Messe du mardi 16 janvier 2018

Hebdomada I per annum Ière semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
IN excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: ecce cuius impérii nomen est in aetérnum. Ps. 99, 1 Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. ℣. Glória Patri. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais. Ps 99,1 Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans la joie. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Vota, quǽsumus, Dómine, supplicántis pópuli cælésti pietáte proséquere, ut et quæ agénda sunt vídeant, et ad implénda quæ víderint convaléscant. Per Dóminum. Nous T'en prions, Seigneur, exauce en Ta céleste bonté, les hommages de Ton peuple suppliant, afin que Tes fidèles voient quels sont leurs devoirs et qu’ils aient la force d’accomplir ce qu’ils auront vu.
Lectio I Ière lecture
Regum I (1,9-20)
In diébus illis: Surréxit Anna, postquam coméderant et bíberant in Silo, et Heli sacerdóte sedénte super sellam ante postes templi Dómini. Cum esset Anna amáro ánimo, orávit Dóminum flens lárgiter et votum vovit dicens: “Dómine exercítuum, si respíciens víderis afflictiónem fámulae tuae et recordátus mei fúeris nec oblítus ancíllae tuae dederísque servae tuae sexum virílem, dabo eum Dómino omnes dies vitae eíus, et novácula non ascéndet super caput eíus.” Factum est ergo, cum illa multiplicáret preces coram Dómino, ut Heli observáret os eíus. Porro Anna loquebátur in corde suo; tantúmque lábia illíus movebántur, et vox pénitus non audiebátur. Aestimávit ígitur eam Heli temuléntam dixítque ei: “Usquéquo ébria eris? Dígere paulísper vinum, quo mades!” Respóndens Anna: “Nequáquam, inquit, dómine mi; nam múlier infélix nimis ego sum: vinúmque et omne, quod inebriáre potest, non bibi, sed effúdi ánimam meam in conspéctu Dómini. Ne réputes ancíllam tuam quasi unam de filiábus Bélial, quia ex multitúdine dolóris et maeróris mei locúta sum usque in praesens.” Tunc Heli ait ei: “Váde in pace, et Deus Israel det tibi petitiónem, quam rogásti eum.” Et illa dixit: “Útinam invéniat ancílla tua grátiam in óculis tuis.” Et ábiit múlier in viam suam et comédit; vultúsque illíus non fuérunt ámplius sicut prius. Et surrexérunt mane et adoravérunt coram Dómino. Reversíque sunt et venérunt in domum suam in Rama. Cognóvit autem Elcána Annam uxórem suam, et recordátus est eíus Dóminus. Et factum est post círculum diérum concépit Anna et péperit fílium vocavítque nomen eíus Sámuel, eo quod a Dómino postulásset eum. En ces jours là : Anne se leva, après avoir mangé et bu à Silo, elle se leva, et tandis que le grand prêtre Héli était assis sur son siège devant la porte du temple du Seigneur, Anne, qui avait le cœur plein d’amertume, pria le Seigneur en répandant beaucoup de larmes, et elle fit un vœu en ces termes : Seigneur des armées, si Tu daignes regarder l’affliction de Ta servante, si Tu Te souviens de moi, si Tu n’oublies point Ta servante, et, si tu donnes à ton esclave un enfant mâle, je le donnerai à mon Seigneur pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne passera point sur sa tête. Comme Anne demeurait ainsi longtemps en prière devant le Seigneur, Héli jeta les yeux sur sa bouche. Or Anne parlait dans son cœur, et l’on voyait seulement remuer ses lèvres, sans qu’on entendît aucune parole. Héli crut qu’elle avait bu avec excès ; et il lui dit : Jusqu’à quand seras-tu ivre ? Laisse un peu reposer le vin qui te trouble. Anne lui répondit : Pardonnez-moi (Nullement), mon seigneur, je suis une femme comblée d’affliction ; je n’ai bu ni vin, ni rien qui puisse enivrer ; mais j’ai répandu mon âme en la présence du Seigneur. Ne croyez pas que votre servante soit comme l’une des filles de Bélial ; car il n’y a que l’excès de ma douleur et de mon affliction qui m’ait fait parler jusqu’à cet instant. Alors Héli lui dit : Va en paix ; et que le Dieu d’Israël t’accorde la demande que tu lui as faite. (Et) Anne lui répondit : Plaise à Dieu que votre servante trouve grâce devant vos yeux ! Elle s’en alla ensuite, elle mangea, et elle ne changea plus de visage comme auparavant. S’étant ensuite levés dès le matin, ils adorèrent le Seigneur, s’en retournèrent et arrivèrent à leur maison à Ramatha. Or Elcana fut avec sa femme, et le Seigneur se souvint d’elle. Quelque temps après (une révolution de jours) elle conçut, et enfanta un fils, qu’elle appela Samuel, parce qu’elle l’avait demandé au Seigneur.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 71, 18 et 3 Ps. 71,18 et 3
℟. Benedíctus Dóminus Deus Israël, qui facit mirabília magna solus a saéculo. ℣. Suscípiant montes pacem pópulo tuo, et colles iustítiam. ℟. Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël, qui, à Lui seul, accomplit de grandes merveilles, depuis toujours. ℣. Que les montagnes apportent au peuple la paix, et les collines la justice.
Allelúia Alléluia
Ps. 99, 1 Ps. 99,1
℟. Allelúia. ℣. Iubiláte Deo, omnis terra: servíte Dómino in laetítia. ℟. Alléluia. ℣. Jubilez devant Dieu, terre entière ; servez le Seigneur dans l'allégresse.
 Evangelium  Evangile
Marcus (1,21b-28)
In illo tempore: lesus et discipuli eius ingrediuntur Capharnaum. Et statim sábbatis ingréssus synagógam docébat. Et stupébant super doctrína eíus: erat enim docens eos quasi potestátem habens et non sicut scribae. Et statim erat in synagóga eórum homo in spíritu immúndo; et exclamávit dicens: “Quid nobis et tibi, Iésu Nazaréne? Venísti pérdere nos? Scio qui sis: Sanctus Dei.” Et comminátus est ei Iésus dicens: “Obmutésce et exi de hómine!” Et discérpens eum spíritus immúndus et exclámans voce magna exívit ab eo. Et miráti sunt omnes, ita ut conquírerent inter se dicéntes: “quídnam est hoc? Doctrína nova cum potestáte; et spirítibus immúndis ímperat, et obóediunt ei.” Et procéssit rumor eíus statim ubíque in omnem regiónem Galilǽae. En ce temps là : Jésus et Ses disciples entrèrent dans Capharnaüm ; et aussitôt, le jour du sabbat, entrant dans la synagogue, il les instruisait. Et ils étaient frappés de sa doctrine, car il les instruisait comme ayant autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme possédé d’un esprit impur, qui s’écria, disant : Qu’y a-t-il entre nous et Toi, Jésus de Nazareth ? Etes-Tu venu pour nous perdre ? Je sais que Tu es le saint de Dieu. Et Jésus le menaça en disant : Tais-toi, et sors de cet homme. Et l’esprit impur, l’agitant avec violence, et poussant un grand cri, sortit de lui. Et tous furent dans l’admiration, de sorte qu’ils se demandaient entre eux : Qu’est-ce que ceci ? Quelle est cette nouvelle doctrine ? car Il commande avec empire même aux esprits impurs, et ils Lui obéissent. Et Sa renommée se répandit aussitôt dans tout le pays de Galilée.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 99, 1 et 2
Iubiláte Deo, omnis terra, servíte Dómino in laetítia: intráte in conspéctu eius in exsultátióne: quia Dóminus ipse est Deus. Soyez en jubilation devant Dieu, terre entière. Servez le seigneur dans l'allégresse ; entrez en Sa présence avec des transports de joie, car c'est Lui le Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Grata tibi sit, quǽsumus, Dómine, tuæ plebis oblátio, per quam et sanctificatiónem réferat, et quæ pie precátur obtíneat. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 15, 10 Ps. 15,10
Notas mihi fecísti vias vitae: adimplébis me laetítia cum vultu tuo, Dómine. Tu m’as fait connaître les voies de la vie ; Tu me combleras de joie par Ton visage, Seigneur.
Post communionem Post communion
Súpplices te rogámus, omnípotens Deus, ut, quos tuis réficis sacraméntis, tibi étiam plácitis móribus dignánter deservíre concédas. Per Christum. Nous T'adressons nos supplications, ô Dieu tout-puissant, afin qu’à ceux que Tu nourris de Ton sacrement,Tu accordes aussi la grâce de Te servir dignement par une conduite qui Te soit agréable.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf.
In excélso throno vidi sedére virum, quem adórat multitúdo Angelórum, psalléntes in unum: Ecce cuius impérii nomen est in ætérnum. Sur un trône élevé, j'ai vu siéger un homme qu'adore une multitude d'anges, chantant en chœur : voici Celui dont l'Empire dure à jamais.
Ant. ad communionem
Ps 35, 10
Dómine, apud te est fons vitæ, et in lúmine tuo vidébimus lumen.
Vel:
Io 10, 10
Ego veni, ut vitam hábeant, et abundántius hábeant, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word