Messe du dimanche 11 mars 2018 - IVème dimanche de Carême

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica IV Quadragesimae IVème dimanche de Carême


Introitus Introït
Isai. 66, 10 et 11
LAETÁRE, Ierúsalem: et convéntum fácite, omnes qui dilígitis eam: gaudéte cum laetítia, qui in tristítia fuístis: ut exsultétis, et satiémini ab ubéribus consolatiónis vestrae. Ps. 121, 1 Laetátus sum in his, quae dicta sunt mihi: in domum Dómini íbimus. V/. Glória Patri. Réjouis-toi, Jérusalem, et rassemblez-vous, vous tous qui l’aimez ; tressaillez de joie avec elle, vous qui avez été dans la tristesse afin que vous exultiez et soyez rassasiés à la mamelle de vos consolations. V/. Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur.
Collecta
Collecte
Deus, qui per Verbum tuum humáni géneris reconciliatiónem mirabíliter operáris, præsta, quæsumus, ut pópulus christiánus prompta devotióne et álacri fide ad ventúra sollémnia váleat festináre. Per Dóminum. O Dieu, qui par Ton Verbe, accomplis de façon merveilleuse la réconciliation du genre humain, nous T'en prions, accorde au peuple chrétien de se hâter avec un zèle empressé et une foi ardente au devant des fêtes qui approchent.
Lectio I Ière lecture
 
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Verbum Domini. R/. Deo gratias.
Graduale Graduel
Ps. 121, 1 et 7
R/. Laetátus sum in his, quae dicta sunt mihi: in domum Dómini íbimus. V/. Fiat pax in virtúte tua: et abundántia in túrribus tuis. R/. Je me suis réjoui de ce qui m’a été dit : Nous irons dans la maison du Seigneur. V/. Que la paix soit dans tes forteresses, et l’abondance dans tes tours.
Lectio II IIème lecture
Ad Ephesios (2,4-10) Ephésiens (2,4-10)
Fratres: Deus autem, qui dives est in misericórdia, propter nímiam caritátem suam, qua diléxit nos, et cum essémus mórtui peccátis, convivificávit nos Christo – grátia estis salváti – et conresuscitávit et consédere fecit in caeléstibus in Christo Iésu, ut osténderet in sǽculis superveniéntibus abundántes divítias grátiae suae in bonitáte super nos in Christo Iésu. Grátia enim estis salváti per fidem; et hoc non ex vobis, Dei donum est: non ex opéribus, ut ne quis gloriétur. Ipsíus enim sumus factúra, creáti in Christo Iésu in ópera bona, quae praeparávit Deus, ut in illis ambulémus. Frères: Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause de l'amour extrême dont Il nous a aimés, lorsque nous étions morts par nos péchés, nous a rendu la vie dans le Christ (par la grâce duquel vous avez été sauvés), et avec Lui Il nous a ressuscités et nous a fait asseoir dans les Cieux, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir les richesses surabondantes de Sa grâce, par Sa bonté envers nous, en Jésus-Christ. Car c'est par la grâce que vous avez été sauvés, au moyen de la foi; et cela ne vient pas de vous, puisque c'est un don de Dieu. Ce n'est point par les oeuvres, afin que nul ne se glorifie. Car nous sommes Son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ, en vue des bonnes oeuvres que Dieu a préparées, afin que nous y marchions.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Tractus. Tractus.
Ps. 124, 1-2.
Qui confídunt in Dómino, sicut mons Sion : non commovébitur in ætérnum, qui hábitat in Ierúsalem. V/. Montes in circúitu eius : et Dóminus in circúitu pópuli sui, ex hoc nunc et usque in sǽculum. Ceux qui se confient dans le Seigneur, sont comme la montagne de Sion. Il ne sera jamais ébranlé, celui qui habite dans Jérusalem. V/. Des montagnes sont autour d’elle ; et le Seigneur est autour de Son peuple, dès maintenant et à jamais.
Evangelium Evangile
Io (3,14-21) Jean (3,14-21)
In illo tempore: Dixit Iesus Nicodemo: Sicut Móyses exaltávit serpéntem in desérto, ita exaltári opórtet Fílium hóminis, ut omnis, qui credit, in ipso hábeat vitam aetérnam.” Sic enim diléxit Deus mundum, ut Fílium suum unigénitum daret, ut omnis, qui credit in eum, non péreat, sed hábeat vitam aetérnam. Non enim misit Deus Fílium in mundum, ut iúdicet mundum, sed ut salvétur mundus per ipsum. Qui credit in eum, non iudicátur; qui autem non credit, iam iudicátus est, quia non crédidit in nomen Unigéniti Fílii Dei. Hoc est autem iudícium: Lux venit in mundum, et dilexérunt hómines magis ténebras quam lucem; erant enim eórum mala ópera. Omnis enim, qui mala agit, odit lucem et non venit ad lucem, ut non arguántur ópera eíus; qui autem facit veritátem, venit ad lucem, ut manifesténtur eíus ópera, quia in Deo sunt facta. Et comme Moïse a élevé le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l'homme soit élevé, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde, qu'Il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. Car Dieu n'a pas envoyé Son Fils dans le monde pour juger le monde, mais afin que le monde soit sauvé par Lui. Celui qui croit en Lui n'est pas jugé; mais celui qui ne croit pas est déja jugé, parce qu'il ne croit pas au nom du Fils unique de Dieu. Or voici quel est le jugement: la lumière est venue dans le monde, et les hommes ont mieux aimé les ténèbres que la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient condamnées Mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce que c'est en Dieu qu'elles sont faites.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 134, 3 et 6
Laudáte Dóminum, quia benígnus est: psállite nómini eius, quóniam suávis est: ómnia quaecúmque vóluit, fecit in caelo et in terra. Louez le Seigneur, car Il est bon : chantez à la gloire de Son nom, car Il est doux : tout ce qu’Il a voulu, le Seigneur l’a fait au ciel et sur la terre.
Communio Communion
Ps. 121, 3-4
Ierúsalem, quae aedificátur ut cívitas, cuius participátio eius in idípsum: illuc enim ascendérunt tribus, tribus Dómini, ad confiténdum nómini tuo, Dómine. Jérusalem qui est bâtie comme une ville, dont toutes les parties se tiennent ensemble. Car c’est là que montaient les tribus, les tribus du Seigneur, pour célébrer Ton nom, ô Seigneur !

Modifications aux messes lues :