Martyrologe du mardi 26 février 2019 -

Martyrologe
Le 26 février
1.         Commémoraison de saint Alexandre, évêque d’Alexandrie, glorieux vieillard enflammé de zèle pour la foi. Devenu évêque de cette ville après saint Pierre, il chassa de la communion de l’Église Arius, son prêtre perverti par l’impiété hérétique, réfuté par la vérité divine, et que, plus tard, il condamna avec les trois cent dix-huit Pères du Concile de Nicée. Quelques mois après le Concile, en 326, il s’en alla vers le Seigneur.
2.         À Bologne en Émilie, au IVe siècle, saint Faustinien, évêque, qui affermit et développa, par sa prédication, son Église ébranlée par la persécution de Dioclétien.
3.         À Gaza en Palestine, l’an 421, saint Porphyre, évêque. Né à Thessalonique, il vécut cinq années en anachorète dans le désert de Scété en Égypte, et autant de l’autre côté du Jourdain, remarquable par sa bonté envers les pauvres. Ordonné ensuite évêque de Gaza, il convertit beaucoup d’infidèles, fit détruire beaucoup de temples d’idoles, dont les sectateurs lui firent subir bien des outrages, et enfin s’endormit dans la paix avec les saints.
4*.         À Nevers, vers 594, saint Agricole, évêque, ami de saint Venance Fortunat.
5.         À Arcis-sur-Aube en Champagne, au VIIe siècle, saint Victor ou Vittre, ermite, dont saint Bernard a écrit les louanges.
6.         À Florence en Toscane, au IXe siècle, saint André, évêque.
7*.         À Londres, en 1607, le bienheureux Robert Drury, prêtre et martyr. Faussement accusé de complot contre le roi Jacques Ier, il fut conduit à Tyburn, revêtu du vêtement ecclésiastique pour preuve de son état sacerdotal, et subit le supplice de la potence.
8.         À Olesa de Montserrat en Catalogne, l’an 1880, sainte Paule de Saint-Joseph de Calasanz (Paule Montal Fornès), vierge, fondatrice de l’Institut des Filles de Marie des Écoles religieuses.
9*.        À Alcantarilla (Murcia) en Espagne, la bienheureuse Piedad de la Croix Ortiz Real (Thomasnae), vierge, fondatrice des Salésiennes du Sacré-Cœur