Messe du dimanche 19 novembre 2017 - XXXIIIème dimanche dans l'année

Hebdomada XXXIII per annum XXXIIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XXXIII per annum XXXIIIème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Ierem. 29, 11, 12 et 14
DICIT Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis, et non afflictiónis: invocábitis me, et ego exáudiam vos: et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. V/. Glória Patri. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux. Ps. 84, 2. Tu as béni, Seigneur, Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Da nobis, quæsumus, Dómine Deus noster, in tua semper devotióne gaudére, quia perpétua est et plena felícitas, si bonórum ómnium iúgiter serviámus auctóri. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous T'en prions, Seigneur notre Dieu, accorde-nous de toujours trouver notre joie dans notre dévouement pour Toi, car c'est dans le service constant de l'auteur de tous biens, (que se trouve) le bonheur durable et plénier. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 43, 8-9
R/. Liberásti nos, Dómine, ex affligéntibus nos: et eos, qui nos odérunt, confudísti. V/. In Deo laudábimur tota die, et in nómine tuo confitébimur in saécula. R/. Tu nous as délivrés, Seigneur, de ceux qui nous affligeaient et Tu as confondu ceux qui nous haïssaient. V/. En Dieu nous nous glorifierons tout le jour et nous célébrerons à jamais Ton nom.
Lectio II IIème lecture
Ad Thessalonicenses I (5,1-6)
De tempóribus autem et moméntis, fratres, non indigétis, ut scribátur vobis; ipsi enim diligénter scitis quia dies Dómini, sicut fur in nocte, ita véniet. Cum enim díxerint: “Pax et secúritas”, tunc repentínus eis supervéniet intéritus, sicut dolor in útero habénti, et non effúgient. Vos autem, fratres, non estis in ténebris, ut vos dies ille tamquam fur comprehéndat; omnes enim vos fílii lucis estis et fílii diéi. Non sumus noctis neque tenebrárum; ígitur non dormiámus sicut céteri, sed vigilémus et sóbrii simus. Quant aux temps et aux moments, mes frères, vous n’avez pas besoin que nous vous en écrivions ; car vous savez fort bien vous-mêmes que le jour du Seigneur viendra comme un voleur dans la nuit. En effet, lorsqu’ils diront : Paix et sûreté, alors une ruine soudaine les surprendra, comme font les douleurs de l’enfantement pour une femme enceinte, et ils n’échapperont pas. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, pour que ce jour vous surprenne comme un voleur ; car vous êtes tous des enfants de la lumière et des enfants du jour ; nous ne sommes pas enfants de la nuit, ni des ténèbres. Ne dormons donc pas comme les autres ; mais veillons, et soyons sobres.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 129, 1-2
R/. Allelúia. V/. De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam. R/. Alléluia. V/. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur. Seigneur, exauce ma prière.
Evangelium Evangile
Matthaeus (25,14-30)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis parabolam hanc: homo péregre proficíscens vocávit servos suos et trádidit illis bona sua. Et uni dedit quinque talénta, álii autem duo, álii vero unum, unicuíque secúndum própriam virtútem, et proféctus est. Statim ábiit, qui quinque talénta accéperat, et operátus est in eis et lucrátus est ália quinque; simíliter qui duo accéperat, lucrátus est ália duo. Qui autem unum accéperat, ábiens fodit in terra et abscóndit pecúniam dómini sui. Post multum vero témporis venit dóminus servórum illórum et ponit ratiónem cum eis. Et accédens, qui quinque talénta accéperat, óbtulit ália quinque talénta dicens: ‘Dómine, quinque talénta tradidísti mihi; ecce ália quinque superlucrátus sum.’ Ait illi dóminus eíus: ‘Éuge, serve bone et fidélis. Super pauca fuísti fidélis; supra multa te constítuam: intra in gáudium dómini tui.’ Accéssit autem et qui duo talénta accéperat, et ait: ‘Dómine, duo talénta tradidísti mihi; ecce ália duo lucrátus sum.’ Ait illi dóminus eíus: ‘Éuge, serve bone et fidélis. Super pauca fuísti fidélis; supra multa te constítuam: intra in gáudium dómini tui.’ Accédens autem et qui unum taléntum accéperat, ait: ‘Dómine, novi te quia homo durus es: metis, ubi non seminásti, et cóngregas, ubi non sparsísti; et timens ábii et abscóndi taléntum tuum in terra. Ecce habes, quod tuum est.’ Respóndens autem dóminus eíus dixit ei: ‘Sérve male et piger! Sciébas quia meto, ubi non seminávi, et cóngrego, ubi non sparsi? Opórtuit ergo te míttere pecúniam meam nummuláriis, et véniens ego recepíssem, quod meum est cum usúra. Tóllite ítaque ab eo taléntum et date ei, qui habet decem talénta: omni enim habénti dábitur, et abundábit; ei autem, qui non habet, et quod habet, auferétur ab eo. Et inútilem servum eícite in ténebras exterióres: illic erit fletus et stridor déntium.’ En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples cette parabole : il en sera comme d’un homme qui, partant pour un long voyage, appela ses serviteurs et leur remit ses biens. Il donna à l’un cinq talents, et à un autre deux, et à un autre un seul, à chacun selon sa capacité ; puis il partit aussitôt. Celui qui avait reçu cinq talents s’en alla, les fit valoir, et en gagna cinq autres. De même, celui qui en avait reçu deux, en gagna deux autres. Mais celui qui n’en avait reçu qu’un, s’en alla, creusa dans la terre et cacha l’argent de son maître. Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte. Et celui qui avait reçu cinq talents s’approcha, et présenta cinq autres talents, en disant : Seigneur, tu m'as remis cinq talents ; voici que j’en ai gagné cinq autres. Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui avait reçu deux talents s’approcha aussi, et dit : Seigneur, vous m’avez remis deux talents ; voici que j’en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : C’est bien, bon et fidèle serviteur ; parce que tu as été fidèle en peu de choses, je t’établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton maître. Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha aussi, et dit : Seigneur, Je sais que vous êtes un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui ramasses où vous n’as pas répandu ; c’est pourquoi j’ai eu peur, et j’ai caché ton talent dans la terre ; le voici, tu as ce qui est à toi. Mais son maître lui répondit : Serviteur mauvais et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que je ramasse où je n’ai pas répandu ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré avec usure ce qui est à moi. Enlevez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance ; mais, à celui qui n’a pas, on enlèvera même ce qu’il semble avoir. Quant à ce serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres extérieures ; là il y aura des pleurs et des grincements de dents.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 129, 1-2
De profúndis clamávi ad te, Dómine: Dómine, exáudi oratiónem meam: de profúndis clamávi ad te, Dómine. Des profondeurs, je crie vers Toi, Seigneur : Seigneur, exauce ma prière : des profondeurs je crie vers Toi.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Concéde, quæsumus, Dómine, ut óculis tuæ maiestátis munus oblátum et grátiam nobis devotiónis obtíneat, et efféctum beátæ perennitátis acquírat. Per Christum.
Communio Communion
Mt 25,20
Domine, * quinque talénta tradidísti mihi: ecce ália quinque superlucrátus sum. Euge serve fidélis, supra multa te constítuam, intra in gáudium Dómini tui. Seigneur, * Tu m'as laissé cinq talents : en voici cinq autres que j'ai gagné. Va serviteur fidèle, je t'établirai sur beaucoup, entre dans la joie de ton maître.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Súmpsimus, Dómine, sacri dona mystérii, humíliter deprecántes, ut, quæ in sui commemoratiónem nos Fílius tuus fácere præcépit, in nostræ profíciant caritátis augméntum. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ier 29, 11.12.14
Dicit Dóminus: Ego cógito cogitatiónes pacis et non afflictiónis; invocábitis me, et ego exáudiam vos, et redúcam captivitátem vestram de cunctis locis. Moi, J’ai des pensées de paix et non d’affliction, dit le Seigneur ; vous M’invoquerez et Je vous exaucerai, et Je ramènerai vos captifs de tous les lieux.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 72, 28
Mihi autem adhærére Deo bonum est, pónere in Dómino Deo spem meam.
Vel: Mc 11, 23-24
Amen dico vobis, quidquid orántes pétitis, crédite quia accipiétis, et fiet vobis, dicit Dóminus.