Messe du jeudi 11 janvier 2018 -

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria V Jeudi


Introitus Introït
IN excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: ecce cuius impérii nomen est in aetérnum. Ps. 99, 1 Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. V/. Glória Patri. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais. Ps 99,1 Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans la joie. V/. Gloire au Père.
Collecta
Collecte
Collecta
Vota, quæsumus, Dómine, supplicántis pópuli cælésti pietáte proséquere, ut et quæ agénda sunt vídeant, et ad implénda quæ víderint convaléscant. Per Dóminum. Nous T'en prions, Seigneur, exauce en Ta céleste bonté, les hommages de Ton peuple suppliant, afin que Tes fidèles voient quels sont leurs devoirs et qui’ils aient la force d’accomplir ce qu’ils auront vu.
Lectio I Ière lecture
Regum I (4,1-11)
Factum est in diébus illis, convenérunt Philísthim in pugnam; et egréssus est Israel óbviam Philísthim in próelium et castrametátus est iúxta Abenézer. Porro Philísthim venérunt in Aphec et instruxérunt áciem contra Israel. Crescénte autem certámine, terga vertit Israel Philisthǽis; et caesi sunt in illo certámine passim per agros quasi quáttuor mília virórum. Et revérsus est pópulus ad castra, dixerúntque maióres natu de Israel: “quáre percússit nos Dóminus hódie coram Philísthim? Afferámus ad nos de Silo arcam fóederis Dómini, et véniat in médium nostri, ut salvet nos de manu inimicórum nostrórum.” Misit ergo pópulus in Silo, et tulérunt inde arcam fóederis Dómini exercítuum sedéntis super chérubim; erántque duo fílii Heli cum arca fóederis Dei, Ophni et Phínees. Cumque venísset arca fóederis Dómini in castra, vociferátus est omnis Israel clamóre grandi, et persónuit terra. Et audiérunt Philísthim vocem clamóris dixerúntque: “quǽnam est haec vox clamóris magni in castris Hebraeórum?” Et cognovérunt quod arca Dómini venísset in castra. Timuerúntque Philísthim dicéntes: “Venit Deus in castra!” Et ingemuérunt dicéntes: “Vae nobis! Non enim fuit tanta exsultátio heri et nudiustértius. Vae nobis! Quis nos servábit de manu deórum sublímium istórum? Hi sunt dii, qui percussérunt Aegýptum omni plaga in desérto. Confortámini et estóte viri, Philísthim, ne serviátis Hebrǽis, sicut illi serviérunt vobis. Estóte viri et belláte!” Pugnavérunt ergo Philísthim, et caesus est Israel, et fugit unusquísque in tabernáculum suum; et facta est plaga magna nimis, et cecidérunt de Israel trigínta mília péditum. Et arca Dei capta est; duóque fílii Heli mórtui sunt, Ophni et Phínees. il arriva en ces jours-là que les Philistins s’assemblèrent pour faire la guerre. Le peuple d’Israël s’avança aussi contre les Philistins, et l’armée campa contre la pierre du Secours. Les Philistins vinrent à Aphec, et rangèrent leurs troupes contre Israël. (Or) La bataille s’étant donnée, les Israélites furent mis en fuite par les Philistins, qui, courant partout à travers champs, en tuèrent environ quatre mille dans ce combat. Lorsque le peuple fut revenu dans le camp, les anciens d’Israël dirent : Pourquoi le Seigneur nous a-t-il frappés aujourd’hui de cette plaie devant les Philistins ? Amenons ici de Silo l’arche de l’alliance du Seigneur, et qu’elle vienne au milieu de nous, pour nous sauver de la main de nos ennemis. Le peuple ayant donc envoyé à Silo, on en fit venir l’arche de l’alliance du Seigneur des armées, assis sur les chérubins ; et les deux fils d’Héli, Ophni et Phinées, étaient avec l’arche de l’alliance de Dieu. (Et) Lorsque l’arche de l’alliance du Seigneur fut venue dans le camp, tout le peuple d’Israël jeta un grand cri, qui retentit au loin. Les Philistins l’ayant entendu s’entredisaient : Quel est ce grand bruit de voix qui vient du camp des Hébreux ? Et ils apprirent que l’arche du Seigneur était venue dans le camp. Les Philistins eurent donc peur, et ils dirent : Dieu est venu dans leur camp. Et ils gémirent en disant : Malheur à nous ! car ils n’étaient pas dans une si grande joie hier et avant-hier. Malheur à nous ! Qui nous sauvera de la main de ces dieux si puissants (suprêmes) ? Ce sont ces dieux qui frappèrent l’Egypte de toute sorte de plaies dans le désert. Mais prenez courage, Philistins, et agissez en hommes de cœur. Ne devenez point les esclaves des Hébreux, comme ils ont été les vôtres. Prenez courage et combattez (vaillamment). Les Philistins donnèrent donc la bataille, et Israël fut défait. Tous s’enfuirent dans leurs tentes (tabernacles) ; et la perte fut si grande du côté des Israélites, qu’il demeura trente mille hommes de pied sur la place. (De plus) L’arche de Dieu fut prise, et les deux fils d’Héli, Ophni et Phinées, furent tués.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 71, 18 et 3
Benedíctus Dóminus Deus Israël, qui facit mirabília magna solus a saéculo. V/. Suscípiant montes pacem pópulo tuo, et colles iustítiam. R/. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, qui, à Lui seul, accomplit de grandes merveilles, depuis toujours. V/. Que les montagnes apportent au peuple la paix, et les collines la justice.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 99, 1
R/. Allelúia. V/. Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. R/. Alléluia. V/. Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans l'allégresse.
Evangelium Evangile
Marcus (1,40-45)
In illo tempore: Venit ad Iésum leprósus déprecans eum et genu flectens et dicens ei: “Si vis, potes me mundáre.” Et misértus exténdens manum suam tétigit eum et ait illi: “Volo, mundáre!”; et statim discéssit ab eo lepra, et mundátus est. Et infrémuit in eum statímque eiécit illum et dicit ei: “Vide, némini quidquam díxeris; sed vade, osténde te sacerdóti et offer pro emundatióne tua, quae praecépit Móyses, in testimónium illis.” At ille egréssus coepit praedicáre multum et diffamáre sermónem, ita ut iam non posset manifésto in civitátem introíre, sed foris in desértis locis erat; et conveniébant ad eum úndique. En ce temps là : un lépreux vint à Jésus, Le suppliant ; et fléchissant le genou, il lui dit : Si Tu le veux, tu peux me guérir. Jésus, ayant pitié de lui, étendit la main, le toucha, et lui dit : Je le veux, sois guéri. Et lorsqu’Il eut dit cette parole, la lèpre le quitta aussitôt, et il fut guéri. Jésus le menaça et le renvoya aussitôt, en lui disant : Garde-toi de rien dire à personne ; mais va, montre-toi au prince des prêtres, et offre pour ta guérison ce que Moïse a ordonné, afin que cela leur serve de témoignage. Mais cet homme, étant parti, se mit à raconter et à publier la chose, de sorte que Jésus ne pouvait plus entrer ouvertement dans une ville ; mais Il se tenait dehors, dans des lieux déserts, et l’on venait à Lui de toutes parts.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 99, 1 et 2
Iubiláte Deo, omnis terra, servíte Dómino in laetítia: intráte in conspéctu eius in exsultátióne: quia Dóminus ipse est Deus. Soyez en jubilation devant Dieu, terre entière. Servez le seigneur dans l'allégresse ; entrez en Sa présence avec des transports de joie, car c'est Lui le Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Grata tibi sit, quæsumus, Dómine, tuæ plebis oblátio, per quam et sanctificatiónem réferat, et quæ pie precátur obtíneat. Per Christum Dóminum nostrum. Par le Christ notre Seigneur.
Communio Communion
Ps. 15, 10
Notas mihi fecísti vias vitae: adimplébis me laetítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Súpplices te rogámus, omnípotens Deus, ut, quos tuis réficis sacraméntis, tibi étiam plácitis móribus dignánter deservíre concédas. Per Christum Dóminum nostrum.Nous T'adressons nos supplications, ô Dieu tout-puissant, afin qu’à ceux que Tu nourris de Ton sacrement,Tu accordes aussi la grâce de Te servir dignement par une conduite qui Te soit agréable. Par le Christ notre Seigneur.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf.
In excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: Ecce cuius impérii nomen est in ætérnum.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 35, 10
Dómine, apud te est fons vitæ, et in lúmine tuo vidébimus lumen.
Vel: Io 10, 10
Ego veni, ut vitam hábeant, et abundántius hábeant, dicit Dóminus.