Martyrologe du dimanche 24 février 2019 - VIIIème dimanche dans l'année

Martyrologe
Le 24 février
1.         À Nicomédie en Bithynie, l’an 303, la passion de saint Évèce. Sous l’empereur Dioclétien, dès qu’il vit affichés au forum les édits contre les adorateurs de Dieu, saisi d’une ardeur enflammée pour la foi, il déchira publiquement, à la vue du peuple, l’affiche d’une loi inique, et pour cela il subit toutes sortes de cruautés.
2.         À Trèves en Gaule Belgique, vers 480, saint Modeste, évêque.
3.         À Cantorbéry en Angleterre, l’an 616, la mise au tombeau de saint Éthelbert, roi du Kent, que saint Augustin, encore moine, convertit à la foi du Christ et baptisa, le premier des rois du peuple des Angles.
4*.         À Ascoli Piceno dans les Marches, en 1481, le bienheureux Constant Servoli de Fabriano, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, qui s’illustra par l’austérité de sa vie et son zèle à promouvoir la paix.
5*.         Près de Mantoue en Lombardie, l’an 1510, le bienheureux Marc de Marconi, religieux de l’Ordre des Ermites de Saint-Jérôme.
6*. À Algemesi, dans la région de Valence, en Espagne, l’an 1893, la bienheureuse Josèphe Naval Girbès, vierge consacrée à Dieu dans le monde, assidue à enseigner le catéchisme aux enfants.
7*.         À Pagani en Campanie, l’an 1891, le bienheureux Thomas-Marie Fusco, prêtre, qui prit le plus grand soin des pauvres et des malades et fonda l’Institut des Sœurs de la Charité du Précieux Sang, dans le but de s’adonner à diverses œuvres sociales, en particulier auprès des jeunes et des pauvres.
**        En Espagne, en 1940, la bienheureuse Ascensión del Corazón de Jesús (1868-1940) co-fondatrice et première supérieure générale des Missionnaires Dominicaines du Rosaire. (béatifiée le 14 mai 2005 par Benoît XVI)