Messe du samedi 30 décembre 2017 -

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Sabbato Samedi


Introitus Introït
Isai. 9, 6
PUER natus est nobis, et fílius datus est nobis: cuius impérium super húmerum eius: et vocábitur nomen eius, magni consílii Angelus. Ps. 97, 1 Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit. V/. Glória Patri. Un enfant nous est né, un fils nous est donné : la souveraineté repose sur Son épaule : et on L’appellera le Messager d’en haut. Ps. 97, 1. Chantez au Seigneur un chant nouveau, car il a fait des merveilles. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Concéde, quæsumus, omnípotens Deus, ut nos Unigéniti tui nova per carnem natívitas líberet, quos sub peccáti iugo vetústa sérvitus tenet. Per Dóminum Nous T'en prions, Dieu tout puissant, que Ton Fils éternel, par Sa nouvelle naissance en notre chair, vienne nous délivrer de l’ancien esclavage qui nous maintient sous le joug du péché.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolae primae beáti Ioánnis apóstoli (2,12-17)
Scribo vobis, filíoli: Remíssa sunt vobis peccáta propter nomen eíus. Scribo vobis, patres: Nostis eum, qui ab inítio est. Scribo vobis, adulescéntes: Vicístis Malígnum. Scripsi vobis, párvuli: Nostis Patrem. Scripsi vobis, patres: Nostis eum, qui ab inítio est. Scripsi vobis, adulescéntes: Fortes estis, et verbum Dei in vobis manet, et vicístis Malígnum. Nolíte dilígere mundum neque ea, quae in mundo sunt. Si quis díligit mundum, non est cáritas Patris in eo; quóniam omne, quod est in mundo, concupiscéntia carnis et concupiscéntia oculórum et iactántia divitiárum, non est ex Patre, sed ex mundo est. Et mundus transit, et concupiscéntia eíus; qui autem facit voluntátem Dei, manet in aetérnum. Je vous écris, mes petits enfants, parce que vos péchés vous sont remis à cause de son nom. Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous écris, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous êtes forts, que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. N’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui,  car tout ce qui est dans le monde est concupiscence (convoitise) de la chair, et concupiscence (convoitise) des yeux, et orgueil de la vie ; et cela ne vient pas du Père, mais du monde.  Or le monde passe, et sa concupiscence avec lui ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 97,3 cd-4; .2
R/. Vidérunt omnes fines terrae salutáre Dei nostri: iubiláte Deo omnis terra. V/. Notum fecit Dóminus salutáre resuum: ante conspéctum géntium revelávit iustítiam suam. R/. Les extrémités de la terre ont vu le Sauveur envoyé par notre Dieu : terre entière, chante à Dieu ta joie. V/. Le Seigneur a fait connaître Son œuvre de salut : devant tous les peuples Il a montré Sa justice.
Allelúia. Allelúia.
Hebr. 1, 1-2
R/. Allelúia. V/. Multifárie olim Deus loquens pátribus in prophétis, novíssime diébus istis locútus est nobis in Fílio. R/. Alléluia. V/. Après avoir, à plusieurs reprises et en diverses manières, parlé autrefois à nos pères par les Prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (2,36-40)
in illo témpore: erat Anna prophetíssa, fília Phánuel, de tribu Aser. Haec procésserat in diébus multis et víxerat cum viro annis septem a virginitáte sua; et haec vídua usque ad annos octogínta quáttuor, quae non discedébat de templo, ieiúniis et obsecratiónibus sérviens nocte ac die. Et haec ipsa hora supervéniens confitebátur Deo et loquebátur de illo ómnibus, qui exspectábant redemptiónem Ierusálem. Et ut perfecérunt ómnia secúndum legem Dómini, revérsi sunt in Galilǽam in civitátem suam Názareth. Puer autem crescébat et confortabátur plenus sapiéntia; et grátia Dei erat super illum. En ce temps là : Il y avait une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d’Aser ; elle était très avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Elle était veuve alors, et âgée de quatre-vingt-quatre ans ; elle ne s’éloignait pas du temple, servant Dieu jour et nuit dans les jeûnes et les prières. Elle aussi, étant survenue à cette même heure, elle louait le Seigneur, et parlait de Lui à tous ceux qui attendaient la rédemption d’Israël. Après qu’ils eurent tout accompli selon la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville. Cependant l’enfant croissait et se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était en lui.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 88, 12 et 15
Tui sunt caeli, et tua est terra: orbem terrárum et plenitúdinem eous tu fundásti: iustítia et iudícium praeparátio sedis tuae. A Toi sont les cieux, à Toi la terre : c’est Toi qui as posé les fondations de l’univers, et créé ce qu’il renferme : Ton trône repose sur le droit et la justice.
Communio Communion
Ps.97,3 cd
Vidérunt omnes fines terrae salutáre Dei nostri. Les limites de la terre verront toutes le salut de notre Dieu.