Messe du dimanche 3 juin 2018 - TRES SAINT CORPS ET SANG DU CHRIST

Hebdomada IX per annum IXème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
SS.MI CORPORIS ET SANGUINIS CHRISTI TRES SAINT CORPS ET SANG DU CHRIST
Sollemnitas Solennité


éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 80, 17
CIBÁVIT eos ex ádipe fruménti, allelúia: et de petra, melle saturávit eos, allelúia, allelúia, allelúia. Ps. ibid., 2 Exsultáte Deo adiutóri nostro: iubiláte Deo Iacob. V/. Glória Patri.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Exodus (24,3-8)
In diébus illis: Venit Móyses et narrávit plebi ómnia verba Dómini atque iudícia; respondítque omnis pópulus una voce: “Ómnia verba Dómini, quae locútus est, faciémus.” Scripsit autem Móyses univérsos sermónes Dómini; et mane consúrgens aedificávit altáre ad radíces montis et duódecim lápides per duódecim tribus Israel. Misítque iuvénes de fíliis Israel, et obtulérunt holocáusta; immolaverúntque víctimas pacíficas Dómino vítulos. Tulit ítaque Móyses dimídiam partem sánguinis et misit in cráteras; partem autem resíduam respérsit super altáre. Assuménsque vólumen fóederis legit, audiénte pópulo, qui dixérunt: “Ómnia, quae locútus est Dóminus, faciémus et érimus oboediéntes.” Ille vero sumptum sánguinem respérsit in pópulum et ait: “Hic est sanguis fóederis, quod pépigit Dóminus vobíscum super cunctis sermónibus his.” En ces jours là : Moïse vint rapporter au peuple toutes les paroles et toutes les ordonnances du Seigneur, et le peuple répondit tout d’une voix : Nous ferons tout ce que le Seigneur a dit. (Or) Moïse écrivit toutes les ordonnances du Seigneur, et, se levant dès le point du jour, il dressa un autel au pied de la montagne, et douze pierres (monuments), selon le nombre des douze tribus d’Israël. Et il envoya des jeunes gens d’entre les enfants d’Israël, et ils offrirent des holocaustes et immolèrent des victimes pacifiques au Seigneur, de jeunes taureaux (des veaux). Et Moïse prit la moitié du sang, qu’il mit en des coupes, et il répandit l’autre moitié sur l’autel. Il prit ensuite le livre de l’alliance et il le lut devant le peuple, qui dit, (après l’avoir entendu) : Nous ferons tout ce que le Seigneur a dit, et nous lui seront obéissants. Alors prenant le sang qui était dans les coupes, il le répandit sur le peuple, et il dit : Voici le sang de l’alliance que le Seigneur a faite avec vous, afin que vous accomplissiez toutes ces choses (paroles).
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 144, 15-16
R/. Oculi ómnium in te sperant, Dómine: et tu das illis escam in témpore opportúno. V/. Aperis tu manum tuam: et imples omne ánimal benedictióne. R/. Les yeux de tous espèrent en Toi, Seigneur : et Tu leur donnes leur nourriture en son temps. V/. Tu ouvres Ta main : * et Tu combles de bénédictions tout ce qui a vie.
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Ad Hebraeos (9,11-15)
Fratres: Christus cum advénit póntifex futurórum bonórum, per ámplius et perféctius tabernáculum, non manufáctum, id est non huíus creatiónis, neque per sánguinem hircórum et vitulórum sed per próprium sánguinem introívit semel in Sancta, aetérna redemptióne invénta. Si enim sanguis hircórum et taurórum et cinis vítulae aspérsus inquinátos sanctíficat ad emundatiónem carnis, quanto magis sanguis Christi, qui per Spíritum aetérnum semetípsum óbtulit immaculátum Deo, emundábit consciéntiam nostram ab opéribus mórtuis ad serviéndum Deo vivénti. Et ídeo novi testaménti mediátor est, ut, morte intercedénte in redemptiónem eárum praevaricatiónum, quae erant sub prióre testaménto, repromissiónem accípiant, qui vocáti sunt aetérnae hereditátis.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ioann. 6, 56-57
R/. Allelúia. V/. Caro mea vere est cibus, et sanguis meus vere est potus: qui mandúcat meam carnem, et bibit meum sánguinem, in me manet, et ego in eo. R/. Alléluia. V/. Ma chair est vraiment une nourriture, et Mon sang est vraiment un breuvage. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang demeure en Moi, et Moi en lui.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Marcus (14,12-16.22-26)
Primo die Azymórum, quando Pascha immolábant, dicunt ei discípuli eíus: “Quo vis eámus et parémus, ut mandúces Pascha?” Et mittit duos ex discípulis suis et dicit eis: “Ite in civitátem, et occúrret vobis homo lagóenam aquae baíulans; sequímini eum et, quocúmque introíerit, dícite dómino domus: ‘Magíster dicit: Ubi est reféctio mea, ubi Pascha cum discípulis meis mandúcem?’ Et ipse vobis demonstrábit cenáculum grande stratum parátum; et illic paráte nobis.” Et abiérunt discípuli et venérunt in civitátem et invenérunt, sicut díxerat illis, et paravérunt Pascha. Et manducántibus illis, accépit panem et benedícens fregit et dedit eis et ait: “Súmite: hoc est corpus meum.” Et accépto cálice, grátias agens dedit eis; et bibérunt ex illo omnes. Et ait illis: “Hic est sanguis meus novi testaménti, qui pro multis effúnditur. Amen dico vobis: Iam non bibam de genímine vitis usque in diem illum, cum illud bibam novum in regno Dei.” Et hymno dicto, exiérunt in montem Olivárum.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 77, 23-25
Portas caeli apéruit Dóminus: et pluit illis manna, ut éderent: panem caeli dedit eis: panem Angelórum manducávit homo, allelúia.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Ioann. 6, 57
Qui mandúcat meam carnem, et bibit meum sánguinem, in me manet, et ego in eo, dicit Dóminus. Celui qui mange Ma chair et boit Mon sang demeure en Moi, et Moi en lui, dit le Seigneur.
éditer éditer