque. Il était chanoine régulier quand il reçut le siège de cette cité et pendant plus de trente ans il lutta contre les simoniaques et fonda huit monastères de moines et de chanoines réguliers.
10*.         À Ripa San Vitale près de Côme en Lombardie, l’an 1217, le bienheureux Manfred Settala, prêtre et ermite.
11*.         À Angers, en 1794, la bienheureuse Rosalie du Verdier de la Sorinière, vierge du monastère du Calvaire de cette ville, et martyre. Sous la Révolution française, elle fut guillotinée en haine de la religion chrétienne.
12.         Près de Mengo en Ouganda, l’an 1887, la passion de saint Jean-Marie, surnommé Muzei, c’est-à-dire Ancien, à cause de la maturité de son esprit. Familier du roi Mwenga, devenu chrétien, il ne voulut pas échapper à la persécution, mais il se présenta de lui-même devant le premier ministre du roi et fit sa profession de foi au Christ. Aussi tomba-t-il décapité, dernière victime de cette persécution.
13.         À Gilet dans la région de Valence en Espagne, l’an 1896, saint Henri de Osso y Cervello, prêtre, qui fonda la Société de Sainte-Thérèse pour promouvoir la formation des jeunes filles. Par la suite, écarté de sa fondation, il passa les dernières années de sa vie dans le couvent des franciscains de la ville.
14*.         À Kauna en Lituanie, l’an 1910, le bienheureux Georges Matulaitis, évêque de Vilna et ensuite délégué apostolique en Lituanie, qui fonda la Congrégation des Clercs de Marie et celle des Pauvres Sœurs de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie.
**.        En Allemagne, en 1862, le bienheureux Paul Josef Nardini, prêtre diocésain, fondateur de la Congrégation des Sœurs Franciscaines de la Sainte-Famille. (béatifié le 22 octobre 2006 par Benoît XVI)