Messe du vendredi 16 février 2018

Dies post Cineres Jours après les Cendres
Feria VI Vendredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 29, 11
AUDÍVIT Dóminus, et misértus est mihi: Dóminus factus est adiútor meus. Ps. ibid., 2 Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me: nec delectásti inimícos meos super me. ℣. Glória Patri. Le Seigneur a entendu et Il a eu pitié de moi ; le Seigneur S’est fait mon protecteur. ℣. Je T'exalterai, Seigneur, parce que Tu m’as relevé et que Tu n’as pas réjoui mes ennemis à mon sujet.
Collecta Collecte
Inchoáta pæniténtiæ ópera, quæsumus, Dómine, benígno favóre proséquere, ut observántiam, quam corporáliter exercémus, méntibus étiam valeámus implére sincéris. Per Dóminum. Les œœuvres de pénitence que nous venons d'entreprendre, daigne, Seigneur, les accompagner de Ta faveur, pour que notre ascèse corporelle soit aussi pratiquée d'un cœur sincère.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Isaíæ prophétæ (58,1-9a)
Haec dicit Dóminus Deus: Clama fórtiter, ne cesses; quasi tuba exálta vocem tuam et annúntia pópulo meo scélera eórum et dómui Iácob peccáta eórum. Me étenim de die in diem quaerunt et scire vias meas volunt, quasi gens, quae iustítiam fécerit et iudícium Dei sui non derelíquerit. Rogant me iudícia iustítiae, appropinquáre Deum volunt. “quáre ieiunávimus, et non aspexísti, humiliávimus ánimam nostram, et nescísti?” Ecce, in die ieiúnii vestri ágitis negótia et omnes operários vestros opprímitis. Ecce, ad lites et contentiónes ieiunátis et percútitis pugno ímpie. Nolíte ieiunáre sicut hódie, ut audiátur in excélso clamor vester. Numquid tale est ieiúnium, quod elégi, dies, quo homo afflígit ánimam suam? Numquid contorquére quasi iúncum caput suum et saccum et cínerem stérnere? Numquid istud vocábis ieiúnium et diem acceptábilem Dómino? Nonne hoc est ieiúnium, quod elégi: dissólvere víncula iníqua, sólvere funes íugi, dimíttere eos, qui confrácti sunt, líberos, et omne íugum dirúmpere? Nonne frángere esuriénti panem tuum, et egénos, vagos indúcere in domum? Cum víderis nudum, óperi eum et carnem tuam ne despéxeris. Tunc erúmpet quasi auróra lumen tuum, et sanátio tua cítius oriétur; et anteíbit fáciem tuam iustítia tua, et glória Dómini cólliget te. Tunc invocábis, et Dóminus exáudiet; clamábis, et dicet: “Ecce adsum.” Voici ce que dit le Seigneur Dieu : Crie, ne t'arrête pas, fais retentir ta voix comme une trompette, et annonce à Mon peuple ses crimes, et à la maison de Jacob ses péchés. Car ils Me cherchent chaque jour, et ils veulent connaître Mes voies, comme un peuple qui aurait pratiqué la justice, et qui n'aurait pas abandonné la loi de son Dieu. Ils Me demandent des arrêts de justice, ils veulent s'approcher de Dieu. Pourquoi avons-nous jeûné, et ne l'as-Tu pas regardé? pourquoi avons-nous humilié nos âmes et ne l'as-Tu pas su? C'est qu'au jour de votre jeûne on trouve votre volonté propre, et que vous pressez tous vos débiteurs. Vous jeûnez pour faire des procès et des querelles, et vous frappez du poing sans pitié. Ne jeûnez plus comme vous l'avez fait jusqu'à ce jour, pour faire entendre en haut vos cris. Est-ce là le jeûne que Je demande, qui fait qu'un homme afflige son âme pendant un jour, lui fait tourner la tête comme un cercle, et se coucher sur le sac et la cendre? Est-ce là ce que tu appelles un jeûne, et un jour agréable au Seigneur? Le jeûne que J'approuve n'est-il pas plutôt celui-ci? Détache les chaînes de l'impiété, décharge les fardeaux accablants, renvoie libres ceux qui sont opprimés, et brise tout fardeau; partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les pauvres et ceux qui n'ont pas d'asile; lorsque tu verras un homme nu, couvre-le, et ne méprise pas ta propre chair. Alors ta lumière éclatera comme l'aurore, et ta santé reviendra bientôt; ta justice marchera devant toi, et la gloire du Seigneur te protégera. Alors tu invoqueras, et le Seigneur t'exaucera; tu crieras, et Il dira : Me voici.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 26, 4
℟. Unam pétii a Dómino, hanc requíram, ut inhábitem in domo Dómini. ℣. Ut vídeam voluptátem Dómini, et prótegar a templo sancto eius. ℟. Il est une chose que j’ai demandé au Seigneur, et je la rechercherai uniquement : c’est d’habiter dans la maison du Seigneur. ℣. Pour contempler les délices et être protégé par Son saint temple.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Matthǽum (9,14-15)
In illo tempore: Accédunt ad Iesum discípuli Ioánnis dicéntes: “quáre nos et pharisǽi ieiunámus frequénter, discípuli autem tui non ieiúnant?” Et ait illis Iésus: “Númquid possunt convívae nuptiárum lugére, quámdiu cum illis est sponsus? Vénient autem dies, cum auferétur ab eis sponsus, et tunc ieiunábunt. En ce temps là : les disciples de Jean s’approchèrent de Jésus et dirent : Pourquoi nous et les pharisiens jeûnons-nous souvent, tandis que Vos disciples ne jeûnent point ? 15 Et Jésus leur dit : Les amis (fils) de l’époux peuvent-ils être dans le deuil pendant que l’époux est avec eux ? Mais les jours viendront où l’époux leur sera enlevé, et alors ils jeûneront.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 154 et 125
Dómine, vivífica me secúndum elóquium tuum: ut sciam testimónia tua. Seigneur, rends-moi la vie selon Ta parole : afin que je connaisse Tes témoignages.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO III DE QUADRAGESIMA  IIIème PREFACE DU CAREME
De fructibus abstinentiæ Des fruits de l'abstinence
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Qui nos per abstinéntiam tibi grátias reférre voluísti, ut ipsa et nos peccatóres ab insoléntia mitigáret, et, egéntium profíciens aliménto, imitatóres tuæ benignitátis effíceret.
Et ídeo, cum innúmeris Angelis, una te magnificámus laudis voce dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Toi qui as voulu que nous Te rendions grâce par l'abstinence, pour que par elle, nous pécheurs diminuions notre insolence, et en nourrissant les nécessiteux devenions imitateurs de Ta générosité.
C'est pourquoi, avec tous le Saints et les Anges, nous Te magnifiions d'une seule vois en disant :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 2, 11-12
Servíte Dómino in timóre, et exsultáte ei cum tremóre: apprehéndite disciplínam, ne pereátis de via iusta. Servez le Seigneur avec crainte, et réjouissez-vous en Lui avec tremblement. Attachez-vous à la doctrine pour que vous ne périssiez pas hors de la voie droite.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word