Messe du lundi 30 avril 2018

Hebdomada V Paschae Vème semaine de Pâques
Feria II Lundi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 97, 1 et 2 Ps . 97,1 et 2
CANTÁTE Dómino cánticum novum, allelúia: quia mirabília fecit Dóminus, allelúia: ante conspéctum géntium revelávit iustítiam suam, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. ibid., 1 Salvávit sibi déxtera eius: et bráchium sanctum eius. ℣. Glória Patri. Chantez au Seigneur un cantique nouveau, alléluia ; car le Seigneur a opéré des merveilles, alléluia, Il a révélé Sa justice en présence des nations, alléluia, alléluia, alléluia. Ps. Sa droite et Son saint bras L’ont fait triompher. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Famíliam tuam, quǽsumus, Dómine, déxtera tua perpétuo circúmdet auxílio, ut, Fílii tui Unigéniti resurrectióne, ab omni pravitáte defénsa, donis cæléstibus prosequátur. Per Dóminum.
Lectio I Ière lecture
Léctio Actuum Apostolorum (14,5-18)
In diébus illis: Cum factus esset Iconii ímpetus gentílium et Iudaeórum cum princípibus suis, ut contuméliis affícerent et lapidárent eos, intellegéntes confugérunt ad civitátes Lycaóniae, Lystram et Derben et ad regiónem in circúitu et ibi evangelizántes erant. Et quidam vir in Lystris infírmus pédibus sedébat, claudus ex útero matris suae, qui numquam ambuláverat. Hic audívit Paulum loquéntem; qui intúitus eum et videns quia habéret fidem, ut salvus fíeret, dixit magna voce: “Súrge super pedes tuos rectus!” Et exsilívit et ambulábat. Turbae autem cum vidíssent, quod fécerat Paulus, levavérunt vocem suam Lycaónice dicéntes: “Dii símiles facti homínibus descendérunt ad nos!”; et vocábant Bárnabam Ióvem, Paulum vero Mercúrium, quóniam ipse erat dux verbi. Sacérdos quoque templi Ióvis, quod erat ante civitátem, tauros et corónas ad iánuas áfferens cum pópulis, volébat sacrificáre. Quod ubi audiérunt apóstoli Bárnabas et Paulus, conscíssis túnicis suis, exsiliérunt in turbam clamántes et dicéntes: “Víri, quid haec fácitis? Et nos mortáles sumus símiles vobis hómines, evangelizántes vobis ab his vanis convérti ad Deum vivum, qui fecit caelum et terram et mare et ómnia, quae in eis sunt. Qui in praetéritis generatiónibus permísit omnes gentes ambuláre in viis suis; et quidem non sine testimónio semetípsum relíquit benefáciens, de caelo dans vobis plúvias et témpora fructífera, implens cibo et laetítia corda vestra.” En ces jours là : Comme il se fit à Iconium un soulèvement des gentils et des Juifs, avec leurs chefs, pour les accabler d'outrages et les lapider, les apôtres, l'ayant compris, se réfugièrent dans les villes de Lycaonie, à Lystre et à Derbe, et dans tout le pays d'alentour, et là ils annonçaient l'Evangile. Or à Lystre se tenait assis un homme perclus des pieds, boiteux dès le sein de sa mère, et qui n'avait jamais marché. Il entendit parler Paul, qui, fixant les yeux sur lui, et voyant qu'il avait la foi qu'il serait guéri (reformuler pour qu’il soit guéri), dit d'une voix forte : Lève-toi droit sur tes pieds. Il se leva d'un saut, et il marchait. La foule ayant vu ce que Paul avait fait éleva la voix, disant en lycaonien : Des dieux devenus semblables aux hommes sont descendus vers nous. Et ils appelaient Barnabé Jupiter, et Paul Mercure, parce que c'était lui qui portait la parole. Même le prêtre de Jupiter, qui était à l'entrée de la ville, amenant des taureaux avec des couronnes devant les portes, voulait, aussi bien que le peuple, offrir un sacrifice. Mais les apôtres, Barnabé et Paul, l'ayant appris, déchirèrent leurs tuniques et s'élancèrent dans la foule, criant et disant : Hommes, pourquoi faites-vous cela ? Nous aussi nous sommes mortels, des hommes semblables à vous ; et nous vous exhortons à quitter ces choses vaines pour vous convertir au Dieu vivant, qui a fait le ciel et la terre, et la mer, et tout ce qu'ils contiennent ; qui dans les générations passées a laissé toutes les nations marcher dans leurs propres voies. Mais il ne s'est pas laissé sans témoignage, faisant du bien en dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, remplissant nos cœurs d'aliments et de joie. En disant ces paroles, c'est à peine s'ils empêchèrent la foule de leur offrir un sacrifice. Cependant quelques Juifs survinrent d'Antioche et d'Iconium, et gagnèrent la foule ; et ayant lapidé Paul, ils le traînèrent hors de la ville, pensant qu'il était mort.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Alléluia
Ioann. 14, 26 Io. 14,26
℟. Allelúia. ℣. Spiritus Sanctus docebit vos quaecumque dixero vobis. ℟. Alléluia. ℣. L'Esprit saint vous enseignera tout ce que Je vous ai dit.
 Evangelium  Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum loannem (14,21-26)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Qui habet mandáta mea et servat ea, ille est, qui díligit me; qui autem díligit me, diligétur a Patre meo, et ego díligam eum et manifestábo ei meípsum.” Dicit ei Iúdas, non ille Iscariótes: “Dómine, et quid factum est, quia nobis manifestatúrus es teípsum et non mundo?” Respóndit Iésus et dixit ei: “Si quis díligit me, sermónem meum servábit, et Pater meus díliget eum, et ad eum veniémus et mansiónem apud eum faciémus; qui non díligit me, sermónes meos non servat. Et sermo, quem audítis, non est meus, sed eíus qui misit me, Patris. Haec locútus sum vobis apud vos manens. Paráclitus autem, Spíritus Sanctus, quem mittet Pater in nómine meo, ille vos docébit ómnia et súggeret vobis ómnia, quae dixi vobis. En ce temps là, Jésus dit à Ses disciples : Celui qui a Mes commandements et qui les garde, c’est celui-là qui M’aime. Or celui qui M’aime sera aimé de Mon Père, et Je l’aimerai aussi, et je Me manifesterai à lui. Judas, non pas l’Iscariote, lui dit : Seigneur, d’où vient que Tu Te manifesteras à nous, et non pas au monde ? Jésus lui répondit : Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma parole, et Mon Père l’aimera, et Nous viendrons à lui, et Nous ferons chez lui notre demeure. Celui qui ne M’aime pas ne garde pas Mes paroles ; et la parole que vous avez entendue n’est pas de Moi, mais de Celui qui M’a envoyé, du Père. Je vous ai dit ces choses pendant que Je demeurais avec vous. Mais le Paraclet, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en Mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 65, 1-2 et 16 Ps. 65, 1-2 et 16
Iubiláte Deo, univérsa terra: psalmum dícite nómini eius: veníte, et audíte, et narrábo vobis, omnes qui timétis Deum, quanta fecit Dóminus ánimae meae, allelúia. Jubilez en Dieu, ô terre entière; chantez un psaume à Son Nom; Venez, entendez, vous tous qui craignez Dieu, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait à mon âme, alléluia.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Ascéndant ad te, Dómine, preces nostræ cum oblatiónibus hostiárum, ut, tua dignatióne mundáti, sacraméntis magnæ pietátis aptémur. Per Christum. Que montent vers Toi, Seigneur, nos prières avec l'offrande du sacrifice, de
sorte que, purifié par Ta bonté, nous nous préparions pour le sacrement de Ton amour immense.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
PRÆFATIO PASCHALIS V Vème PREFACE PASCALE
De Christo sacerdote et victima Du Christ, prêtre et victime
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre:
Te quidem, Dómine, omni témpore confitéri, sed in hoc potíssimum gloriósius prædicáre, cum Pascha nostrum immolátus est Christus.
Qui, oblatióne córporis sui, antíqua sacrifícia in crucis veritáte perfécit, et, seípsum tibi pro nostra salúte comméndans, idem sacérdos, altáre et agnus exhíbuit.
Quaprópter, profúsis paschálibus gáudiis, totus in orbe terrárum mundus exsúltat.
Sed et supérnæ virtútes atque angélicæ potestátes hymnum glóriæ tuæ cóncinunt, sine fine dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire :
mais plus encore de T'exalter en ce temps glorieux où Christ, notre Pâque, a été immolé.
Lui qui, par l'immolation de Son corps sur la croix, a pleinement accompli ce qu'annonçaient les anciens sacrifices et, s'offrant pour notre salut, S'est manifesté comme prêtre, autel et victime.
Donc, avec la profusion de la joie pascale, le monde entier exulte.
Mais aussi les vertus supérieures et les puissances angéliques entonnent l'hymne de Ta gloire en disant sans cesse:
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 14, 26
Spíritus Sanctus docébit vos, allelúia: quaecúmque díxero vobis, allelúia, allelúia. Le Saint-Esprit vous enseignera, alléluia tout ce que Je vous ai dit, alléluia, alléluia.
Post communionem Post communion
Omnípotens sempitérne Deus, qui ad ætérnam vitam in Christi resurrectióne nos réparas, fructus in nobis paschális multíplica sacraménti, et fortitúdinem cibi salutáris nostris infúnde pectóribus. Per Christum. Dieu tout - puissant et éternel, qui nous a conduit à la vie éternelle par la résurrection du Christ, multiplie en nous les fruits du mystère pascal
et infuse dans nos cœurs la force de la nourriture de notre salut.
Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Surréxit pastor bonus, qui ánimam suam pósuit pro óvibus suis, et pro grege suo mori dignátus est, allelúia.
Ant. ad communionem
Io 14, 27
Pacem relínquo vobis, pacem meam do vobis; non quómodo mundus dat, ego do vobis, dicit Dóminus, allelúia.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word