affiche_liturgia("journee")office = messe

Messe du dimanche 31 décembre 2017 - SAINTE FAMILLE DE JESUS, MARIE ET JOSEPH

Infra octavam Nativitatis Dans l'octave de la Nativité
Dominica Dimanche
SANCTAE FAMILIAE IESU, MARIAE ET IOSEPH SAINTE FAMILLE DE JESUS, MARIE ET JOSEPH
Festum Fête


éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 67, 6-7 et 36
DEUS in loco sancto suo: Deus qui inhabitáre facit unánimes in domo: ipse dabit virtútem, et fortitúdinem plebi suae. Ps. ibid., 2 Exsúrgat Deus, et dissipéntur inimíci eius: et fúgiant, qui odérunt eum, a fácie eius. V/. Glória Patri. Dieu est dans Son lieu saint. C'est le Dieu qui fait habiter dans une même maison ceux qui ont un même esprit; c'est Lui qui donne la puissance et la force à Son peuple. Ps. ibid. 2 Que Dieu Se lève, et que Ses ennemis soient dissipés: * et que ceux qui Le haïssent fuient devant Sa face.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, qui præclára nobis sanctæ Famíliæ dignátus es exémpla præbére, concéde propítius, ut, domésticis virtútibus caritatísque vínculis illam sectántes, in lætítia domus tuæ præmiis fruámur ætérnis. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, qui as voulu que la Sainte Famille nous soit donnée en exemple ; accorde la grâce à ceux qui le suivent de pratiquer, comme elle, les vertus familiales et d’'être unis par les liens de Ton amour, pour obtenir de profiter de l'éternelle récompense de la joie de Ta maison. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Ecclesiasticus (3,3-7.14-17a)
Deus honorávit patrem in fíliis et iudícium matris firmávit in fílios. Qui honórat patrem, exorábit pro peccátis et continébit se ab illis et in oratióne diérum exaudiétur. Et, sicut qui thesaurízat, ita et qui honoríficat matrem suam. Qui honórat patrem suum, iucundábitur in fíliis et in die oratiónis suae exaudiétur; qui honórat patrem suum, vita vivet longióre, et, qui obóedit patri, refrigerábit matrem. Fili, súscipe senéctam patris tui et non contrístes eum in vita illíus; et, si defécerit sensu, véniam da et ne spernas eum ómnibus diébus vitae eíus. Eleemósyna enim patris non erit in oblivióne, nam pro peccátis ipsa plantábitur et in iustítia aedificábitur tibi. Dieu a rendu le père honorable pour ses enfants (dans les fils), et il a soigneusement affermi sur les fils l’autorité (le jugement) de la mère. Celui qui aime Dieu implorera le pardon de ses péchés, et il s’en abstiendra, et il sera exaucé dans sa prière de chaque jour. Celui qui honore sa mère est comme celui qui amasse un trésor. Celui qui honore son père trouvera la joie dans ses enfants (fils), et il sera exaucé au jour de sa prière. Celui qui honore son père jouira d’une longue vie, et celui qui obéit à son père assistera (fera la consolation de) sa mère. Mon fils, soutiens la vieillesse de ton père, et ne l’attriste pas durant sa vie. Si son esprit s’affaiblit, supporte-le, et ne le méprise pas parce que tu es robuste ; car la charité exercée envers un père ne sera pas mise en oubli. Car tu seras récompensé pour avoir supporté le péché de ta mère ; (et) tu seras établi dans la justice (te sera bâtie une maison).
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 26, 4
R/. Unam pétii a Dómino, hanc requíram, ut inhábitem in domo Dómini. V/. Ut vídeam voluptátem Dómini, et prótegar a templo sancto eius. R/. Il est une chose que j’ai demandé au Seigneur, et je la rechercherai uniquement : c’est d’habiter dans la maison du Seigneur. V/. Pour contempler les délices et être protégé par Son saint temple.
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Ad Colossenses (3,12-21)
Fratres: Indúite vos ergo, sicut elécti Dei, sancti et dilécti, víscera misericórdiae, benignitátem, humilitátem, mansuetúdinem, longanimitátem, supportántes ínvicem et donántes vobis ipsis, si quis advérsus áliquem habet querélam; sicut et Dóminus donávit vobis, ita et vos; super ómnia autem haec: caritátem, quod est vínculum perfectiónis. Et pax Christi dominétur in córdibus vestris, ad quam et vocáti estis in uno córpore. Et grati estóte. Verbum Christi hábitet in vobis abundánter, in omni sapiéntia docéntes et commonéntes vosmetípsos psalmis, hymnis, cánticis spiritálibus, in grátia cantántes in córdibus vestris Deo; et omne, quodcúmque fácitis in verbo aut in ópere, ómnia in nómine Dómini Iésu grátias agéntes Deo Patri per ipsum. Mulíeres, súbditae estóte viris, sicut opórtet in Dómino. Viri, dilígite uxóres et nolíte amári esse ad illas. Fílii, obóedite paréntibus per ómnia; hoc enim plácitum est in Dómino. Patres, nolíte ad indignatiónem provocáre fílios vestros, ut non pusíllo ánimo fiant. Frères : Revêtez-vous donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, d’entrailles de miséricorde, de bonté, d’humilité, de modestie, de patience ; vous supportant les uns les autres, et vous pardonnant mutuellement (les torts), si quelqu’un a un sujet de plainte contre un autre ; comme le Seigneur vous a pardonné, pardonnez-vous aussi (de même). Mais, par-dessus tout cela, ayez la charité, qui est le lien de la perfection. Et que la paix du Christ, à laquelle vous avez (même) été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs ; et soyez reconnaissants. Que la parole du Christ habite en vous abondamment (avec plénitude), en toute sagesse ; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres par des psaumes, des hymnes et des cantiques spirituels, chantant à (la louange de) Dieu dans vos cœurs, par l’action de la grâce. Quelque chose que vous fassiez, en parole, ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus-Christ, rendant grâces par lui à Dieu le Père. Femmes, soyez soumises à vos maris, comme il convient, dans le Seigneur. Maris, aimez vos femmes, et ne soyez pas amers envers elles. Enfants, obéissez à vos parents en toutes choses, car cela est agréable au Seigneur. Pères, ne provoquez pas l’indignation de vos enfants, de peur qu’ils ne se découragent (deviennent pusillanimes).
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ps. 32, 1
R/. Allelúia. V/. Gaudéte, iusti, in Dómino: rectos decet collaudátio. R/. Alléluia. V/. Réjouissez-vous, justes, das le Seigneur. Aux hommes droits sied la louange.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Luc (2,22-40) Luc (2,22-40)
Postquam impléti sunt dies purgatiónis eórum secúndum legem Móysis, tulérunt Iesum parentes eius in Hierosólymam, ut sísterent Dómino, sicut scriptum est in lege Dómini: “Omne masculínum adapériens vulvam sanctum Dómino vocábitur”, et ut darent hóstiam secúndum quod dictum est in lege Dómini: par túrturum aut duos pullos columbárum. Et ecce homo erat in Ierusálem, cui nomen Símeon, et homo iste iústus et timorátus, exspéctans consolatiónem Israel, et Spíritus Sanctus erat super eum; et respónsum accéperat ab Spíritu Sancto non visúrum se mortem nisi prius vidéret Christum Dómini. Et venit in Spíritu in templum. Et cum indúcerent púerum Iésum paréntes eíus, ut fácerent secúndum consuetúdinem legis pro eo, et ipse accépit eum in ulnas suas et benedíxit Deum et dixit: “Nunc dimíttis servum tuum, Dómine, secúndum verbum tuum in pace, quia vidérunt óculi mei salutáre tuum, quod parásti ante fáciem ómnium populórum, lumen ad revelatiónem géntium et glóriam plebis tuae Israel.” Et erat pater eíus et mater mirántes super his, quae dicebántur de illo. Et benedíxit illis Símeon et dixit ad Maríam matrem eíus: “ Ecce pósitus est hic in ruínam et resurrectiónem multórum in Israel et in signum, cui contradicétur – et tuam ipsíus ánimam pertránsiet gládius – ut reveléntur ex multis córdibus cogitatiónes.” Et erat Anna prophetíssa, fília Phánuel, de tribu Aser. Haec procésserat in diébus multis et víxerat cum viro annis septem a virginitáte sua; et haec vídua usque ad annos octogínta quáttuor, quae non discedébat de templo, ieiúniis et obsecratiónibus sérviens nocte ac die. Et haec ipsa hora supervéniens confitebátur Deo et loquebátur de illo ómnibus, qui exspectábant redemptiónem Ierusálem. Et ut perfecérunt ómnia secúndum legem Dómini, revérsi sunt in Galilǽam in civitátem suam Názareth. Puer autem crescébat et confortabátur plenus sapiéntia; et grátia Dei erat super illum. Quand les jours de la purification de Marie furent accomplis, selon la loi de Moïse, ils Le portèrent à Jérusalem, pour Le présenter au Seigneur, selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur: Tout enfant mâle premier-né sera consacré au Seigneur; et pour offrir en sacrifice, selon qu'il est prescrit dans la loi du Seigneur, deux tourterelles, ou deux petits de colombes. Et voici qu'il y avait à Jérusalem un homme appelé Siméon, et cet homme était juste et craignant Dieu, et il attendait la consolation d'Israël, et l'Esprit-Saint était en lui. Et il lui avait été révélé par l'Esprit-Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du Seigneur. Il vint au temple, poussé par l'Esprit de Dieu. Et comme les parents de l'Enfant Jésus L'apportaient, afin d'accomplir pour Lui ce que la loi ordonnait, il Le prit entre ses bras, et bénit Dieu, et dit: Maintenant, Seigneur, Tu laisseras Ton serviteur s'en aller en paix, selon Ta parole, puisque mes yeux ont vu le salut qui vient de Toi, que Tu as préparé à la face de tous les peuples: lumière pour éclairer les nations, et gloire d'Israël Ton peuple. Son père et Sa Mère étaient dans l'admiration des choses qu'on disait de Lui. Et Siméon les bénit, et dit à Marie Sa Mère: Voici que cet Enfant est établi pour la ruine et pour la résurrection d'un grand nombre en Israël, et comme un signe qui excitera la contradiction, et, à vous-même, un glaive vous percera l'âme, afin que les pensées de cœurs nombreux soient dévoilées.Il y avait aussi une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser; elle était très avancée en âge, et elle avait vécu sept ans avec son mari depuis sa virginité. Elle était veuve alors, et âgée de quatre-vingt-quatre ans; elle ne s'éloignait pas du temple, servant Dieu jour et nuit dans les jeûnes et les prières. Elle aussi, étant survenue à cette même heure, elle louait le Seigneur, et parlait de Lui à tous ceux qui attendaient la rédemption d'Israël. Après qu'ils eurent tout accompli selon la loi du Seigneur, ils retournèrent en Galilée, à Nazareth, leur ville. Cependant l'Enfant croissait et Se fortifiait, rempli de sagesse, et la grâce de Dieu était en Lui.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 30, 15-16
In te sperávi, Dómine ; dixi: Tu es Deus meus, in mánibus tuis témpora mea. J’ai espéré en Toi, Seigneur, j’ai dit : Tu es mon Dieu, mes jours sont entre Tes mains.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Luc. 2, 48 et 49
Fili, quid fecísti nobis sic ? ego et pater tuus doléntes quaerebámus te. Et quid est, quod me quaerebátis ? nesciebátis, quia in his, quae Patris mei sunt, opórtet me esse ? Mon enfant, pourquoi nous as-Tu fait cela ? Vois, Ton père et moi, nous Te cherchions tout affligés. Pourquoi Me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il Me faut être dans les choses de mon Père ?
éditer éditer

Modifications aux messes lues :
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/Ps127,1-2.3.4-5.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/Ps127,1-2.3.4-5.xml éditer