affiche_liturgia("journee")office = messe

Messe du lundi 25 décembre 2017 - NATIVITE DU SEIGNEUR

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Feria II Lundi
IN NATIVITATE DOMINI NATIVITE DU SEIGNEUR
Sollemnitas Solennité


Ad missam in vigilia Ad missam in vigilia
éditer éditer
Introitus Introït
Exodi 16, 6 et 7
HÓDIE sciétis, quia véniet Dóminus, et salvábit nos: et mane vidébitis glóriam eius. Ps. 23, 1 Dómini est terra, et plenitúdo eius: orbis terrárum, et univérsi, qui hábitant in eo. V/. Glória Patri. Aujourd’hui, vous saurez que le Seigneur va venir et qu’Il nous sauvera. Et demain matin, vous Le verrez dans Sa gloire. Ps. 23, 1. Au Seigneur appartient la terre et tout ce qui la remplit, l’univers et tous ceux qui l’habitent. V/. Gloire au Père;
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, qui nos redemptiónis nostrae ánnua exspectatióne laetíficas, praesta, ut Unigénitum tuum, quem laeti suscípimus Redemptórem, veniéntem quoque Iúdicem secúri vidére mereámur Dóminum nostrum, Iesum Christum. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Seigneur Dieu, Tu nous donnes chaque année la joie d’attendre notre rédemption. Et puisque c’est dans la joie que nous accueillons Ton Fils unique, lorsqu’Il viendra nous racheter, accorde-nous de pouvoir encore Le regarder sans inquiétude, quand il reviendra pour nous juger. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Isaias (62,1-5)
Propter Sion non tacébo et propter Ierusálem non quiéscam, donec egrediátur ut splendor iustítia eíus, et salus eíus ut lampas accendátur. Et vidébunt gentes iustítiam tuam, et cuncti reges glóriam tuam; et vocáberis nómine novo, quod os Dómini nominábit. Et eris coróna glóriae in manu Dómini, et diadéma regni in manu Dei tui. Non vocáberis ultra Derelícta, et terra tua non vocábitur ámplius Desoláta; sed vocáberis Beneplácitum meum in ea, et terra tua Nupta, quia complácuit Dómino in te, et terra tua erit nupta. Nam ut iúvenis uxórem ducit vírginem, ita ducent te fílii tui; ut gaudet sponsus super sponsam, ita gaudébit super te Deus tuus. A cause de Sion je ne me tairai pas, et à cause de Jérusalem je ne prendrai pas de repos, jusqu’à ce que son juste paraisse comme une vive (éclatante) lumière, et son sauveur comme une lampe allumée (un flambeau, répande sa clarté). Les nations verront ton juste, et tous les rois ton prince (roi) illustre, et on t’appellera d’un nom nouveau, que la bouche du Seigneur désignera. Tu seras une couronne de gloire dans la main du Seigneur, et un diadème royal dans la main de ton Dieu. On ne t’appellera plus Délaissée, et ta terre ne sera plus appelée Désolée ; mais tu seras appelée : Ma volonté est en elle, et ta terre : Habitée, car le Seigneur a mis Son plaisir en toi, et ta terre sera habitée. Car le jeune homme habitera avec la vierge, et tes enfants habiteront en toi ; l’époux trouvera sa joie dans son épouse, et ton Dieu Se réjouira en toi.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Exodi 16, 6 et 7
R/. Hódie sciétis, quia véniet Dóminus, et salvábit nos: et mane vidébitis glóriam eius. V/. Ps. 79, 2-3 Qui regis Israël, inténde: qui dedúcis, velut ovem, Ioseph: qui sedes super Chérubim, appáre coram Ephraïm, Béniamin et Manásse. R/. Aujourd’hui, vous saurez que le Seigneur va venir et qu’Il nous sauvera. Et demain matin, vous Le verrez dans Sa gloire. V/. Ps. 79, 2–3 Ecoute, Pasteur d’Israël, Toi qui mènes le peuple de Joseph comme un berger son troupeau. Toi dont le trône est porté par les Chérubins, montre-Toi aux descendants d’Éphraïm, de Benjamin et de Manassé.
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Actus Apostolorum (13,16-17.22-25)
Cum venisset Paulum Antochiam Pisidiae, surgens in synagoga, et manu siléntium indícens ait: “Víri Israelítae et qui timétis Deum, audíte. Deus plebis huíus Israel elégit patres nostros et plebem exaltávit, cum essent íncolae in terra Aegýpti, et in bráchio excélso edúxit eos ex ea. Et exinde suscitávit illis David in regem, cui et testimónium pérhibens dixit: ‘Invéni David fílium Iésse, virum secúndum cor meum, qui fáciet omnes voluntátes meas.’ Huíus Deus ex sémine secúndum promissiónem edúxit Israel salvatórem Iésum, praedicánte Ioánne ante advéntum eíus baptísmum paeniténtiae omni pópulo Israel. Cum impléret autem Ioánnes cursum suum, dicébat: ‘Quid me arbitrámini esse? Non sum ego; sed ecce venit post me, cuíus non sum dignus calceaménta pedum sólvere.’ Paul, en provenance d'Antioche de Pisidie, se levant dans la synagogue, et ayant fait signe de la main pour demander le silence, dit : Hommes d'Israël, et vous qui craignez Dieu, écoutez. Le Dieu du peuple d'Israël a choisi nos pères, et il a exalté le peuple lorsqu'ils demeuraient comme étrangers dans le pays d'Egypte ; puis il les en a fait sortir à bras étendu. Puis l'ayant mis à l'écart, il leur suscita pour roi David, à qui il a rendu témoignage, en disant : J'ai trouvé David, fils de Jessé, homme selon mon cœur, qui fera toutes mes volontés. C'est de sa race (postérité) que Dieu, selon sa promesse, a fait sortir un Sauveur pour Israël, Jésus ; Jean ayant prêché, avant sa venue, le baptême de pénitence à tout le peuple d'Israël. Et lorsque Jean achevait sa course, il disait : Je ne suis pas celui que vous pensez ; mais voici que vient après moi celui dont je ne suis pas digne de délier les sandales.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Crástina die delébitur iníquitas terrae: et regnábit super nos Salvátor mundi. R/. Alléluia. V/. Demain sera anéantie l'iniquité de la terre : et sur nous régnera le Sauveur de l’Univers.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Léctio sancti Evangélii secundum Matthaéum (1,1-25)
Liber generatiónis Iésu Christi fílii David fílii Ábraham. Ábraham génuit Ísaac, Ísaac autem génuit Iácob, Iácob autem génuit Iúdam et fratres eíus, Iúdas autem génuit Phares et Zara de Thamar, Phares autem génuit Esrom, Esrom autem génuit Aram, Aram autem génuit Amínadab, Amínadab autem génuit Naásson, Naásson autem génuit Salmon, Salmon autem génuit Booz de Rahab, Booz autem génuit Obed ex Ruth, Obed autem génuit Iésse, Iésse autem génuit David regem. David autem génuit Salomónem ex ea, quae fuit Uríae, Sálomon autem génuit Róboam, Róboam autem génuit Abíam, Abía autem génuit Asa, Asa autem génuit Iosáphat, Iosáphat autem génuit Ióram, Ióram autem génuit Ozíam, Ozías autem génuit Ioátham, Ioátham autem génuit Achaz, Achaz autem génuit Ezechíam, Ezechías autem génuit Manássen, Manásses autem génuit Amon, Amon autem génuit Iósiam, Iósias autem génuit Iechóniam et fratres eíus in transmigratióne Babylónis. Et post transmigratiónem Babylónis Iechónias génuit Saláthiel, Saláthiel autem génuit Zoróbabel, Zoróbabel autem génuit Abíud, Abíud autem génuit Eliáchim, Eliáchim autem génuit Azor, Azor autem génuit Sadoc, Sadoc autem génuit Achim, Achim autem génuit Elíud, Elíud autem génuit Eleázar, Eleázar autem génuit Matthan, Matthan autem génuit Iácob, Iácob autem génuit Ióseph virum Maríae, de qua natus est Iésus, qui vocátur Christus. Omnes ergo generatiónes ab Ábraham usque ad David generatiónes quattuórdecim; et a David usque ad transmigratiónem Babylónis generatiónes quattuórdecim; et a transmigratióne Babylónis usque ad Christum generatiónes quattuórdecim. Iésu Christi generátio sic erat. Cum esset desponsáta mater eíus María Ióseph, ántequam convenírent invénta est in útero habens de Spíritu Sancto. Ióseph autem vir eíus, cum esset iústus et nollet eam tradúcere, vóluit occúlte dimíttere eam. Haec autem eo cogitánte, ecce ángelus Dómini in somnis appáruit ei dicens: “Ióseph fili David, noli timére accípere Maríam coníugem tuam. Quod enim in ea natum est, de Spíritu Sancto est; páriet autem fílium, et vocábis nomen eíus Iésum: ipse enim salvum fáciet pópulum suum a peccátis eórum.” Hoc autem totum factum est, ut adimplerétur id, quod dictum est a Dómino per prophétam dicéntem: “Ecce, virgo in útero habébit et páriet fílium, et vocábunt nomen eíus Emmánuel”, quod est interpretátum Nobíscum Deus. Exsúrgens autem Ióseph a somno fecit, sicut praecépit ei ángelus Dómini, et accépit coníugem suam; et non cognoscébat eam, donec péperit fílium, et vocávit nomen eíus Iésum. Livre de la généalogie de Jésus-Christ, fils de David, fils d’Abraham.  Abraham engendra Isaac ; Isaac engendra Jacob ; Jacob engendra Juda et ses frères ; Juda engendra Pharès et Zara, de Thamar ; Pharès engendra Esron ; Esron engendra Aram ; Aram engendra Aminadab ; Aminadab engendra Naasson ; Naasson engendra Salmon ; Salmon engendra Booz, de Rahab ; Booz engendra Obed, de Ruth ; Obed engendra Jessé ; Jessé engendra David, qui fut roi. Le roi David engendra Salomon, de celle qui avait été femme d’Urie ; Salomon engendra Roboam ; Roboam engendra Abias ; Abias engendra Asa ; Asa engendra Josaphat ; Josaphat engendra Joram ; Joram engendra Ozias ; Ozias engendra Joatham ; Joatham engendra Achaz ; Achaz engendra Ezéchias ;  Ezéchias engendra Manassé ; Manassé engendra Amon ; Amon engendra Josias ;  Josias engendra Jéchonias et ses frères, au temps de la déportation à Babylone. Et après la déportation à Babylone, Jéchonias engendra Salathiel ; Salathiel engendra Zorobabel ; Zorobabel engendra Abiud ; Abiud engendra Eliacim ; Eliacim engendra Azor ; Azor engendra Sadoc ; Sadoc engendra Achim ; Achim engendra Eliud ; Eliud engendra Eléazar ; Eléazar engendra Mathan ; Mathan engendra Jacob ; Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ. En tout donc, depuis Abraham jusqu’à David, quatorze générations ; et depuis David jusqu’à la déportation à Babylone, quatorze générations ; et depuis la déportation à Babylone jusqu’au Christ, quatorze générations. Or la naissance du Christ eut lieu ainsi. Marie, Sa Mère, étant fiancée à Joseph, avant qu’ils habitassent ensemble, il se trouva qu’Elle avait conçu de l’Esprit-Saint. Mais Joseph, Son époux, étant un homme juste, et ne voulant pas La diffamer, résolut de La renvoyer secrètement.  Et comme il y pensait, voici qu’un Ange du Seigneur lui apparut en songe, disant : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ton Epouse ; car ce qui est né en Elle vient du Saint-Esprit. Elle enfantera un fils, et tu Lui donneras le nom de Jésus ; car Il sauvera Son peuple de ses péchés. Or tout cela arriva pour que s’accomplît ce que le Seigneur avait dit par le prophète, en ces termes : Voici, la Vierge concevra, et Elle enfantera un Fils, et on Lui donnera le nom d’Emmanuel ; ce qui signifie : Dieu avec nous. Joseph, réveillé de son sommeil, fit ce que l’Ange du Seigneur lui avait ordonné, et prit son Epouse avec lui. Et il ne L’avait point connue quand Elle enfanta Son Fils premier-né, auquel il donna le nom de Jésus.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 23, 7
Tóllite portas, príncipes, vestras: et elevámini, portae aeternáles, et introíbit Rex glóriae. Portes, relevez vos frontons ! Soulevez-vous, portails antiques, et le Roi de gloire fera Son entrée.
Super oblata
Prière sur les oblats
éditer éditer
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Isai. 40, 5
Revelábitur glória Dómini: et vidébit omnis caro salutáre Dei nostri. Les extrémités de la terre ont vu le Sauveur envoyé par notre Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
éditer éditer

Modifications aux messes lues :


Ad missam in nocte Ad missam in nocte
éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 2, 7
DÓMINUS dixit ad me: Fílius meus es tu, ego hódie génui te. Ps. ibid., 1 Quare fremuérunt gentes: et pópuli meditáti sunt inánia ? V/. Glória Patri. Le Seigneur M’a dit : « Tu es mon Fils. C’est Moi qui T’engendre aujourd’hui » Ps. ib., 1. Pourquoi les nations ont-elles frémi ? Pourquoi les peuples ont-ils tramé de vains complots ? V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, qui hanc sacratíssimam noctem veri lúminis fecísti illustratióne claréscere, da, quaesumus, ut, cuius in terra mystéria lucis agnóvimus, eius quoque gáudiis perfruámur in caelo. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Seigneur Dieu, Tu as illuminé cette nuit sainte de l’éclat de la vraie lumière : nous T'en prions, fais que cette lumière dont le mystère nous est révélé sur la terre nous fasse goûter dans le ciel la plénitude de la joie. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Isaias (9,1-6)
Pópulus, qui ambulábat in ténebris, vidit lucem magnam; habitántibus in regióne umbrae mortis lux orta est eis. Multiplicásti exsultatiónem et magnificásti laetítiam; laetántur coram te sicut laetántes in messe, sicut exsúltant, quando dívidunt spólia. Iugum enim óneris eíus et virgam úmeri eíus et sceptrum exactóris eíus fregísti, sicut in die Mádian. Quia omnis calíga incedéntis cum tumúltu et vestiméntum mixtum sánguine erit in combustiónem, cibus ignis. Párvulus enim natus est nobis, fílius datus est nobis; et factus est principátus super úmerum eíus; et vocábitur nomen eíus admirábilis Consiliárius, Deus fortis, Pater aeternitátis, Princeps pacis. Magnum erit eíus impérium, et pacis non erit finis super sólium David et super regnum eíus, ut confírmet illud et corrobóret in iudício et iustítia ámodo et usque in sempitérnum: zelus Dómini exercítuum fáciet hoc. Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu une grande lumière ; sur (pour) ceux qui habitaient dans la région de l’ombre de la mort, une lumière s’est levée. Tu as multiplié le peuple dont (et) Tu n’as pas augmenté la (sa) joie. Ils se réjouiront devant Toi, comme on se réjouit à la moisson, et comme les vainqueurs tressaillent d’allégresse lorsqu’ils ont pillé l’ennemi, et qu’ils partagent le butin (les dépouilles).  Car le joug qui pesait sur lui, la verge qui déchirait son dos (épaule), et le sceptre de celui qui l’opprimait, Tu les as brisés, comme à la journée de Madian. Car toutes les dépouilles (tout pillage) remporté(es) (avec violence et) dans le tumulte, et les vêtements souillés de sang seront mis au feu, et deviendront la pâture de la flamme. Car un petit enfant nous est né, et un fils nous a été donné ; il portera sur son épaule la marque de sa principauté ; et il sera appelé Admirable, Conseiller, Dieu, Fort, Père du siècle futur, Prince de la paix. Son empire s’étendra de plus en plus, et la paix n’aura pas de fin ; il s’assiéra sur le trône de David, et il possédera (s’assiéra sur) son royaume pour l’affermir et le fortifier par (dans) le droit (jugement) et par (dans) la justice, dès maintenant et à jamais ; le zèle du Seigneur des armées fera ces choses.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 109, 3 et 1
R/. Tecum princípium in die virtútis tuae: in splendóribus sanctórum, ex útero ante lucíferum génui te. V/. Dixit Dóminus Dómino meo: Sede a dextris meis: donec ponam inimícos tuos, scabéllum pedum tuórum. R/. A Toi la puissance au jour de Ton triomphe ! Dans les splendeurs des cieux, Je T’ai engendré avant l’aurore du monde. V/. Le Seigneur a dit à mon Seigneur : « Assieds-Toi à ma droite, jusqu’à ce que j’écrase Tes ennemis sous Tes pieds. »
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Tit 2,11-14
Carissime: Appáruit grátia Dei salutáris ómnibus homínibus erúdiens nos, ut abnegántes impietátem et saeculária desidéria sóbrie et iúste et pie vivámus in hoc sǽculo,  exspectántes beátam spem et advéntum glóriae magni Dei et salvatóris nostri Iésu Christi;  qui dedit semetípsum pro nobis, ut nos redímeret ab omni iniquitáte et mundáret sibi pópulum peculiárem, sectatórem bonórum óperum. Très chers : la grâce de Dieu notre Sauveur s’est manifestée à tous les hommes ; nous enseignant à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines (désirs du siècle), pour que nous vivions sobrement, et justement, et pieusement dans ce siècle, attendant la bienheureuse espérance et l’avènement de la gloire du grand Dieu et de notre Sauveur Jésus-Christ, qui S’est livré Lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire de nous un peuple purifié, agréable, et zélé pour les bonnes œuvres.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ps. 2, 7
R/. Allelúia. V/. Dóminus dixit ad me: Fílius meus es tu, ego hódie génui te. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur M’a dit : « Tu es Mon Fils. C’est Moi qui T’engendre aujourd’hui ».
Evangelium Evangile
éditer éditer
Lc 2, 1-14
Factum est in diébus illis éxiit edíctum a Cǽsare Augústo, ut describerétur univérsus orbis. Haec descríptio prima facta est prǽside Sýriae Quírino. Et ibant omnes, ut profiteréntur, sínguli in suam civitátem. Ascéndit autem et Ióseph a Galilǽa de civitáte Názareth in Iudǽam in civitátem David, quae vocátur Béthlehem, eo quod esset de domo et família David, ut profiterétur cum María desponsáta sibi, uxóre praegnánte. Factum est autem, cum essent ibi, impléti sunt dies, ut páreret, et péperit fílium suum primogénitum; et pannis eum invólvit et reclinávit eum in praesépio, quia non erat eis locus in deversório. Et pastóres erant in regióne eádem vigilántes et custodiéntes vigílias noctis supra gregem suum. Et ángelus Dómini stetit iúxta illos, et cláritas Dómini circumfúlsit illos, et timuérunt timóre magno. Et dixit illis ángelus: “Nólite timére; ecce enim evangelízo vobis gáudium magnum, quod erit omni pópulo, quia natus est vobis hódie Salvátor, qui est Christus Dóminus, in civitáte David. Et hoc vobis signum: inveniétis infántem pannis involútum et pósitum in praesépio.” Et súbito facta est cum ángelo multitúdo milítiae caeléstis laudántium Deum et dicéntium: “Glória in altíssimis Deo, et super terram pax in homínibus bonae voluntátis.” Il arriva qu’en ces jours-là, parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre. Ce premier recensement fut fait par Cyrinus, gouverneur de Syrie. Et tous allaient se faire enregistrer, chacun dans sa ville. Joseph aussi monta de Nazareth, ville de Galilée, en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu’il était de la maison et de la famille de David, pour se faire enregistrer avec Marie son épouse, qui était enceinte. Or il arriva, pendant qu’ils étaient là, que les jours où elle devait enfanter furent accomplis. Et elle enfanta son fils premier-né, et elle l’enveloppa de langes, et le coucha dans une crèche, parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie. Et il y avait, dans la même contrée, des bergers qui passaient les veilles de la nuit à la garde de leur troupeau. Et voici qu’un ange du Seigneur leur apparut, et qu’une lumière divine resplendit autour d’eux ; et ils furent saisis d’une grande crainte. Et l’ange leur dit : Ne craignez pas ; car voici que je vous annonce (la bonne nouvelle d’) une grande joie qui sera pour tout le peuple : c’est qu’il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et vous le reconnaîtrez à ce signe : Vous trouverez un enfant enveloppé de langes, et couché dans une crèche. Au même instant, il se joignit à l’ange une troupe (multitude) de l’armée céleste, louant Dieu, et disant : Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et, sur la terre, paix aux hommes de bonne volonté.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 95, 11 et 13
Laeténtur caeli, et exsúltet terra ante fáciem Dómini: quóniam venit. Les cieux se réjouissent, la terre bondit de joie en présence du Seigneur, parce qu’Il est venu.
Super oblata
Prière sur les oblats
éditer éditer
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Ps. 109, 3
In splendóribus sanctórum, ex útero ante lucíferum génui te. Parmi les splendeurs du sanctuaire Je T'ai engendré de Mon sein avant l’aurore.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
éditer éditer

Modifications aux messes lues :


Ad missam in aurora Ad missam in aurora
éditer éditer
Introitus Introït
Isai. 9, 2 et 6
LUX fulgébit hódie super nos: quia natus est nobis Dóminus: et vocábitur Admirábilis, Deus, Princeps pacis, Pater futúri saéculi: cuius regni non erit finis. Ps. 92, 1 Dóminus regnávit, decórem indútus est: indútus est Dóminus fortitúdinem, et praecínxit se. V/. Glória Patri. La lumière va resplendir aujourd’hui sur nous : car le Seigneur nous est né : et on L’appellera l’Admirable, le Dieu fort, prince de la paix, Père du siècle à venir : car Son règne n’aura pas de fin. Ps. 92, 1. Le Seigneur est roi, Il est revêtu de gloire : le Seigneur est revêtu de force, Il S’arme de puissance. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Da, quaesumus, omnípotens Deus, ut dum nova incarnáti Verbi tui luce perfúndimur, hoc in nostro respléndeat ópere, quod per fidem fulget in mente. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu tout puissant, l’incarnation de Ton Verbe vient de nous inonder d’une lumière nouvelle : faits, nous T'en prions, resplendir dans nos vies cette lumière qui brille par la foi en nos intelligences. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Isaias (62,11-12)  
Ecce Dóminus audítum fecit in extrémis terrae: “Dícite fíliae Sion: Ecce salus tua venit, ecce merces eíus cum eo, et prǽmium eíus coram illo. Et vocábunt eos Pópulus sanctus, Redémpti a Dómino; tu autem vocáberis Quǽsita, Cívitas non derelícta."  Voici ce que le Seigneur a fait entendre aux extrémités de la terre : Dites à la fille de Sion : Ton sauveur vient, Il porte avec Lui Sa récompense et Son salaire (œuvre) le précède. Et on les appellera Peuple saint, rachetés du Seigneur ; et toi, on t’appellera Ville recherchée, (et) non délaissée.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 117, 26, 27 et 23
R/. Benedíctus qui venit in nómine Dómini: Deus Dóminus, et illúxit nobis. V/. A Dómino factum est istud: et est mirábile in óculis nostris. R/. Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur : c’est le Seigneur Dieu et Il a fait briller sur nous Sa lumière. V/. C’est l’œuvre du Seigneur, et c'est une merveille pour nos yeux.
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Tit 3,4-7
Carissime: Cum benígnitas et humánitas appáruit salvatóris nostri Dei, non ex opéribus iustítiae, quae fécimus nos, sed secúndum suam misericórdiam salvos nos fecit per lavácrum regeneratiónis et renovatiónis Spíritus Sancti,  quem effúdit super nos abúnde per Iésum Christum salvatórem nostrum, ut iustificáti grátia ipsíus herédes simus secúndum spem vitae aetérnae. Très chers : lorsque la bonté de Dieu, notre Sauveur, et Son amour pour les hommes ont paru, Il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais en vertu de Sa miséricorde, par le bain de la régénération et du renouvellement de l’Esprit-Saint, qu’Il a répandu sur nous abondamment par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devinssions héritiers, conformément à l’espérance de la vie éternelle.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ps. 92, 1
R/. Allelúia. V/. Dóminus regnávit, decórem índuit: índuit Dóminus fortitúdinem, et praecínxit se virtúte. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur a régné, et a été revêtu de gloire; le Seigneur a été revêtu et S'est ceint de force.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Luc (2,15-20)
Factum est, ut discessérunt ab eis ángeli in caelum, pastóres loquebántur ad ínvicem: “Transeámus usque Béthlehem et videámus hoc verbum, quod factum est, quod Dóminus osténdit nobis.” Et venérunt festinántes et invenérunt Maríam et Ióseph et infántem pósitum in praesépio. Vidéntes autem notum fecérunt verbum, quod dictum erat illis de púero hoc. Et omnes, qui audiérunt, miráti sunt de his, quae dicta erant a pastóribus ad ipsos. María autem conservábat ómnia verba haec cónferens in corde suo. Et revérsi sunt pastóres glorificántes et laudántes Deum in ómnibus, quae audíerant et víderant, sicut dictum est ad illos. Il arriva que, lorsque les anges les eurent quittés pour retourner dans le ciel, les bergers se disaient l’un à l’autre : Passons jusqu’à Bethléem, et voyons ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître. Et ils y allèrent en grande hâte, et ils trouvèrent Marie et Joseph, et l’enfant couché dans une crèche. Et en le voyant, ils reconnurent la vérité de ce qui leur avait été dit au sujet de cet enfant. Et tous ceux qui l’entendirent admirèrent ce qui leur avait été raconté par les bergers. Or Marie conservait toutes ces choses, les repassant dans son cœur. Et les bergers s’en retournèrent, glorifiant et louant Dieu de tout ce qu’ils avaient entendu et vu, selon ce qu’il leur avait été dit.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 92, 1-2
Deus firmávit orbem terrae, qui non commovébitur: paráta sedes tua, Deus, ex tunc, a saéculo tu es. Dieu a établi un univers inébranlable : c’est un trône dressé pour Toi depuis toujours, ô Dieu éternel.
Super oblata
Prière sur les oblats
éditer éditer
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Zach. 9, 9
Exsúlta, fília Sion, lauda, fília Ierúsalem: ecce rex tuus venit, sanctus, et salvátor mundi. Danse de joie, fille de Sion, crie de joie, fille de Jérusalem : voici que vient ton roi, le Saint et le Sauveur du monde.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
éditer éditer

Modifications aux messes lues :


Ad missam in die Ad missam in die
éditer éditer
Introitus Introït
Isai. 9, 6
PUER natus est nobis, et fílius datus est nobis: cuius impérium super húmerum eius: et vocábitur nomen eius, magni consílii Angelus. Ps. 97, 1 Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit. V/. Glória Patri. Un enfant nous est né, un fils nous est donné : la souveraineté repose sur Son épaule : et on L’appellera le Messager d’en haut. Ps. 97, 1. Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, qui humánae substántiae dignitátem et mirabíliter condidísti, et mirabílius reformásti, da, quaesumus, nobis eius divinitátis esse consórtes, qui humanitátis nostrae fíeri dignátus est párticeps. Qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu qui d’une manière admirable as créé la nature humaine dans sa noblesse, et l’as restaurée d’une manière plus admirable encore, accorde-nous, de prendre part à la divinité de celui qui a daigné partager notre humanité. Lui qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Isaias (52,7-10)
Quam pulchri super montes pedes annuntiántis, praedicántis pacem, annuntiántis bonum, praedicántis salútem, dicéntis Sion: “Regnávit Deus tuus!” Vox speculatórum tuórum: levavérunt vocem, simul exsultábunt, quia óculo ad óculum vidébunt, cum redíerit Dóminus ad Sion. Gaudéte et exsultáte simul, desérta Ierusálem, quia consolátus est Dóminus pópulum suum, redémit Ierusálem. Nudávit Dóminus bráchium sanctum suum in óculis ómnium géntium; et vidébunt omnes fines terrae salutáre Dei nostri. Qu’ils sont beaux sur les montagnes les pieds de celui qui annonce et prêche la paix, qui annonce la bonne nouvelle (bonheur), qui prêche le salut, qui dit à Sion : Ton Dieu va régner ! La voix de tes sentinelles retentit, elles élèvent la voix, elles chantent ensemble des (cantiques de) louanges, car elles voient de leurs yeux (œil à œil, note) que le Seigneur ramène (convertira) Sion. Réjouissez-vous et louez ensemble le Seigneur, déserts de Jérusalem, parce qu’il a consolé son peuple et qu’il a racheté Jérusalem. Le Seigneur a fait voir (préparé) son bras saint aux yeux de toutes les nations, et toutes les extrémités de la terre verront le salut de notre Dieu.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 97,3 cd-4; .2
R/. Vidérunt omnes fines terrae salutáre Dei nostri: iubiláte Deo omnis terra. V/. Notum fecit Dóminus salutáre resuum: ante conspéctum géntium revelávit iustítiam suam. R/. Les extrémités de la terre ont vu le Sauveur envoyé par notre Dieu : terre entière, chante à Dieu ta joie. V/. Le Seigneur a fait connaître Son œuvre de salut : devant tous les peuples Il a montré Sa justice.
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Lectio epistulae ad Hebraeos (1,1-6)
Multifáriam et multis modis olim Deus locútus pátribus in prophétis, in novíssimis his diébus locútus est nobis in Fílio, quem constítuit herédem universórum, per quem fecit et sǽcula; qui, cum sit splendor glóriae et figúra substántiae eíus et portet ómnia verbo virtútis suae, purgatióne peccatórum facta, consédit ad déxteram maiestátis in excélsis, tanto mélior ángelis efféctus, quanto differéntius prae illis nomen hereditávit. Cui enim dixit aliquándo angelórum: “Fílius meus es tu; ego hódie génui te” et rursum: “Ego ero illi in patrem, et ipse erit mihi in fílium”? Cum autem íterum introdúcit primogénitum in orbem terrae, dicit: “Et adórent eum omnes ángeli Dei.” Après avoir, à bien des reprises et de bien des manières (dernièrement), parlé autrefois à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps (en ces jours), nous a parlé par le Fils, qu'Il a établi héritier de toutes choses, par Lequel aussi Il a fait les mondes (siècles) ; et qui, étant la splendeur de sa gloire, et l'empreinte de sa substance, et soutenant toutes choses par la parole de sa puissance, après avoir opéré la purification des péchés, S'est assis à la droite de la Majesté, au plus haut des cieux ; devenu d'autant supérieur aux anges, qu'Il a hérité d'un nom plus excellent que le leur. Car auquel des anges a-t-Il jamais dit : Tu es Mon Fils, Je T'ai engendré aujourd'hui ? Et encore : Je serai Son Père et Il sera mon Fils ? Et de nouveau, lorsqu'Il introduit Son Premier-né dans le monde, Il dit : Que tous les anges de Dieu L'adorent.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
R/. Allelúia. V/. Dies sanctificátus illúxit nobis: veníte, gentes, et adoráte Dóminum: quia hódie descéndit lux magna super terram. R/. Alléluia. V/. Un jour saint a brillé sur nous : Nations, venez adorer le Seigneur, car aujourd’hui une grande lumière est descendue sur terre.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Io 1,1-18
In princípio erat Verbum, et Verbum erat apud Deum, et Deus erat Verbum. Hoc erat in princípio apud Deum. Ómnia per ipsum facta sunt, et sine ipso factum est nihil, quod factum est; in ipso vita erat, et vita erat lux hóminum, et lux in ténebris lucet, et ténebrae eam non comprehendérunt. Fuit homo missus a Deo, cui nomen erat Ioánnes; hic venit in testimónium, ut testimónium perhibéret de lúmine, ut omnes créderent per illum. Non erat ille lux, sed ut testimónium perhibéret de lúmine. Erat lux vera, quae illúminat omnem hóminem, véniens in mundum. In mundo erat, et mundus per ipsum factus est, et mundus eum non cognóvit. In própria venit, et sui eum non recepérunt. Quotquot autem accepérunt eum, dedit eis potestátem fílios Dei fíeri, his, qui credunt in nómine eíus, qui non ex sanguínibus neque ex voluntáte carnis neque ex voluntáte viri, sed ex Deo nati sunt. Et Verbum caro factum est et habitávit in nobis; et vídimus glóriam eíus, glóriam quasi Unigéniti a Patre, plenum grátiae et veritátis. Ioánnes testimónium pérhibet de ipso et clamat dicens: “Hic erat, quem dixi: Qui post me ventúrus est, ante me factus est, quia prior me erat.” Et de plenitúdine eíus nos omnes accépimus, et grátiam pro grátia; quia lex per Móysen data est, grátia et véritas per Iésum Christum facta est. Deum nemo vidit umquam; unigénitus Deus, qui est in sinum Patris, ipse enarrávit. Au commencement était le Verbe, et le Verbe était avec Dieu, et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par Lui, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans Lui. En Lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes; et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas saisie. Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui. Il n'était pas la lumière, mais il vint pour rendre témoignage à la lumière. C'était la vraie lumière, qui éclaire tout homme venant en ce monde. Il était dans le monde, et le monde a été fait par Lui, et le monde ne L'a pas connu. Il est venu chez Lui, et les Siens ne L'ont pas reçu. Mais, à tous ceux qui L'ont reçu, Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu; à ceux qui croient en Son nom, qui ne sont pas nés du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu. Et le Verbe a été fait chair, et Il a habité parmi nous; et nous avons vu Sa gloire, gloire comme du Fils unique venu du Père, plein de grâce et de vérité. Jean rend témoignage de Lui, et crie, en disant: C'est celui dont j'ai dit: Celui qui doit venir après moi a été placé au-dessus de moi, parce qu'Il était avant moi. Et nous avons tous reçu de Sa plénitude, et grâce pour grâce. Car la loi a été donnée par Moïse; la grace et la vérité ont été faites par Jésus-Christ. Nul n'a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Pére, voilà Celui qui L'a manifesté.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 88, 12 et 15
Tui sunt caeli, et tua est terra: orbem terrárum et plenitúdinem eous tu fundásti: iustítia et iudícium praeparátio sedis tuae. A Toi sont les cieux, à Toi la terre : c’est Toi qui as posé les fondations de l’univers, et créé ce qu’il renferme : Ton trône repose sur le droit et la justice.
Super oblata
Prière sur les oblats
éditer éditer
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Ps.97,3 cd
Vidérunt omnes fines terrae salutáre Dei nostri. Les limites de la terre verront toutes le salut de notre Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
éditer éditer

Modifications aux messes lues :