Martyrologe du lundi 28 janvier 2019 - St Thomas d'Aquin, prêtre et docteur de l'Église

Martyrologe
Le 28 janvier
1.        Mémoire de saint Thomas d’Aquin, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs et docteur de l’Église. Doué des plus hautes qualités intellectuelles, il transmit aux autres, par ses prières et ses écrits, sa sagesse éminente. Appelé par le pape lui-même, le bienheureux Grégoire X, au deuxième Concile général de Lyon, il s’y rendait, quand il mourut au monastère de Fossanova dans le Latium, le 7 mars 1274 et, bien des années après, en 1369, son corps fut transféré à Toulouse en ce jour.
2.         Au monastère de Réomé sur le territoire de Langres, vers 554, saint Jean, prêtre, tout dévoué à Dieu, qui rassembla des moines sous la Règle de saint Macaire.
3.         Commémoraison de saint Jacques, ermite en Palestine au VIe siècle, qui se cacha longtemps dans un tombeau pour faire pénitence.
4.         À Cuenca en Espagne, vers 1207, saint Julien, évêque. Second titulaire de la ville après sa reconquête sur les Maures, il fit l’admiration de tous, en distribuant aux pauvres tous les revenus de son évêché et en gagnant son pain par le travail de ses mains.
5*.         Au monastère de Saint-Fridien près de Pise en Toscane, l’an 1224, le bienheureux Barthélemy Aiutamicristo, religieux de l’Ordre des Camaldules.
6*.         À Plévin en Bretagne, l’an 1684, le bienheureux Julien Maunoir, prêtre de la Compagnie de Jésus, qui se consacra tout entier pendant quarante-deux ans aux missions dans les bourgs et les villes de la province.
7.         À Maokou, dans la province chinoise de Guizhou, en 1858, les saints martyrs Agathe Lin Zhao, vierge, Jérôme Lu Tingmei et Laurent Wang Bing. Catéchistes, ils furent dénoncés comme chrétiens sous l’empereur Wenzongxian et enfin décapités.
8.         À Daijiazhuang, dans la province de Shandong, en Chine, l’an 1908, saint Joseph Freinademetz, prêtre de la Société du Verbe divin, qui travailla sans relâche à l’œuvre de l’évangélisation de cette région.
9*.         À Picassent dans la région de Valence en Espagne, l’an 1937, la bienheureuse Marie-Louise Montesimos Orduña, vierge et martyre. Membre de l’action catholique ouvrière, elle fut exécutée avec son père, ses trois frères et son oncle dans la persécution déchaînée contre l’Église au cours de la guerre civile espagnole.
10*.         Au camp de détention de Kharsk près de Tomsk en Sibérie, l’an 1952, la bienheureuse Olympie (Olga Bida), vierge, de la Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph, et martyre, qui supporta, pour l’amour du Christ, toutes les adversités infligées par le régime communiste soviétique.
**. En Italie, en 1930, le bienheureux Moïse Tovini, prêtre, professeur au séminaire de Brescia dont il deviendra supérieur. Il fut le professeur de Paul VI. (béatifié le 17 septembre 2006 par Beboît XVI)