Messe du dimanche 17 décembre 2017

Hebdomada III Adventus IIIème semaine de l'Avent
Dominica Dimanche
Dominica III Adventus IIIème dimanche de l'Avent
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Philipp. 4, 4-6
GAUDÉTE in Dómino semper: íterum dico, gaudéte. Modéstia vestra nota sit ómnibus homínibus: Dóminus enim prope est. Nihil sollíciti sitis: sed in omni oratióne petitiónes vestrae innotéscant apud Deum. Ps. 84, 2 Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. Soyez toujours joyeux dans le Seigneur ! Je vous le répète : soyez joyeux. Votre sérénité dans la vie doit frapper tous les regards, car le Seigneur est proche. Ne vous inquiétez de rien, mais dans toutes vos prières exposez à Dieu vos besoins. Ps. 84,2 Seigneur, Tu as béni Ton domaine, Tu as délivré Jacob de la captivité.
Collecta Collecte
Deus, qui cónspicis pópulum tuum nativitátis domínicæ festivitátem fidéliter exspectáre, præsta, quæsumus, ut valeámus ad tantæ salútis gáudia perveníre, et ea votis sollémnibus álacri semper lætítia celebráre. Per Dóminum. Dieu, qui vois Ton peuple attendre dans la foi la fête de la nativité du Seigneur, nous T'en prions, accorde-nous la force de parvenir au bonheur d'un tel salut et de toujours en célébrer la solennité avec un joyeux empressement.
Lectio I Ière lecture
 Léctio libri lsaíae prophétae (61,1-2,10-11)  
Spíritus Dómini Dei super me, eo quod únxerit Dóminus me; ad annuntiándum laeta mansuétis misit me, ut medérer contrítis corde et praedicárem captívis liberatiónem et clausis apertiónem; ut praedicárem annum placábilem Dómino et diem ultiónis Deo nostro; ut consolárer omnes lugéntes. Gaudens gaudébo in Dómino, et exsultábit ánima mea in Deo meo, quia índuit me vestiméntis salútis et induménto iustítiae circúmdedit me, quasi sponsum decorátum coróna et quasi sponsam ornátam monílibus suis. Sicut enim terra profert germen suum, et sicut hortus semen suum gérminat, sic Dóminus Deus germinábit iustítiam et laudem coram univérsis géntibus. L'esprit du Seigneur est sur Moi, parce que le Seigneur M'a donné Son onction; il M'a envoyé pour annoncer Sa parole aux doux, pour guérir ceux qui ont le coeur brisé, pour prêcher la grâce aux captifs, et la liberté aux prisonniers; pour publier l'année de la réconciliation du Seigneur, et le jour de la vengeance de notre Dieu, pour consoler tous ceux qui pleurent. Je me réjouirai avec effusion dans le Seigneur, et mon âme sera ravie d'allégresse en mon Dieu; car il m'a revêtu des vêtements du salut, et il m'a entouré des ornements de la justice, comme un époux orné d'une couronne, et comme une épouse parée de ses bijoux. Car comme la terre fait éclore son germe, et comme un jardin fait pousser sa semence, ainsi le Seigneur Dieu fera germer la justice et la louange en présence de toutes les nations.

Graduale Graduel
Ps. 79, 2, 3 et 2 Ps. 79, 2, 3 et 2
℟. Qui sedes, Dómine, super Chérubim, éxcita poténtiam tuam, et veni. ℣. Qui regis Israël, inténde : qui dedúcis, velut ovem, Ioseph. ℟. Toi qui es assis sur les Chérubins, fais éclater Ta puissance, Seigneur, et viens. ℣. Écoute-nous, ô Toi qui gouvernes Israël, qui conduis Joseph comme une brebis.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolae primae beáti Pauli apóstoli ad Thessalonicénses (5,16-24)
Fratres: Semper gaudéte, sine intermissióne oráte, in ómnibus grátias ágite; haec enim volúntas Dei est in Christo Iésu erga vos. Spíritum nolíte exstínguere, prophetías nolíte spérnere; ómnia autem probáte, quod bonum est tenéte, ab omni spécie mala abstinéte vos. Ipse autem Deus pacis sanctíficet vos per ómnia, et ínteger spíritus vester et ánima et corpus sine queréla in advéntu Dómini nostri Iésu Christi servétur. Fidélis est, qui vocat vos, qui étiam fáciet. Frères : Soyez toujours dans la joie. Priez sans cesse. Rendez grâces en toutes choses; car c'est là ce que Dieu veut de vous tous en Jésus-Christ. N'éteignez pas l'Esprit. Ne méprisez pas les prophéties; mais examinez toutes choses, retenez ce qui est bon. Abstenez-vous de toute espèce de mal. Que le Dieu de paix vous sanctifie Lui-même en toute manière, afin que tout votre esprit, votre âme et votre corps soient conservés irréprochables lors de l'avènement de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Celui qui vous a appelés est fidèle; c'est Lui qui fera cela.

Allelúia Alléluia.
Ps. 79, 2, 3 et 2
℟. Allelúia. ℣. Excita, Dómine, poténtiam tuam, et veni, ut salvos fácias nos. ℟. Alléluia. ℣. Seigneur, fais éclater Ta puissance, viens et sauve-nous.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem (1,6-8.19-28)
Fuit homo missus a Deo, cui nomen erat Ioánnes; hic venit in testimónium, ut testimónium perhibéret de lúmine, ut omnes créderent per illum. Non erat ille lux, sed ut testimónium perhibéret de lúmine. Et hoc est testimónium Ioánnis, quando misérunt ad eum Iudǽi ab Hierosólymis sacerdótes et Levítas, ut interrogárent eum: “Tu quis es?” Et conféssus est et non negávit; et conféssus est: “Non sum ego Christus.” Et interrogavérunt eum: “Quid ergo? Elías es tu?” Et dicit: “Non sum.” “Prophéta es tu?” Et respóndit: “Non.” Dixérunt ergo ei: “Quis es? Ut respónsum demus his, qui misérunt nos. Quid dicis de teípso?” Ait: “Ego vox clamántis in desérto: ‘Dirígite viam Dómini’, sicut dixit Isaías prophéta.” Et qui missi fúerant, erant ex pharisǽis; et interrogavérunt eum et dixérunt ei: “Quid ergo baptízas, si tu non es Christus neque Elías neque prophéta?” Respóndit eis Ioánnes dicens: “Ego baptízo in aqua; médius vestrum stat, quem vos non scitis, qui post me ventúrus est, cuíus ego non sum dignus, ut solvam eíus corrígiam calceaménti.” Haec in Bethánia facta sunt trans Iordánem, ubi erat Ioánnes baptízans. Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n'était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière. Or voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites, pour lui demander: Qui es-tu? Et il confessa, et il ne nia point; et il confessa: Je ne suis pas le Christ. Et ils lui demandèrent: Quoi donc? Es-tu Elie? Et il dit: Je ne le suis pas. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non. Ils lui dirent donc: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même? Il dit: Je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Rendez droit le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. Or ceux qui avaient été envoyés étaient des pharisiens. Ils continuèrent de l'interroger, et lui dirent: Pourquoi donc baptises-tu, si tu n'es ni le Christ, ni Elie, ni le prophète? Jean leur répondit: Moi, je baptise dans l'eau; mais, au milieu de vous, Se tient Quelqu'un que vous ne connaissez pas. C'est Lui qui doit venir après moi, qui a été placé au-dessus de moi: je ne suis pas digne de dénouer la courroie de Sa sandale. Ces choses se passèrent à Béthanie, au delà du Jourdain, où Jean baptisait.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 84, 2 Ps. 84, 2
Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob: remisísti iniquitátem plebis tuae. Seigneur, Tu as béni Ta terre, Tu as délivré Jacob de la captivité. Tu as pardonné les fautes de Ton peuple.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Devotiónis nostræ tibi, Dómine, quáesumus, hóstia iúgiter immolétur, quæ et sacri péragat institúta mystérii et salutáre tuum nobis poténter operétur. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO I DE ADVENTU Ière PREFACE DE L'AVENT
De duobus adventibus Christi Des deux avènements du Christ
Vere dignum et iustum est, aequum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens aetérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Qui, primo advéntu in humilitáte carnis assúmptae, dispositiónis antíquae munus implévit, nobísque salútis perpétuae trámitem reserávit: ut, cum secúndo vénerit in suae glória maiestátis, manifésto demum múnere capiámus, quod vigilántes nunc audémus exspectáre promíssum.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia caeléstis exércitus, hymnum glóriae tuae cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Lui qui lors de Son premier Avènement a pris chair dans l'humilité, S'est acquitté du devoir qui Lui incombait par Ta disposition ancienne, et nous a ouvert le chemin du salut éternel ; c'est pourquoi lors de Sa seconde venue dans la gloire, de Sa majesté, nous recevrons de façon manifeste Son don, que nous osons désormais espérer et pour laquelle nous veillons.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Isai. 35, 4 Is. 35,4
Dícite: Pusillánimes, confortámini, et nolíte timére: ecce Deus noster véniet, et salvábit nos. Dites à mon peuple : vous qui avez le cœur abattu, prenez courage et ne craignez point : voici notre Dieu qui vient, et Il nous sauvera.
Post communionem Post communion
Tuam, Dómine, cleméntiam implorámus,ut hæc divína subsídia, a vítiis expiátos,ad festa ventúra nos práeparent. Per Christum.  
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum  
Phil 4, 4-5
Gaudéte in Dómino semper: íterum dico, gaudéte. Dóminus enim prope est.
 Psalmus responsorius Psaume responsorial
Lc 1 , 46-48.49-50.53-54 ( ℟. : Is 61 , 10 b)
℟. Exsúltat ánima mea in Deo meo.
Magníficat ánima mea Dóminum, et exsultávit spíritus meus in Deo Salvatóri meo, quia respéxit humilitátem ancíllae suae. Ecce enim ex hoc beátam me dicent omnes generationes: ℟. quia fecit mihi magna qui potens est, et sanctum Nomen eius, et misericordia eius in progénies et progénies timéntibus eum. ℟. Esuriéntes implévit bonis et dívites dimísit inanes. Suscépit lsrael púerum suum, memorari misericórdiae. ℟.
 Allelúia  
Is 61,1
℟. Allelúia. ℣. Spíritus Dómini super me:
evangelizáre paupéribus misit me.
℟. Allelúia .
Ant. ad communionem  
Cf. Is 35, 4
Dícite: Pusillánimes, confortámini et nolíte timére: ecce Deus noster véniet et salvábit nos.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word