Martyrologe du samedi 30 mars 2019 -

Martyrologe
Le 30 mars
1.         À Asti en Transpadane, saint Second, martyr.
2.         À Thessalonique en Macédoine, au IVe siècle, saint Domnin, martyr.
3.         À Senlis, au IVe siècle, saint Rieul, qui est tenu pour le premier évêque de ce lieu.
4.        Commémoraison d’un grand nombre de saints martyrs de la communion catholique à Constantinople, vers 350. À l’époque de l’empereur Constance, sur l’ordre de l’évêque arien Macédonius, ils furent envoyés en exil ou soumis à des supplices inouïs.
5.         Au mont Sinaï, en 649, saint Jean, abbé, qui mérita le surnom de Climaque en raison du précieux traité intitulé “L’échelle du paradis”, qu’il composa pour la formation des moines : il y décrit l’itinéraire spirituel à la manière d’une montée vers Dieu à travers trente degrés.
6.         À Syracuse en Sicile, l’an 662, saint Zosime, évêque, qui fut d’abord l’humble gardien de la tombe de sainte Lucie, puis abbé du monastère de ce lieu, enfin évêque vigilant et charitable.
7*.         À Coventry en Angleterre, vers 1018, sainte Osburge, première abbesse du monastère de ce lieu.
8.         Près d’Aquin dans le Latium, après 1050, saint Cligne, moine, prévôt de l’église Saint-Pierre de la Forest.
9.         À Aguilera en Castille, l’an 1456, saint Pierre Regalado de Valladolid, prêtre de l’Ordre des Mineurs. D’une humilité et d’une pénitence remarquables, il fonda deux couvents, où douze frères seulement devaient vivre en solitaires.
10*.         À Verceil dans le Piémont, en 1472, le bienheureux Amédée IX, duc de Savoie, qui fut plus porté à la dévotion qu’à la gestion des affaires publiques et favorisa, par son action et son zèle continu, la cause des pauvres, des veuves et des orphelins.
11.         À Su-Ryong en Corée, l’an 1866, les saints martyrs Antoine Daveluy, évêque, Pierre Aumaître, Martin-Luc Huin, prêtres, Joseph Chang Chu-gi, catéchistes, et Luc Hwang Sok-tu, qui furent décapités pour la foi au Christ. Saint Thomas Son Cha-son, fut étranglé dans la prison de Kang Tijou.
12*.         À Naples, en 1885, le bienheureux Louis de Casoria (Archange Palmentieri), prêtre de l’Ordre des Frères Mineurs. Poussé par l’ardeur de sa charité envers les pauvres, il fonda deux Congrégations, celle des Frères de la Charité et celle des Sœurs franciscaines de Sainte-Élisabeth.
13.         À Turin dans le Piémont, en 1900, saint Léonard Murialdo, prêtre, qui fonda la pieuse Société de Saint-Joseph pour que les petits abandonnés fassent la découverte de la foi chrétienne et de la charité.
14.         À Saint-Julien, sur le territoire de Guadalajara au Mexique, en 1927, saint Jules Alvarez, prêtre et martyr. Durant la persécution dans ce pays, il fut arrêté par des soldats au moment de célébrer la messe et conduit sur une décharge d’ordures pour y être fusillé.
15*.         Près de Vienne en Autriche, l’an 1943, la bienheureuse Hélène Kafka (Marie-Restituta), vierge, des Sœurs franciscaines de la Charité et martyre. Originaire de Bohême, elle était infirmière ; pendant la Seconde Guerre mondiale quand elle fut arrêtée par le régime nazi et décapitée.