Messe du jeudi 8 février 2018 - de la férie

Hebdomada V per annum Vème semaine dans l'année
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus
Introït
Ps. 94, 6-7
VENÍTE, adorémus Deum, et procidámus ante Dóminum, plorémus ante eum, qui fecit nos: quia ipse est Dóminus Deus noster. Ps. ibid., 1 Veníte, exsultémus Dómino: iubilémus Deo, salutári nostro. V/. Glória Patri. Venez, adorons Dieu et prosternons-nous devant le Seigneur, et pleurons devant Lui qui nous a faits : car Il est le Seigneur notre Dieu. Ps. Venez, réjouissons-nous dans le Seigneur ; chantons des hymnes à Dieu notre Sauveur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecte
Famíliam tuam, quæsumus, Dómine, contínua pietáte custódi, ut, quæ in sola spe grátiæ cæléstis innítitur, tua semper protectióne muniátur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Sur Ta famille, nous T'en prions, Seigneur, veille avec une constante tendresse ; et puisqu'elle s'appuie sur l'unique espérance de la grâce céleste, qu'elle soit toujours pourvue du secours de Ta protection. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
 Léctio libri primi Regum (11,4-13)  
Cumque iam esset senex rex Sálomon, depravátum est cor ejus per mulíeres, ut sequerétur deos aliénos : nec erat cor ejus perféctum cum Dómino Deo suo, sicut cor David patris ejus. Sed colébat Sálomon Astárthen deam Sidoniórum, et Moloch idólum Ammonitárum. Fecítque Sálomon quod non placúerat coram Dómino, et non adimplévit ut sequerétur Dóminum sicut David pater ejus.  Tunc ædificávit Sálomon fanum Chamos idólo Moab in monte qui est contra Ierúsalem, et Moloch idólo filiórum Ammon. Atque in hunc modum fecit univérsis uxóribus suis alienígenis, quæ adolébant thura, et immolábant diis suis. Ígitur irátus est Dóminus Salomóni, quod avérsa esset mens ejus a Dómino Deo Israël, qui apparúerat ei secúndo, et præcéperat de verbo hoc ne sequerétur deos aliénos : et non custodívit quæ mandávit ei Dóminus. Dixit ítaque Dóminus Salomóni : Quia habuísti hoc apud te, et non custodísti pactum meum, et præcépta mea qu� mandávi tibi, disrúmpens scindam regnum tuum, et dabo illud servo tuo. Verúmtamen in diébus tuis non fáciam propter David patrem tuum : de manu fílii tui scindam illud, nec totum regnum áuferam, sed tribum unam dabo fílio tuo propter David servum meum, et Jerúsalem, quam elégi.
Lorsque le roi Salomon était déjà vieux, les femmes lui corrompirent le coeur, pour lui faire suivre des dieux étrangers; et son coeur n'était point parfait devant le Seigneur son Dieu, comme avait été le coeur de David son père.
Mais Salomon adorait Astarthé, déesse des Sidoniens, et Moloch, l'idole des Ammonites; et Salomon fit ce qui n'était point agréable au Seigneur, et ne suivit point le Seigneur parfaitement, comme avait fait David son père. Salomon bâtit alors un temple à Chamos, idole des Moabites, sur la montagne qui est vis-à-vis de Jérusalem et à Moloch, l'idole des enfants d'Ammon. Et il fit de même pour toutes ses femmes étrangères, qui brûlaient de l'encens et sacrifiaient à leurs dieux. Le Seigneur S'irrita donc contre Salomon, de ce que son esprit s'était détourné du Seigneur Dieu d'Israël, qui lui était apparu une seconde fois, et qui lui avait défendu expressément d'adorer les dieux étrangers; et de ce qu'il n'avait point gardé ce que le Seigneur lui avait commandé. Le Seigneur dit donc à Salomon : Parce que vous avez agit ainsi, et que vous n'avez point gardé Mon alliance, ni les commandements que Je vous avais faits, Je déchirerai et diviserai votre royaume, et Je le donnerai à l'un de vos serviteurs. Néanmoins Je ne le ferai pas pendant votre vie, à cause de David votre père; c'est de la main de votre fils que Je ferai cette division. Je ne lui ôterai cependant pas le royaume tout entier; mais J'en donnerai une tribu à votre fils, à cause de David Mon serviteur, et de Jérusalem que J'ai choisie.

Graduale Graduel

Ps. 95, 8-9

Ps 95,8-9

R/. Tóllite hóstias, et introíte in átria eius: adoráte Dóminum in aula sancta eius. V/. Ps. 28, 9 Revelávit Dóminus condénsa: et in templo eius omnes dicent glóriam.

R/. Prenez des victimes et entrez dans Ses parvis : adorez le Seigneur dans Son saint tabernacle. V/. Ps. 28, 9. Le Seigneur découvrira les lieux sombres : et dans Son temple, tous publieront Sa gloire.

Allelúia.
Alléluia
Ps. 148, 2

Ps 148,2
R/. Allelúia. V/. Laudáte Dóminum, omnes Angeli eius: laudáte eum, omnes virtútes eius.
R/. Alléluia. V/. Louez le Seigneur, tous, vous Ses anges : louez-Le, toutes Ses puissances.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Marcum (7,24-30)
In illo tempore: Surgens ábiit Iesus in fines Tyri et Sidónis. Et ingréssus domum néminem vóluit scire et non pótuit látere. Sed statim ut audívit de eo múlier, cuíus habébat fília spíritum immúndum, véniens prócidit ad pedes eíus. Erat autem múlier Graeca, Syrophoeníssa génere. Et rogábat eum, ut daemónium eíceret de fília eíus. Et dicébat illi: “Sine prius saturári fílios; non est enim bonum súmere panem filiórum et míttere catéllis.” At illa respóndit et dicit ei: “Dómine, étiam catélli sub mensa cómedunt de micis puerórum.” Et ait illi: “Própter hunc sermónem vade; éxiit daemónium de fília tua.” Et cum abísset domum suam, invénit puéllam iacéntem supra lectum et daemónium exísse. En ce temps là, Jésus S'en alla sur les confins de Tyr et de Sidon; et étant entré dans une maison, Il voulait que personne ne le sût; mais Il ne put rester caché. Car une femme, dont la fille était possédée d'un esprit impur, ayant entendu parler de Lui, entra aussitôt et se jeta à Ses pieds. C'était une femme païenne, Syrophénicienne de nation. Et elle Le priait de chasser le démon de sa fille. Mais Jésus lui dit: Laisse d'abord les enfants se rassasier; car il n'est pas bon de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux chiens. Mais elle Lui répondit et Lui dit: C'est vrai, Seigneur; mais les petits chiens mangent sous la table les miettes des enfants. Alors Il lui dit: A cause de cette parole, va; le démon est sorti de ta fille. Et s'en étant allée dans sa maison, elle trouva la jeune fille couchée sur le lit; le démon était sorti.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Dómine Deus noster, qui has pótius creatúras ad fragilitátis nostræ subsídium condidísti, tríbue, quæsumus, ut étiam æternitátis nobis fiant sacraméntum. Per Christum.
Communio
Communion
Ps. 42, 4

Ps. 42,4
Introíbo ad altáre Dei, ad Deum qui laetíficat iuventútem meam.
Je m’avancerai à l’autel de Dieu, du Dieu qui réjouit ma jeunesse.





OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Deus, qui nos de uno pane et de uno cálice partícipes esse voluísti, da nobis, quæsumus, ita vívere, ut, unum in Christo effécti, fructum afferámus pro mundi salúte gaudéntes. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 94, 6-7
Veníte, adorémus Deum, et procidámus ante Dóminum, qui fecit nos; quia ipse est Dóminus Deus noster. Venez, adorons Dieu et prosternons-nous devant le Seigneur, et pleurons devant Lui qui nous a faits : car Il est le Seigneur notre Dieu.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 106, 8-9
Confiteántur Dómino misericórdiæ eius, et mirabília eius fíliis hóminum, quia satiávit ánimam inánem, et ánimam esuriéntem satiávit bonis.
Vel: Mt 5, 5-6
Beáti qui lugent, quóniam ipsi consolabúntur. Beáti qui esúriunt et sítiunt iustítiam, quóniam ipsi saturabúntur.