Messe du jeudi 22 mars 2018 -

Hebdomada V Quadragesimae Vème semaine de Carême
Feria V Jeudi


Introitus Introït
Dan. 3, 31
OMNIA, quae fecísti nobis, Dómine, in vero iudício fecísti, quia peccávimus tibi, et mandátis tuis non obedívimus: sed da glóriam nómini tuo, et fac nobíscum secúndum multitúdinem misericórdiae tuae. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. Omnia. Tout ce que Tu nous as fait, Seigneur, c’est par une justice véritable que Tu l’as fait ; car nous avons péché contre Toi et nous n’avons point obéi à Tes commandements : mais donne gloire à Ton nom et agis à notre égard selon la multitude de Tes miséricordes. Ps. Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie, qui marchent dans la loi du Seigneur.
Collecta
Collecte
Lectio I Ière lecture
Genesis (17,3-9)
In diébus illis: Cécidit Abram pronus in fáciem. Dixítque ei Deus: “Ecce pactum meum tecum. Erísque pater multárum géntium, nec ultra vocábitur nomen tuum Abram, sed Ábraham erit nomen tuum, quia patrem multárum géntium constítui te. Faciámque te créscere vehementíssime et ponam te in gentes; regésque ex te egrediéntur. Et státuam pactum meum inter me et te et inter semen tuum post te in generatiónibus suis fóedere sempitérno, ut sim Deus tuus et séminis tui post te. Dabóque tibi et sémini tuo post te terram peregrinatiónis tuae, omnem terram Chánaan in possessiónem aetérnam; eróque Deus eórum.” Dixit íterum Deus ad Ábraham: “Tu autem pactum meum custódies, et semen tuum post te in generatiónibus suis.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 30, 3
R/. Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. V/. Ps. 70, 1 Deus, in te sperávi: Dómine, non confúndar in aetérnum. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge afin que Tu me sauves. O Dieu, j’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois pas à jamais confondu.
Evangelium Evangile
Io (8,51-59)
In illo tempore: Dixit Iesus Iudaeis: Amen, amen dico vobis: Si quis sermónem meum serváverit, mortem non vidébit in aetérnum.” Dixérunt ergo ei Iudǽi: “Nunc cognóvimus quia daemónium habes. Ábraham mórtuus est et prophétae, et tu dicis: ‘Si quis sermónem meum serváverit, non gustábit mortem in aetérnum.’ Numquid tu maíor es patre nostro Ábraham, qui mórtuus est? Et prophétae mórtui sunt! Quem teípsum facis?” Respóndit Iésus: “Si ego glorífico meípsum, glória mea nihil est; est Pater meus, qui gloríficat me, quem vos dícitis: ‘Deus noster est!’, et non cognovístis eum. Ego autem novi eum. Et si díxero: Non scio eum, ero símilis vobis, mendax; sed scio eum et sermónem eíus servo. Ábraham pater vester exsultávit, ut vidéret diem meum; et vidit et gavísus est.” Dixérunt ergo Iudǽi ad eum: “Quinquagínta annos nondum habes et Ábraham vidísti?” Dixit eis Iésus: “Amen, amen dico vobis: Ántequam Ábraham fíeret, ego sum.” Tulérunt ergo lápides, ut iácerent in eum; Iésus autem abscóndit se et exívit de templo. En ce temps là : Jésus dit aux Juifs : En vérité, en vérité, Je vous le dis, si quelqu’un garde Ma parole, il ne verra jamais la mort. Les Juifs Lui dirent : Maintenant nous connaissons que Tu es possédé du démon. Abraham est mort, et les prophètes aussi ; et Tu dis : Si quelqu’un garde Ma parole, il ne goûtera jamais la mort. Es-Tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort, et que les prophètes, qui sont morts aussi ? Qui prétends-Tu être ? Jésus répondit : Si je Me glorifie Moi-même, Ma gloire n’est rien ; c’est Mon Père qui Me glorifie, Lui dont vous dites qu’Il est votre Dieu. Et vous ne Le connaissez pas ; mais Moi, Je Le connais ; et si Je disais que Je ne Le connais pas, Je serais semblable à vous, un menteur. Mais Je Le connais, et Je garde Sa parole. Abraham, votre père, a tressailli de joie, désirant voir Mon jour ; il l’a vu, et il s’est réjoui. Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et Tu as vu Abraham ? Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, Je suis. Ils prirent donc des pierres, pour les jeter sur Lui ; mais Jésus se cacha, et sortit du temple.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 136, 1
Super flúmina Babylónis illic sédimus, et flévimus: dum recordarémur tui, Sion. Au bord des fleuves de Babylone, nous nous sommes assis, et nous avons pleuré en nous souvenant de toi, Sion.
Communio Communion
Ps. 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti: haec me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.

Modifications aux messes lues :