Messe du lundi 12 mars 2018

Hebdomada IV Quadragesimae IVème semaine de Carême
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 30,7.8 et 2
Ego autem in Dómino sperávi: exsultábo et laetábor in tua misericórdia: quia respexísti humilitátem meam. Ps. In te Dómnine sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me. Pour moi, j'ai mis mon espérance dans le Seigneur. Je tressaillirai de joie et d'allégresse dans Ta miséricorde. Car Tu as regardé mon état humilié. ℣. J'ai espéré en Toi, Seigneur; que je ne sois jamais confondu; dans Ta justice délivre-moi.
Collecta Collecte
Deus, qui ineffabílibus mundum rénovas sacraméntis, præsta, quæsumus, ut Ecclésia tua et ætérnis profíciat institútis, et temporálibus non destituátur auxíliis. Per Dóminum. Dieu, dont les ineffables mystères renouvellent le monde, accorde à Ton Eglise de profiter des moyens que tu as institués pour sa vie éternelle, et de ne pas manquer de Ton aide pour la vie temporelle.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Isaíæ prophétæ (65,17-21)
Haec dicit Dóminus: Ecce ego creo caelos novos et terram novam, et non erunt in memória prióra et non ascéndent super cor. Sed gaudébunt et exsultábunt usque in sempitérnum in his, quae ego creo, quia ecce ego creo Ierusálem exsultatiónem et pópulum eíus gáudium. Et exsultábo in Ierusálem et gaudébo in pópulo meo, et non audiétur in ea ultra vox fletus et vox clamóris. Non erit ibi ámplius infans diérum et senex, qui non ímpleat dies suos. Quóniam puer erit, qui centenárius moriátur; et, qui non attíngat centum annos, maledíctus erit. Et aedificábunt domos et habitábunt et plantábunt víneas et cómedent fructus eárum. Voici ce que dit le Seigneur : Je vais créer de nouveaux cieux et une terre nouvelle, et les choses anciennes s'effaceront de la mémoire, et elles ne reviendront plus à l'esprit. Mais vous vous réjouirez et vous serez éternellement dans l'allégresse à cause des choses que Je vais créer, car Je vais faire de Jérusalem une ville d'allégresse, et de son peuple un peuple de joie. Je mettrai Mon allégresse dans Jérusalem, et Ma joie dans Mon peuple, et on n'y entendra plus le bruit des pleurs ni le bruit des cris. On n'y verra plus d'enfant qui ne vive que peu de jours, ni de vieillard qui n'accomplisse le temps de sa vie; car l'enfant mourra à cent ans, et le pécheur de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons, et ils les habiteront; ils planteront des vignes, et ils en mangeront le fruit.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 29, 2-4
℟. Exaltábo te, Dómine, quóniam suscepísti me: nec delectásti inimícos meos super me. ℣. Dómine Deus meus, clamávi ad te, et sanásti me: Dómine, abstraxísti ab ínferis ánimam meam, salvásti me a descendéntibus in lacum. ℟. Je T'exalterai, Seigneur, parce que Tu m'as relevé, et que Tu n'as pas réjoui mes ennemis à mon sujet. ℣. Seigneur mon Dieu, j'ai crié vers Toi, et Tu m'as guéri : Seigneur, Tu as retiré mon âme du séjour des morts; Tu m'as sauvé du milieu de ceux qui descendent dans la fosse.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Ioánnem(4,43-54)
In illo témpore: Exiit Iesu a Samaría in Galilǽam; ipse enim Iésus testimónium perhíbuit, quia prophéta in sua pátria honórem non habet. Cum ergo venísset in Galilǽam, excepérunt eum Galilǽi, cum ómnia vidíssent, quae fécerat Hierosólymis in die festo; et ipsi enim vénerant in diem festum. Venit ergo íterum in Cana Galilǽae, ubi fecit aquam vinum. Et erat quidam régius, cuíus fílius infirmabátur Caphárnaum; hic, cum audísset quia Iésus advénerit a Iudǽa in Galilǽam, ábiit ad eum et rogábat, ut descénderet et sanáret fílium eíus; incipiébat enim mori. Dixit ergo Iésus ad eum: “Nísi signa et prodígia vidéritis, non credétis.” Dicit ad eum régius: “Dómine, descénde priúsquam moriátur puer meus.” Dicit ei Iésus: “Váde. Fílius tuus vivit.” Crédidit homo sermóni, quem dixit ei Iésus, et ibat. Iam autem eo descendénte, servi eíus occurrérunt ei dicéntes quia puer eíus vivit. Interrogábat ergo horam ab eis, in qua mélius habúerit. Dixérunt ergo ei: “Heri hora séptima relíquit eum febris.” Cognóvit ergo pater quia illa hora erat, in qua dixit ei Iésus: “Fílius tuus vivit”, et crédidit ipse et domus eíus tota. Hoc íterum secu'ndum signum fecit lesus cum venisset
a Iudǽa in Galilǽeam..
En ce temps là : Jésus partit de Samarie et S'en alla en Galilée. Car Jésus Lui-même a rendu ce témoignage, qu'un prophète n'est point honoré dans sa patrie. Lors donc qu'Il vint en Galilée, les Galiléens L'accueillirent, parce qu'ils avaient vu tout ce qu'Il avait fait à Jérusalem au jour de la fête; car eux aussi ils étaient allés à la fête. Jésus vint donc de nouveau à Cana en Galilée, où Il avait changé l'eau en vin. Et il y avait un officier du roi, dont le fils était malade à Capharnaüm. Ayant appris que Jésus venait de Judée en Galilée, il alla auprès de Lui, et Le pria de descendre, et de guérir son fils, qui était près de mourir. Jésus lui dit: Si vous ne voyez des signes et des prodiges, vous ne croyez point. L'officier Lui dit: Seigneur, descendez avant que mon fils meure. Jésus lui dit: Va, ton fils vit. Cet homme crut à la parole que Jésus lui avait dite, et il s'en alla. Comme déjà il descendait, ses serviteurs vinrent au-devant de lui, et lui annoncèrent que son fils vivait. Il leur demanda l'heure à laquelle il s'était trouvé mieux; et ils lui dirent: Hier, à la septième heure, la fièvre l'a quitté. Le père reconnut que c'était à cette heure-là que Jésus lui avait dit: Ton fils vit; et il crut, lui et toute sa maison. Ce fut là le second miracle que fit Jésus, après être revenu de Judée en Galilée.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 99, 1 et 2
Iubiláte Deo, omnis terra, servíte Dómino in laetítia: intráte in conspéctu eius in exsultátióne: quia Dóminus ipse est Deus. Soyez en jubilation devant Dieu, terre entière. Servez le seigneur dans l'allégresse ; entrez en Sa présence avec des transports de joie, car c'est Lui le Seigneur Dieu.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Dicátæ tibi, Dómine, quǽsumus, capiámus oblatiónis efféctum, ut, a terrénæ vetustátis conversatióne mundáti, cæléstis vitæ proféctibus innovémur. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE QUADRAGESIMA  Ière PREFACE DU CAREME
De spiritali significatione Quadragesimæ De la signification spirituelle du Carême
Sequens præfatio dicitur tempore Quadragesimæ, præsertim vero in dominicis, quando non est dicenda alia præfatio magis propria. Cette préface est dite pendant le temps du Carême, surtout le dimanche, quand on ne dit pas une autre préface propre.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus: per Christum Dóminum nostrum.
Quia fidélibus tuis dignánter concédis quotánnis paschália sacraménta in gáudio purificátis méntibus exspectáre: ut, pietátis offícia et ópera caritátis propénsius exsequéntes, frequentatióne mysteriórum, quibus renáti sunt, ad grátiæ filiórum plenitúdinem perducántur.
Et ídeo cum Angelis et Archángelis, cum Thronis et Dominatiónibus, cumque omni milítia cæléstis exércitus, hymnum glóriæ tuæ cánimus, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Seigneur, Père saint, Dieu éternel et tout puissant : par le Christ notre Seigneur.
Car Tu daignes accorder à Tes fidèles, chaque année, d'attendre les sacrements de Pâques pour purifier leur âme dans la joie ; afin que, par une plus grande assiduité à la prière, à la charité fraternelle, et à fréquentation des mystères qui par lesquels ils sont renés, ils puissent parvenir à la plénitude de la grâce des fils.
C’est pourquoi, avec les Anges et les Archanges, avec les Trônes et les Dominations, ainsi qu'avec toute l'armée de la milice céleste, nous Te chantons une hymne de gloire, en disant sans fin :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 18, 13 et 14
Ab occúltis meis munda me, Dómine: et ab aliénis parce servo tuo. Purifie-moi, Seigneur, des fautes qui sont cachées en moi, et préserve Ton serviteur de la corruption des étrangers.
Post communionem Post communion
Sancta tua nos, Dómine, quǽsumus,et renovándo vivíficent, et sanctificándo ad ætérna perdúcant. Per Christum.  
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Plebem tuam, Dómine, quǽsumus, intérius exteriúsque restáura, ut quam corpóreis non vis delectatiónibus impedíre, spiritáli fácias vigére propósito. Per Christum. Nous T’en prions, Seigneur, renouvelle Ton peuple au dedans comme au dehors ; Tu ne veux pas que les plaisirs corporels l’entravent : fais-le s’épanouir dans la recherche des biens spirituels.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Cf. Ps 30, 7-8
Ego autem in Dómino sperábo. Exsultábo, et lætábor in tua misericórdia, quia respexísti humilitátem meam.
 Ant. ad communionem  
Ez 36, 27
Spíritum meum ponam in médio vestri, et fáciam ut in præcéptis meis ambulétis, et iudícia mea custodiátis, et operémini, dicit Dóminus.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word