Martyrologe du vendredi 17 mai 2019 -

Martyrologe
Le 17 mai
1. À Alexandrie, saint Adrion, martyr.
2. À Rome, au cimetière de Basilla, sur la voie Salarienne ancienne, saint Victor, martyr.
3. À Noviodunum en Mésie, les saints martyrs Héraclius et Paul.
4. Commémoraison de sainte Restitute, vierge et martyre en Afrique proconsulaire, dont le culte s’est étendu sur les côtes de la Méditerranée.
5. A Vercelli en Ligurie, translation de Saint Emilianin, évêque
6. À Villa Réal, près de Valence en Espagne, l’an 1592, saint Pascal Baylon, religieux de l’Ordre des Mineurs, qui se montra toujours empressé et bienveillant envers tous et ne cessa de vénérer avec un ardent amour le mystère de la Sainte Eucharistie.
7. À Kweyang, dans la province chinoise de Guizhou, en 1834, saint Pierre Liu Wenuyan, martyr. Ayant reçu la foi et le baptême quand il était jeune homme, il se fit à son tour catéchiste. Arrêté une première fois, il fut exilé en Tartarie. Au bout de dix-huit ans, il revint dans sa patrie où, arrêté une seconde fois, il fut condamné à être étranglé, à cause du nom du Christ.
8*. À Casoria près de Naples, en 1929, sainte Julie Salzano, vierge, qui fonda la Congrégation des Sœurs Catéchistes du Sacré-Cœur de Jésus pour enseigner la doctrine chrétienne et répandre la dévotion à l’Eucharistie.  (canonisée le 17 octobre 2010 par Benoît XVI)
9*. À Orgasolo en Sardaigne, l’an 1935, la bienheureuse Antonie Mesina, vierge et martyre. Dévouée aux œuvres de l’Église, elle défendit sa chasteté jusqu’à la mort, à l’âge de seize ans.
10*. Au camp de travaux forcés d’Oserlag, près d’Irkoutsk en Sibérie, l’an 1952, le bienheureux Ivan Ziatyk, prêtre de la Congrégation du Très Saint Rédempteur et martyr. Supérieur du couvent de Ternopol, il fut arrêté par la police secrète soviétique et déporté en Sibérie, où il succomba à d’horribles tortures.