Martyrologe du jeudi 5 septembre 2019 -

Martyrologe
Le 5 septembre
1. À Porto, les saints martyrs Acontius, Nonnus, Herculan et Taurin.
2. À Capoue en Campanie, saint Quinctius, martyr.
3. En Bithynie, en 370, les saints martyrs Urbain, Théodore, Ménédème et d’autres, clercs et laïcs. Pour leur foi catholique, l’empereur arien Valens les fit placer sur un navire avec ordre d’y mettre le feu en pleine mer.
4. Au pays de Thérouanne en Flandre, vers 698, saint Bertin, abbé de Sithiu, qui fut déposé en terre dans le monastère qu’il avait fondé avec saint Mammelin et qui prit ensuite son nom.
5*. À Tortone en Ligurie, vers 1073, saint Alpert, tenu pour le fondateur et le premier abbé du monastère de Butrio.
6*. En Dalmatie, au XIIe siècle, le bienheureux Jean le Bon, abbé, qui construisit sur la côte dalmate le monastère de Saint-Michel, en face du mont Gargan.
7*. À Ripon en Angleterre, l’an 1605, le bienheureux Guillaume Brown, martyr. Condamné à mort sous le roi Jacques Ier, parce qu’il avait amené d’autres à accueillir la foi catholique, il fut pendu et atrocement mis en pièces.
8*. Sur l’île Madame, au large du port de Rochefort, en 1794, le bienheureux Florent Dumontet de Cardaillac, prêtre de Castres et martyr. Sous la Révolution française, à cause de son sacerdoce, il fut détenu, dans des conditions inhumaines, sur un bateau négrier. Victime de sa charité et de son zèle pour assister ses confrères malades, il mourut, atteint lui-même de maladie.
9. À Ninh Tai au Tonkin, en 1838, les saints martyrs Pierre Nguyen Van Tu, prêtre dominicain, et Joseph Hoang Luong Canh, médecin, qui furent décapités en haine du nom chrétien.
10*. À Calcutta en Inde, l’an 1997, la bienheureuse Thérèse (Agnès Gonhxa Bojashiu), vierge. De l’Albanie, sa patrie, la charité la poussa à étancher la soif du Christ en croix dans ses frères les plus pauvres de l’Inde, et elle fonda une double Congrégation des Missionnaires de la Charité entièrement au service des malades et des abandonnés.