Martyrologe du mardi 21 mai 2019 - de la férie

Martyrologe
Le 21 mai
1. Mémoire des saints Christophe Magallanès, prêtre, et de ses compagnons, martyrs, qui de 1926 à 1928, dans différentes régions du Mexique, furent persécutés en haine du nom chrétien et de l’Église catholique et, pour avoir confessé leur foi dans le Christ Roi, reçurent la couronne du martyre.
2. En Maurétanie, peut-être au IIIe siècle, saint Timothée, diacre et martyr.
3. À Césarée de Cappadoce, au IIIe siècle, saint Polyeucte, martyr.
4. Commémoraison des saints martyrs d’Alexandrie, hommes et femmes, que, sous l’empereur Constance, en 357 ou 358, durant les fêtes de la Pentecôte, l’évêque arien Georges fit maltraiter de la manière la plus cruelle dans le cimetière. Plusieurs moururent de leurs blessures, d’autres furent exilés dans la grande oasis.
5. À Vannes en Armorique, saint Patern, évêque, qui fut, croit-on, ordonné en ce jour par saint Perpétue de Tours dans le concile provincial tenu en cette ville.
6. Aux environs de Nice, vers 581, saint Hospice. Homme d’une ascèse admirable, il vécut en reclus dans une tour, au temps du roi Chilpéric, et prédit l’arrivée des envahisseurs lombards.
7. À Evora au Portugal, au VIe siècle saint Mancius, martyr.
8*. À Vienne en Dauphiné, l’an 1001, saint Thibaud, évêque, d’une charité et d’une piété remarquables, qui illustra cette Église durant quarante-quatre ans.
9*. À Aboë en Finlande, l’an 1366, saint Hemming, évêque. Brûlant de zèle pastoral, il restaura, par un décret pris en synode, la discipline de cette Église, favorisa les études des clercs, donna un nouvel élan au culte divin et promut la paix entre les peuples du pays.
10*. Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Jean Mopinot, Frère des Écoles chrétiennes et martyr. Sous la Révolution française, il fut déporté, parce que religieux, sur un bateau négrier et mourut de la contagion qui régnait à bord.
11. À Marseille, en 1861, saint Charles-Eugène de Mazenod, évêque. Pour que les pauvres soient évangélisés, il suscita les Missionnaires Oblats de Marie Immaculée et, pendant près de vingt-cinq ans, il illustra son Église par ses vertus, ses œuvres et ses écrits.
**.         Au Brésil, en 1924, le bienheureux Manuel Gomez Gonzalez, prêtre martyr (béatifié le 21 octobre 2007 par Benoît XVI).
**.        Au Brésil, en 1924, le bienheureux Adilio Daronch, prêtre martyr. (béatifié le 21 octobre 2007 par Benoît XVI).