Messe du dimanche 25 février 2018 - IIème dimanche de Carême

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica II Quadragesimae IIème dimanche de Carême
Ad Missam
A la Messe


Introït Introït
Ps. 24, 6, 3 et 22
REMINÍSCERE miseratiónum tuárum, Dómine, et misericórdiae tuae, quae a saéculo sunt: ne umquam dominéntur nobis inimíci nostri: líbera nos, Deus Israël, ex ómnibus angústiis nostris. Ps. ibid., 1-2 Ad te, Dómine, levávi ánimam meam: Deus meus, in te confído, non erubéscam. Souviens-Toi de Tes bontés, Seigneur, et de Ta miséricorde qui datent des siècles passés. Que nos ennemis ne triomphent jamais de nous. Dieu d’Israël, délivre-nous de toutes nos tribulations. Ps. ib., 1-2. Vers Toi, Seigneur, j’ai élevé mon âme ; mon Dieu, je mets ma confiance en Toi, que je n’aie pas à rougir.
Collecta Collecte
Deus, qui nobis diléctum Fílium tuum audíre præcepísti, verbo tuo intérius nos páscere dignéris, ut, spiritáli purificáto intúitu, glóriæ tuæ lætémur aspéctu. Per Dóminum. O Dieu, qui nous as commandé d'écouter Ton Fils bien aimé, daigne nous nourrir intérieurement de Ta Parole, pour que, lorsque notre sens spirituel sera purifié, nous puissions nous réjouir de la vision de Ta gloire.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (22,1-2.9-13.15-18)  
In diébus illis: Tentávit Deus Abraham et dixit ad eum: « Abraham, Abraham ». At ille respóndit: « Adsum ». Ait illi: « Tolle fílium tuum unigénitum, quem díligis, lsaac, et vade in terram visiónis, atque ibi ófferes eum in hólocáustum super unum móntium, quem monstrávero tibi ». Et venérunt ad locum, quem osténderat ei Deus, in quo ædificavit altáre, et désuper ligna compósuit. Cumque alligásset lsaac fílium suum, pósuit eum in altáre super struem lignórum, extendítque manum et arrípuit gládium, ut immoláret filium suum. Et ecce Angelus Dómini de cælo clamávit dicens: « Abraham, Abraham ». Qui respondit: « Adsum ». Dixítque ei: « Non exténdas manum tuam super púerum, neque facias illi quidquam; nunc cognóvi quod times Deum, et non pepercísti unigénito fílio tuo propter me » . Levávit Abraham óculos suos, vidítque post tergum ariétem inter vepres hæréntem córnibus, quem assúmens óbtulit holocáustum pro fílio. Vocávit autem Angelus Dómini Ahraham secúndo de cælo dicens: « Per memetípsum iurávi, dicit Dóminus: quia fecísti hanc rem et non pepercísti filio tuo unigénito propter me, benedícam tibi et multiplicábo semen tuum sicut· stellas cæli et velut arénam, quæ est in lítore maris; possidébit semen tuum portas inimi·córum suórum, et benedicéntur in sémine tuo omnes gentes terræ, quia oboedísti voci meæ ». En ces jours là : Dieu mit à l'épreuve Abraham, et lui dit: Abraham, Abraham. Abraham Lui répondit: Me voici.
Dieu ajouta: Prenez Isaac, votre fils unique qui vous est si cher, et allez en la terre de vision, et là vous Me l'offrirez en holocauste sur une des montagnes que Je vous montrerai.
Et ils vinrent au lieu que Dieu avait montré à Abraham. Il y dressa un autel, disposa dessus le bois pour l'holocauste, lia ensuite son fils Isaac, et le mis sur le bois qu'il avait arrangé sur l'autel. En même temps il étendit la main et prit le couteau pour immoler son fils.
Mais à l'instant l'Ange du Seigneur lui cria du Ciel: Abraham, Abraham. Il lui répondit: Me voici.
L'Ange ajouta: Ne mettez point la main sur l'enfant, et ne lui faites aucun mal. Je connais maintenant que vous craignez Dieu, puisque pour M'obéir vous n'avez point épargnez votre fils unique.
Abraham, levant les yeux, aperçut derrière lui un bélier qui s'était embarrassé avec ses cornes dans un buisson; et l'ayant pris, il l'offrit en holocauste au lieu de son fils. L'Ange du Seigneur appela Abraham du Ciel pour la seconde fois, et lui dit:
Je jure par Moi-même, dit le Seigneur, que puisque vous avez fait cette action, et que pour M'obéir vous n'avez point épargné votre fils unique,
Je vous bénirai, et Je multiplierai votre race comme les étoiles du ciel et comme le sable qui est sur le rivage de la mer. Votre postérité possédera les villes de ses ennemis;
Et toutes les nations de la terre seront bénies dans Celui qui sortira de vous, parce que vous avez obéi à Ma voix.
Graduale Graduel
Ps. 82: 19, 14
℟. Sciant gentes, quóniam nomen tibi Deus: tu solus Altíssimus super omnem terram. ℣. Deus meus, pone illos ut rotam, et sicut stípulam ante fáciem venti. ℟. Que toutes les nations sachent que Tu as pour nom Dieu, Toi seul es le Très -Haut sur toute le Terre. ℣. Mon Dieu, fais-les tourner comme une roue, qu’ils soient emportés par le vent comme un fétu de paille.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ beati Pauli apóstoli ad Romános (8,31b-34)
Fratres : Si Deus pro nobis, quis contra nos? Qui Fílio suo non pepércit, sed pro nobis ómnibus trádidit illum, quómodo non étiam cum illo ómnia nobis donábit? Quis accusábit advérsus eléctos Dei? Deus, qui iustíficat? Quis est qui condémnet? Christus Iésus, qui mórtuus est, immo qui suscitátus est, qui et est ad déxteram Dei, qui étiam interpéllat pro nobis? Frères : Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n'a pas épargné Son propre Fils, mais qui L'a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-Il pas aussi toutes choses avec Lui? Qui accusera les élus de Dieu? C'est Dieu qui justifie. Qui les condamnera? C'est le Christ Jésus qui est mort pour eux; bien plus, qui est ressuscité, qui est à la droite de Dieu, et qui intercède pour nous.
Tractus Trait
Ps. 59, 4 et 6
Commovísti, Dómine, terram, et conturbásti eam. ℣. Sana contritiónes eius, quia mota est. ℣. Ut fúgiant a fácie arcus: ut liberéntur elécti tui. Tu as ébranlé la terre, Seigneur, et Tu l'as troublée.
℣. Guéris ses brisures, car elle est ébranlée.
℣. Afin qu'ils fuient devant l’arc : que Tes élus soient libérés.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (9,2-10)
In illo tempore: Assúmit Iésus Petrum et Iacóbum et Ioánnem, et ducit illos in montem excélsum seórsum solos. Et transfigurátus est coram ipsis; et vestiménta eíus facta sunt splendéntia, cándida nimis, quália fullo super terram non potest tam cándida fácere. Et appáruit illis Elías cum Móyse, et erant loquéntes cum Iésu. Et respóndens Petrus ait Iésu: “Rábbi, bonum est nos hic esse; et faciámus tria tabernácula: tibi unum et Móysi unum et Elíae unum.” Non enim sciébat quid respondéret; erant enim extérriti. Et facta est nubes obúmbrans eos, et venit vox de nube: “Hic est Fílius meus diléctus; audíte illum.” Et statim circumspiciéntes néminem ámplius vidérunt nisi Iésum tantum secum. Et descendéntibus illis de monte, praecépit illis, ne cui, quae vidíssent, narrárent, nisi cum Fílius hóminis a mórtuis resurréxerit. Et verbum continuérunt apud se, conquiréntes quid esset illud: “a mórtuis resúrgere.” En ce temps là : Jésus prit Pierre, Jacques et Jean, et les conduisit seuls, à l’écart, sur une haute montagne ; et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, et tout à fait blancs, comme la neige, tels qu’aucun foulon sur la terre n’en peut faire d’aussi blancs. Elie et Moïse leur apparurent, et ils s’entretenaient avec Jésus. Et Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Maître, il est bon pour nous d’être ici ; faisons trois tentes, une pour vous, une pour Moïse, et une pour Elie. Car il ne savait pas ce qu’il disait, l’effroi les ayant saisis. Il se forma une nuée, qui les couvrit ; et une voix sortit de la nuée, disant : Celui-ci est mon fils bien-aimé ; écoutez-le. Et aussitôt, regardant tout autour, ils ne virent plus personne, si ce n’est Jésus seul avec eux. Et comme ils descendaient de la montagne, il leur ordonna de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, jusqu’à ce que le Fils de l’homme fût ressuscité d’entre les morts. Et ils tinrent cette parole secrète en eux-mêmes, se demandant entre eux ce que signifiait : Jusqu’à ce qu’Il fût ressuscité d’entre les morts. Et ils l’interrogeaient, en disant : Pourquoi donc les pharisiens et les scribes disent-ils qu’il faut qu’Elie vienne d’abord ?
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 118, 47-48
Meditábor in mandátis tuis, quae diléxi valde: et levábo manus meas ad mandáta tua, quae diléxi. (T.P Allelúia). Je méditerai sur Tes commandements, car je les aime, et je lèverai mes mains vers Tes commandements que j’aime (T.P. Alléluia).
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion

Ps. 8, 2

Ps 8,2

Dómine, Dóminus noster, quam admirábile est nomen tuum in univérsa terra!

Seigneur, notre Seigneur, combien est admirable Ton nom par toute la terre.