Martyrologe du samedi 12 octobre 2019 -

Martyrologe
Le 12 octobre
1. À Rome, sur la voie Labicane, saint Hédiste, martyr.
2. À Anazarbe en Cilicie, vers 304, sainte Domnine, martyre, qui, selon la tradition, souffrit bien des tortures et rendit son âme à Dieu en prison, sous l’empereur Dioclétien et le juge Lycias.
3. Commémoraison de quatre mille neuf cent soixante-six saints martyrs et confesseurs de la foi en Afrique. En 483, dans la persécution vandale, évêques, prêtres et diacres de l’Église de Dieu, et une foule du peuple fidèle avec eux, furent envoyés en exil sur l’ordre du roi arien Hunnéric en haine de la vérité catholique, dans des endroits affreusement désertiques et à la fin, après divers supplices, reçurent le martyre. Parmi eux les évêques Cyprien et Félix, principaux prêtres du Seigneur.
4*. À Plaisance en Émilie, au Ve siècle, saint Opilion, diacre.
5. À Rome, en 530, saint Félix IV, pape, qui convertit en églises deux temples du Forum romain, en l’honneur des saints Côme et Damien, et se dépensa beaucoup pour la foi catholique.
6. Dans le Norique, au VIIe siècle, saint Maximilien, que l’on pense avoir été évêque de Lorch.
7*. À Pavie en Lombardie, l’an 1254, saint Rodobalde, évêque, homme d’une abstinence exemplaire, grandement adonné au culte divin et à la recherche de reliques des saints.
8. À Ascoli Piceno dans les Marches, en 1604, saint Séraphim de Montegranaro, religieux capucin, qui brilla par sa vraie pauvreté, son humilité et sa piété.
9*. À Londres, en 1642, le bienheureux Thomas Bullaker, prêtre franciscain et martyr. Arrêté, sous le roi Charles Ier, alors qu’il allait célébrer la messe, il fut condamné à mort en raison de son sacerdoce, pendu à Tybyrn et éventré, alors qu’il respirait encore.
10*. Dans la région de Valence en Espagne, l’an 1936, le bienheureux martyrs Joseph Gonzalez Huguet, prêtre, exécuté à Ribarroja de Turia.
11*. En Espagne le bienheureux Pacifique (Pierre Salcedo Puchades), religieux capucin, à Massamagrel, victime de la persécution religieuse au cours de la guerre civile
12*. Au camp de concentration d’Auschwitz (Oswiecim), près de Cracovie, en 1942, le bienheureux Romain Sitko, prêtre de Tarnow et martyr. Arrêté pendant l’occupation de la Pologne par le régime nazi, il fut interné et succomba aux mauvais traitements subis.
**        A Troyes, en 1908, le bienheureux Louis Brisson, prêtre, fondateur de la Congrégation des Oblats et des Oblates de Saint François de Sales. (béatifié le 22 septembre 2012 par Benoît XVI). Décédé le 2 février, fêté le 12 octobre par l'Église catholique.