Messe du lundi 29 janvier 2018

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 96, 7-8
ADORÁTE Deum, omnes Angeli eius: audívit, et laetáta est Sion: et exsultavérunt fíliae Iudae. Ps. ibid., 1 Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. ℣. Glória Patri. Adorez Dieu, tous Ses anges : pour Sion qui entend, grande joie : les filles de Juda exultent.
Ps. Le Seigneur est règne, exulte la terre.
Que se réjouissent les îles sans nombre. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, dírige actus nostros in beneplácito tuo, ut in nómine dilécti Fílii tui mereámur bonis opéribus abundáre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, daigne diriger nos actions selon Ton bon plaisir, afin qu'au Nom de Ton Fils bien-aimé, nous puissions fructifier en bonnes œuvres. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri secúndi Samuélis (5,1-7.10)
In diébus illis: venérunt univérsae tribus Israel ad David in Hebron dicéntes: “Ecce nos os tuum et caro tua sumus. Sed et heri et nudiustértius, cum esset Saul rex super nos, tu eras edúcens et redúcens Israel. Dixit autem Dóminus ad te: ‘Tu pasces pópulum meum Israel et tu eris dux super Israel.’” Venérunt quoque omnes senes Israel ad regem in Hebron, et percússit cum eis rex David foedus in Hebron coram Dómino; unxerúntque David in regem super Israel. Trigínta annórum erat David, cum regnáre coepísset, et quadragínta annis regnávit: in Hebron regnávit super Iúdam septem annis et sex ménsibus; in Ierusálem autem regnávit trigínta tribus annis super omnem Israel et Iúdam. Et ábiit rex et omnes viri, qui erant cum eo, in Ierusálem ad Iebusǽum habitatórem terrae. Qui dixit ad David: “Non ingredíeris huc, sed depéllent te caeci et claudi”, significántes: “Non ingrediétur David huc.” Cepit autem David arcem Sion: haec est cívitas David. Et ibat profíciens atque succréscens, et Dóminus, Deus exercítuum, erat cum eo. En ces jours là : toutes les tribus l'Israël vinrent trouver David à Hébron, et lui dirent: Nous sommes vos os et votre chair. Autrefois déjà, lorsque Saül était notre roi, vous meniez Israël au combat et vous l'en rameniez; et c'est à vous que le Seigneur a dit: Vous serez le pasteur de Mon peuple Israël, et vous en serez le chef. Les anciens d'Israël vinrent aussi trouver David à Hébron. David y fit alliance avec eux devant le Seigneur; et ils le sacrèrent roi sur Israël. David avait trente ans lorsqu'il commença à régner, et il régna quarante ans. Il régna sept ans et demi à Hébron sur Juda; et trente-trois ans à Jérusalem sur Juda et tout Israël. Alros le roi, accompagné de tous ceux qui étaient avec lui, marcha vers Jérusalem contre les Jébuséens qui y habitaient. Les assiégés disaient à David: Vous n'entrerez point ici que vous n'en ayez chassé les aveugles et les boiteux; comme pour lui dire qu'il n'y entrerait jamais. Néanmoins David prit la forteresse de Sion, qui est appelée aujourd'hui la ville de David. Et David allait toujours croissant de plus en plus; et le Seigneur Dieu des armées était avec lui.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17 Ps. 101, 16-17
℟. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terrae glóriam tuam. ℣. Quóniam aedificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. ℟. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, ℣. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Vel:Ou :
Graduale Graduel
Ps. 88, 21-23
℟. Invéni David servum meum, óleo sancto meo unxi eum: manus enim mea auxiliábitur ei, et bráchium meum confortábit eum. ℣. Nihil profíciet inimícus in eo, et fílius iniquitátis non nocébit ei. ℟. J'ai trouvé David, Mon serviteur; Je l'ai oint de Mon huile sainte. Car Ma main l'assistera, et Mon bras le fortifiera. ℣. L'ennemi n'aura jamais l'avantage sur lui, et le fils d'iniquité ne pourra lui nuire.
Allelúia Alléluia
Ps. 96, 1
℟. Allelúia. ℣. Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. Allelúia. ℟. Alléluia. ℣. Le Seigneur règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre.
Vel: Ou :
Allelúia Alléluia
Ps. 88, 21 Ps. 88,21
℟. Allelúia. ℣. Invéni David servum meum, óleo sancto meo unxi eum. ℟. Alléluia. ℣. J'ai trouvé David, Mon serviteur; Je l'ai oint de Mon huile sainte.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (3,22-30)
In illo tempore: Scribae, qui ab Hierosólymis descénderant, dicébant: “Beelzébul habet” et: “In príncipe dǽmonum éicit daemónia.” Et convocátis eis, in parábolis dicébat illis: “Quómodo potest Sátanas Sátanam eícere? Et si regnum in se dividátur, non potest stare regnum illud; et si domus in semetípsam dispertiátur, non póterit domus illa stare. Et si Sátanas consurréxit in semetípsum et dispertítus est, non potest stare, sed finem habet. Nemo autem potest in domum fortis ingréssus vasa eíus dirípere, nisi prius fortem álliget; et tunc domum eíus dirípiet. Amen dico vobis: Ómnia dimitténtur fíliis hóminum peccáta et blasphémiae, quibus blasphemáverint; qui autem blasphemáverit in Spíritum Sanctum, non habet remissiónem in aetérnum, sed reus est aetérni delícti.” Quóniam dicébant: “Spíritum immúndum habet.” En ce temps là : Et les scribes qui étaient descendus de Jérusalem disaient: Il est possédé de Béelzébub, et c'est par le prince des démons qu'Il chasse les démons. Jésus, les ayant appelés auprès de Lui, leur disait en paraboles: Comment Satan peut-il chasser Satan? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister. Si donc Satan se soulève contre lui-même, il est divisé, et il ne pourra subsister, mais sa puissance prendra fin. Personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens si, auparavant, il ne lie cet homme fort; alors il pillera sa maison. En vérité, Je vous le dis, tous les péchés seront remis aux enfants des hommes, ainsi que les blasphèmes qu'ils auront proférés; mais celui qui aura blasphémé contre l'Esprit-Saint n'obtiendra jamais de pardon, et il sera coupable d'un péché éternel. Car ils disaient: Il est possédé d'un esprit impur.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 117, 16 et 17
Déxtera Dómini fecit virtútem, déxtera Dómini exaltávit me: non móriar, sed vivam, et narrábo ópera Dómini. La droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance, la droite du Seigneur m’a exalté. Je ne mourrai point, mais je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Múnera nostra, Dómine, súscipe placátus, quæ sanctificándo nobis, quæsumus, salutária fore concéde. Per Christum.
Communio Communion
Luc. 4, 22
Mirabántur omnes de his, quae procedébant de ore Dei. Tous Lui rendaient témoignage, et ils admiraient les paroles de grâce qui sortaient de la bouche de Dieu.
Post communionem Post communion
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, vivificatiónis tuæ grátiam consequéntes, in tuo semper múnere gloriémur. Per Christum.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 95, 1.6
Cantáte Dómino cánticum novum, cantáte Dómino, omnis terra. Conféssio et pulchritúdo in conspéctu eius, sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; chantez au Seigneur, (habitants de) toute la terre. La louange et la splendeur (beauté) sont devant Lui ; la sainteté et la magnificence dans Son sanctuaire.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 33, 6
Accédite ad Dóminum et illuminámini, et fácies vestræ non confundéntur. Approchez-vous de Lui, et vous serez éclairés ; et vos visages ne seront pas couverts de confusion.
Vel: Io 8, 12
Ego sum lux mundi, dicit Dóminus; qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ. Je suis la lumière du monde ; celui qui Me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word