Martyrologe du dimanche 7 avril 2019 - Vème dimanche de Carême

Martyrologe
Le 7 avril
1. Mémoire de saint Jean-Baptiste de la Salle, prêtre de Reims, qui eut à cœur l’éducation humaine et chrétienne des enfants, surtout chez les pauvres, fonda dans ce but l’Institut des Frères des Écoles chrétiennes, pour lequel il supporta bien des tribulations, et mourut à Rouen en 1719, ayant bien mérité du peuple de Dieu.
2. Commémoraison de saint Hégésippe, qui vécut à Rome depuis le pape Anicet jusqu’à Éleuthère, vers 180, et composa une histoire de l’Église depuis la Passion du Seigneur jusqu’à son temps, dans un style simple.
3. À Alexandrie, saint Péluse, prêtre et martyr.
4.        À Cyrène en Libye, au IVe siècle, saint Théodore, évêque. Durant la persécution de Dioclétien, il fut, dit-on, battu avec des fouets garnis de plomb et eut la langue coupée ; plus tard, il mourut en paix, confesseur du Christ, et les saints : Irénée, diacre, Sérapion et Ammon, lecteurs.
5. À Pompéiopolis de Cilicie, en 304, saint Calliope, martyr.
6. À Sinope dans le Pont, au IVe siècle, deux cents saints martyrs.
7. À Mytilène dans l’île de Lesbos, en 816, saint Georges, évêque, qui, sous l’empereur Léon l’Isaurien, pour la cause des saintes images, fut exilé en Crimée, où il mourut.
8*. Près du monastère de Crespin dans le Hainaut, en 1140, saint Aibert, prêtre et moine, qui dans la solitude récitait chaque jour le psautier en entier, en s’agenouillant ou en se prosternant après chaque psaume et, pour les pénitents qui accouraient vers lui, il était le ministre de la miséricorde divine.
9*. Au monastère prémontré de Steinfeld en Allemagne, entre 1241 et 1252, saint Hermann-Joseph, prêtre, qui brilla d’un amour très suave envers la Vierge Marie et célébra dans des hymnes et des louanges sa dévotion envers le divin Cœur de Jésus.
10. À York en Angleterre, l’an 1595, saint Henri Walpole, de la Compagnie de Jésus, et le bienheureux Alexandre Rawlings, prêtres et martyrs. Sous la reine Élisabeth Ière, en raison de leur sacerdoce, ils furent jetés dans les chaînes, subirent des tortures, et enfin conduits au gibet, où ils achevèrent leur martyre par la corde et le fer.
11*. À Winchester, également en Angleterre, l’an 1600, les bienheureux martyrs Edouard Oldcorne, prêtre, et Raoul Ashley, religieux de la Compagnie de Jésus, qui exercèrent leur ministère en cachette pendant de nombreuses années, mais, accusés faussement de complot contre le roi Jacques Ier, ils furent mis en prison, torturés et enfin pendus et dépecés, alors qu’ils respiraient encore.
12. En Cochinchine, l’an 1861, saint Pierre Nguyên Van Luu, prêtre et martyr. Condamné à mort sous l’empereur Tu Duc, il marcha joyeux vers la potence.
13*. À Dongerkou en Chine, l’an 1900, la bienheureuse Marie-Assunta Palotta, vierge, sœur franciscaine missionnaire de Marie, qui passa sa vie pour le règne du Christ, simple et ignorée, occupée à d’humbles travaux.