Messe du mercredi 21 février 2018 -

Hebdomada I Quadragesimae Ière semaine de Carême
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introït Introït
Ps. 24, 6, 3 et 22
REMINÍSCERE miseratiónum tuárum, Dómine, et misericórdiae tuae, quae a saéculo sunt: ne umquam dominéntur nobis inimíci nostri: líbera nos, Deus Israël, ex ómnibus angústiis nostris. Ps. ibid., 1-2 Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam. Souviens-Toi de Tes bontés, Seigneur, et de Ta miséricorde qui datent des siècles passés. Que nos ennemis ne triomphent jamais de nous. Dieu d’Israël, délivre-nous de toutes nos tribulations. Ps. ib., 1-2. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri lonæ prophétæ (3,1-10)
Factum est verbum Dómini ad Iónam secúndo dicens: “Súrge, vade in Níneven civitátem magnam et prǽdica in ea praedicatiónem, quam ego loquor ad te.” Et surréxit Iónas et ábiit in Níneven iúxta verbum Dómini. Et Níneve erat cívitas magna coram Deo, itínere trium diérum. Et coepit Iónas introíre in civitátem itínere diéi uníus; et clamávit et dixit: “Adhuc quadragínta dies, et Níneve subvertétur.” Et credidérunt viri Ninévitae in Deo; et praedicavérunt ieiúnium et vestíti sunt saccis a maióre usque ad minórem. Et pervénit verbum ad regem Níneve; et surréxit de sólio suo et abiécit pállium suum a se et indútus est sacco et sedit in cínere. Et clamávit et dixit in Níneve decréto regis et príncipum eíus dicens: “Hómines et iuménta et boves et pécora non gustent quidquam nec pascántur et aquam non bibant; et operiántur saccis hómines et iuménta et clament ad Deum in fortitúdine, et convertátur vir a via sua mala et a violéntia, quae est in mánibus eórum. Quis scit si convertátur et ignóscat Deus et revertátur a furóre irae suae, et non períbimus?” Et vidit Deus ópera eórum, quia convérsi sunt de via sua mala; et misértus est Deus super malum, quod lo cutus fúerat ut fáceret eis, et non fecit. La parole du Seigneur fut adressée une seconde fois à Jonas, en ces termes: Lève-toi, et va à Ninive, la grande ville, et prêches-y la prédication que Je t'ordonne. Jonas se leva et alla à Ninive, selon la parole du Seigneur; or Ninive était une grande ville, de trois jours de marche. Et Jonas commença à entrer dans la ville pendant un jour de marche; et il cria, en disant: Encore quarante jours, et Ninive sera détruite. Les Ninivites crurent à Dieu; ils publièrent un jeûne et se couvrirent de sacs, depuis le plus grand jusqu'au plus petit. La chose parvint au roi de Ninives et il se leva de son trône, ôta son vêtement, se couvrit d'un sac et s'assit sur la cendre. Il fit crier et publier dans Ninive cet ordre, comme venant de la bouche du roi et de ses princes: Que les hommes et les bêtes, les boeufs et les brebis ne goûtent rien; qu'ils ne paissent point, et ne boivent pas d'eau. Que les hommes et les bêtes soient couverts de sacs, et qu'ils crient au Seigneur avec force; et que chacun revienne de sa voie mauvaise, et de l'iniquité qui est dans ses mains. Qui sait si Dieu ne Se retournera pas pour pardonner, s'Il n'apaisera pas la fureur de Sa colère, de sorte que nous ne périssions pas? Dieu vit leurs oeuvres, Il vit qu'ils étaient revenus de leur voie mauvaise; et Il Se repentit du mal qu'Il avait résolu de leur faire, et Il ne le fit pas.
Graduale
Ps. 24, 17-18
Tribulatiónes cordis mei dilatátae sunt: de necessitátibus meis éripe me, Dómine. V/. Vide humilitátem meam, et labórem meum: et dimítte ómnia peccáta mea. R/. Les tribulations de mon cœur se sont multipliées : tirez-moi de mes angoisses.
V/. Voyez mon humiliation et ma peine et remettez-moi tous mes péchés.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (11,29-32)
In illo tempore: Turbis concurréntibus, coepit Iesus dícere: “Generátio haec generátio nequam est; signum quaerit, et signum non dábitur illi, nisi signum Iónae. Nam sicut Iónas fuit signum Ninévitis, ita erit et Fílius hóminis generatióni isti. Regína austri surget in iudício cum viris generatiónis huíus et condemnábit illos, quia venit a fínibus terrae audíre sapiéntiam Salomónis, et ecce plus Salomóne hic. Viri Ninévitae surgent in iudício cum generatióne hac et condemnábunt illam, quia paeniténtiam égerunt ad praedicatiónem Iónae, et ecce plus Ióna hic. En ce temps là : comme les foules accouraient, Jésus Se mit à dire: Cette génération est une génération méchante; elle demande un signe, et il ne lui sera pas donné de signe, si ce n'est le signe du prophète Jonas.
Car, de même que Jonas fut un signe pour les Ninivites, ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme pour cette génération.
La reine du Midi se lèvera, lors du jugement, contre les hommes de cette génération, et les condamnera; car elle est venue des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici qu'il y a plus que Salomon ici. Les Ninivites se lèveront, lors du jugement, contre cette génération, et la condamneront; car ils ont fait pénitence à la prédication de Jonas, et voici qu'il y a plus que Jonas ici.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 118, 47-48
Meditábor in mandátis tuis, quae diléxi valde: et levábo manus meas ad mandáta tua, quae diléxi. (T.P Allelúia). Je méditerai sur Tes commandements, car je les aime, et je lèverai mes mains vers Tes commandements que j’aime (T.P. Alléluia).
Communio
Ps. 5, 2-4
Intéllige clamórem meum: inténde voci oratiónis meae, Rex meus, et Deus meus:quóniam ad te orábo, Dómine. Comprenez mon cri. Soyez attentifs à la voix de ma prière, mon roi et mon Dieu, car c’est vous que je prierai, Seigneur.