Martyrologe du vendredi 9 août 2019 - Ste Thérèse-Bénédicte de la Croix, vierge et martyre, patronne de l'Europe

Martyrologe
Le 9 août.
Mémoire de sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix, carmélite et martyre. Édith Stein, née et formée dans le judaïsme, après plusieurs années où elle enseigna la philosophie au milieu de beaucoup de difficultés, reçut la vie nouvelle dans le Christ par le baptême, et la poursuivit sous le voile des moniales jusqu’à ce que le régime nazi la forçât à l’exil en Hollande. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut arrêtée comme juive et conduite au camp d’extermination d’Auschwitz, près de Cracovie, en Pologne, où elle mourut dans une chambre à gaz.
2. À Rome, au cimetière de Saint Laurent, sur la voie Tiburtine, vers 258, saint Romain, martyr.
3*.        Au monastère d’Achonery en Irlande, au VIe siècle, saint Nathy, évêque et abbé.
4*.        À Kilmore, en Irlande au VIe siècle, saint Fedlin, évêque.
5.        À Constantinople, commemratio sanctorum martyrum, qui, cum antiquam Salvatoris imaginem in Porta Aenea collocatam, iussu Leonis Isauris imperatoris deiciendam, defendissent, necati esse narrantur.
6*.        À Palene en Calabre, vers le XIVe siècle, le bienheureux Falcus, ermite.
7*. À Florence en Toscane, vers 1242, le bienheureux Jean de Salerne, prêtre de l’Ordre des Prêcheurs, qui fonda dans la ville le couvent de Sainte-Marie Nouvelle, et mena une action intrépide contre les hérétiques patarins
8*.        Sur le mont Alverne en Toscane, vers 1322, le bienheureux Jean de Fermo, prêtre de l’Ordre des Mineurs, qui vécut dans la solitude, mâtant son corps par de grandes austérités et des carêmes prolongés
9*.        À Londres, en 1537, le bienheureux Richard Bere, prêtre chartreux et martyr. À cause de sa fidélité à l’évêque de Rome et de sa défense du mariage chrétien, il fut, sur l’ordre du roi Henri VIII, longtemps enfermé, avec ses confrères de la Chartreuse de la cité, dans un cachot affreux, où il mourut de faim.
10*.        Dans la baie devant le port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Claude ∙Richard, prêtre bénédictin et martyr. Sous la Révolution française, à cause de son sacerdoce, il fut expulsé de Moyenmoutier dans les Vosges et déporté sur un bateau négrier. Au plus fort de la contagion qui sévit à bord, il s’offrit pour assister ses confrères malades et fut lui-même emporté au bout de quelques semaines.
11*. À Salamanque en Espagne, en 1912, sainte Candide-Marie de Jésus (Jeanne-Josèphe Cipitria), vierge, qui fonda la Congrégation des Filles de Jésus pour fournir une aide à l’éducation chrétienne des enfants. (Canonisé le 17 octobre 2010 par benoît XVI.)
12*.        En Espagne, à Barbastro, la persécution menée contre l’Église au cours de la guerre civile, le bienheureux Florentin Asensio Barroso, évêque, fusillé par des miliciens.
13*.        En Espagne, le bienheureux Rubin de Jesu Lopez Aguilar, et sex sociorium, religieux et martyrs
14*.        En Espagne, le bienheureux Faustini Oteiza, prêtre et Florentini Felipe, religieux et martyrs
15*. En Espagne, le bienheureux Guilielmi Plaza Hernandez, prêtre et martyr
16*.        En Espagne, le bienheureux Germani Garrigues Hernandez, prêtre
**        En Amerique, en 1918 la bienheureuse Marianne Cope (1838-1918), membre des Sœurs de saint François de Syracuse, évangélisatrice des lépreux à Molokai (béatifiée le 14 mai 2005 par Benoît XVI)
**.        En Autriche, en 1943, le bienheureux Franz Jägerstätter, martyr du nazisme. (béatifié le 26 octobre 2007 par Benoît XVI).