SimpleXMLElement Object ( )

Messe du vendredi 12 janvier 2018 -

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria VI Vendredi


Introitus Introït
IN excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: ecce cuius impérii nomen est in aetérnum. Ps. 99, 1 Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. V/. Glória Patri. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais. Ps 99,1 Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans la joie. V/. Gloire au Père.
Oratio
Oraison
Collecta
Lectio I Ière lecture
Regum I (8,4-7.10-22a)
In diébus illis: Congregáti univérsi maióres natu Israel venérunt ad Sámuel in Rama dixerúntque ei: “Ecce tu senuísti, et fílii tui non ámbulant in viis tuis; nunc ergo constítue nobis regem, ut iúdicet nos, sicut univérsae habent natiónes.” Displicuítque sermo in óculis Samúelis, eo quod dixíssent: “Da nobis regem, ut iúdicet nos.” Et orávit Sámuel ad Dóminum. Dixit autem Dóminus ad Sámuel: “Audi vocem pópuli in ómnibus, quae loquúntur tibi; non enim te abiecérunt, sed me abiecérunt, ne regnem super eos. Dixit ítaque Sámuel ómnia verba Dómini ad pópulum, qui petíerat a se regem, et ait: “Hoc erit ius regis, qui imperatúrus est vobis: Fílios vestros tollet et ponet in cúrribus suis faciétque sibi équites, et current ante quadrígas eíus; et constítuet sibi tribúnos et centuriónes et aratóres agrórum suórum et messóres ségetum et fabros armórum et cúrruum suórum. Fílias quoque vestras fáciet sibi unguentárias et focárias et paníficas. Agros quoque vestros et víneas et olivéta óptima tollet et dabit servis suis. Sed et ségetes vestras et vineárum réditus addecimábit, ut det eunúchis et fámulis suis. Servos étiam vestros et ancíllas et boves vestros óptimos et ásinos áuferet et ponet in ópere suo. Greges vestros addecimábit, vosque éritis ei servi. Et clamábitis in die illa a fácie regis vestri, quem elegístis vobis, et non exáudiet vos Dóminus in die illa.” Nóluit autem pópulus audíre vocem Sámuel, sed dixérunt: “Nequáquam: rex enim erit super nos, et érimus nos quoque sicut omnes gentes; et iudicábit nos rex noster et egrediétur ante nos et pugnábit bella nostra pro nobis.” Et audívit Sámuel ómnia verba pópuli et locútus est ea in áuribus Dómini. Dixit autem Dóminus ad Sámuel: “Audi vocem eórum et constítue super eos regem.” En ces jours là : Tous les anciens d’Israël s’étant assemblés, vinrent trouver Samuel à Ramatha, et ils lui dirent : Voici que vous avez vieilli, et vos enfants ne marchent point dans vos voies. Établissez donc sur nous un roi, comme en ont toutes les nations, afin qu’il nous juge. Cette proposition déplut à Samuel, quand il vit qu’ils lui disaient : Donnez-nous un roi, afin qu’il nous juge. Il pria donc le Seigneur. Et le Seigneur lui dit : Ecoute la voix de ce peuple dans tout ce qu’ils te disent ; car ce n’est point toi, mais c’est Moi qu’ils rejettent, afin que Je ne règne point sur eux. Samuel rapporta au peuple, qui lui avait demandé un roi, tout ce que le Seigneur lui avait dit ; et il ajouta : Voici quel sera le droit du roi qui vous gouvernera : Il prendra vos enfants pour conduire ses chariots ; il s’en fera des cavaliers, et il les fera courir devant son char (ses quadriges) ; il en fera ses officiers (tribuns), pour commander, les uns mille hommes et les autres cent (centurions) ; il prendra les uns pour labourer ses champs et pour recueillir ses blés, et les autres pour lui faire des armes et des chariots. Il se fera de vos filles des parfumeuses, des cuisinières, et des boulangères. Il prendra aussi vos champs, vos vignes, et vos meilleures oliveraies, et il les donnera à ses serviteurs. Il vous fera payer la dîme de vos blés et du revenu de vos vignes, pour avoir de quoi donner à ses eunuques et à ses officiers. Il prendra (enlèvera) (aussi) vos serviteurs, vos servantes, et les jeunes gens les plus forts, avec vos ânes, et il les fera travailler pour lui. Il prendra aussi la dîme de vos troupeaux, et vous serez ses serviteurs. Vous crierez alors contre votre roi que vous vous serez élu ; et le Seigneur ne vous exaucera point, parce que c’est vous-mêmes qui avez demandé d’avoir un roi. Le peuple ne voulut point écouter ce discours de Samuel : Non, lui dirent-ils, nous aurons un roi qui nous gouverne(ra). Nous serons (, nous aussi) comme toutes les autres nations. Notre roi nous jugera, il marchera à notre tête, et il combattra pour nous dans toutes nos guerres. Samuel, ayant entendu toutes ces paroles du peuple, les rapporta au Seigneur. Et le Seigneur dit à Samuel : Fais ce qu’ils te disent, et établis un roi pour les gouverner.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduale
Ps. 71, 18 et 3
Benedíctus Dóminus Deus Israël, qui facit mirabília magna solus a saéculo. V/. Suscípiant montes pacem pópulo tuo, et colles iustítiam. R/. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, qui, à Lui seul, accomplit de grandes merveilles, depuis toujours. V/. Que les montagnes apportent au peuple la paix, et les collines la justice.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 99, 1
R/. Allelúia. V/. Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. R/. Alléluia. V/. Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans l'allégresse.
Evangelium Evangile
Marcus (2,1-12)
Post dies intrávit Iesus Caphárnaum, et audítum est quod in domo esset. Et convenérunt multi, ita ut non ámplius caperéntur neque ad iánuam, et loquebátur eis verbum. Et véniunt feréntes ad eum paralýticum, qui a quáttuor portabátur. Et cum non possent offérre eum illi prae turba, nudavérunt tectum, ubi erat, et perfodiéntes summíttunt grabátum, in quo paralýticus iacébat. Cum vidísset autem Iésus fidem illórum, ait paralýtico: “Fili, dimittúntur peccáta tua.” Erant autem illic quidam de scribis sedéntes et cogitántes in córdibus suis: “Quid hic sic lóquitur? Blasphémat! Quis potest dimíttere peccáta nisi solus Deus?” Quo statim cógnito Iésus spíritu suo quia sic cogitárent intra se, dicit illis: “Quid ista cogitátis in córdibus vestris? Quid est facílius, dícere paralýtico: ‘Dimittúntur peccáta tua’, an dícere: ‘Súrge et tolle grabátum tuum et ámbula’? Ut autem sciátis quia potestátem habet Fílius hóminis intérra dimitténdi peccáta – ait paralýtico - : Tibi dico: Surge, tolle grabátum tuum et vade in domum tuam.” Et surréxit et prótinus subláto grabáto ábiit coram ómnibus, ita ut admiraréntur omnes et glorificárent Deum dicéntes: “Númquam sic vídimus!” Quelques jours après, Jésus entra de nouveau dans Capharnaüm ; et on apprit qu’Il était dans une maison, et il s’y rassembla un si grand nombre de personnes, que l’espace même qui était devant la porte ne pouvait les contenir ; et il leur prêchait la parole. Alors quelques-uns vinrent, Lui amenant un paralytique, qui était porté par quatre hommes. Et comme ils ne pouvaient le Lui présenter à cause de la foule, ils découvrirent le toit de la maison où il était, et y ayant fait une ouverture, ils descendirent le grabat sur lequel le paralytique était couché. Jésus, ayant vu leur foi, dit au paralytique : Mon fils, tes péchés te sont remis. Or, il y avait là quelques scribes assis, qui pensaient dans leurs cœurs : Pourquoi cet homme parle-t-il ainsi ? Il blasphème. Qui peut remettre les péchés, si ce n’est Dieu seul ? Jésus, connaissant aussitôt, par Son esprit, qu’ils pensaient ainsi en eux-mêmes, leur dit : Pourquoi avez-vous ces pensées dans vos cœurs ? Lequel est le plus aisé de dire au paralytique : Tes péchés te sont remis ; ou de dire : Lève-toi, prends ton grabat, et marche ? Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés (Il dit au paralytique) : Je te l’ordonne, lève-toi, prends ton grabat, et va dans ta maison. Et aussitôt il se leva, et ayant pris son grabat, il s’en alla en présence de tous, de sorte qu’ils furent tous dans l’admiration, et qu’ils rendaient gloire à Dieu, en disant : Jamais nous n’avons rien vu de semblable.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertorium
Ps. 99, 1 et 2
Iubiláte Deo, omnis terra, servíte Dómino in laetítia: intráte in conspéctu eius in exsultátióne: quia Dóminus ipse est Deus. Soyez en jubilation devant Dieu, terre entière. Servez le seigneur dans l'allégresse ; entrez en Sa présence avec des transports de joie, car c'est Lui le Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Grata tibi sit, quæsumus, Dómine, tuæ plebis oblátio, per quam et sanctificatiónem réferat, et quæ pie precátur obtíneat. Per Christum Dóminum nostrum. Par le Christ notre Seigneur.
Communio Communio
Ps. 15, 10
Notas mihi fecísti vias vitae: adimplébis me laetítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Súpplices te rogámus, omnípotens Deus, ut, quos tuis réficis sacraméntis, tibi étiam plácitis móribus dignánter deservíre concédas. Per Christum Dóminum nostrum.Nous T'adressons nos supplications, ô Dieu tout-puissant, afin qu’à ceux que Tu nourris de Ton sacrement,Tu accordes aussi la grâce de Te servir dignement par une conduite qui Te soit agréable. Par le Christ notre Seigneur.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. ad introitum
Cf.
In excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: Ecce cuius impérii nomen est in ætérnum.
Ant. ad communionem Ant. ad communionem
Ps 35, 10
Dómine, apud te est fons vitæ, et in lúmine tuo vidébimus lumen.
Vel: Io 10, 10
Ego veni, ut vitam hábeant, et abundántius hábeant, dicit Dóminus.