Messe du dimanche 12 août 2018 - XIXème dimanche dans l'année

Hebdomada XIX per annum XIXème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica XIX per annum XIXème dimanche dans l'année


éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 73, 20, 19 et 23
RÉSPICE, Dómine, in testaméntum tuum, et ánimas páuperum tuórum ne derelínquas in finem: exsúrge, Dómine, et iúdica causam tuam, et ne obliviscáris voces quaeréntium te. Ps. ibid., 1 Ut quid, Deus, repulísti in finem: irátus est furor tuus super oves páscuae tuae ? V/. Glória Patri. Aie égard à Ton alliance, Seigneur, n’abandonne pas à la fin les âmes de Tes pauvres. Lève-Toi, Seigneur et juge Ta cause, et n’oublie pas les appels de ceux qui Te cherchent. Ps. ibid. A Pourquoi, ô Dieu, nous as-Tu rejetés finalement ? Pourquoi Ta colère s’est-elle allumée contre les brebis de Tes pâturages ?
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Omnípotens sempitérne Deus, quem, docénte Spíritu Sancto, patérno nómine invocáre præsúmimus, pérfice in córdibus nostris spíritum adoptiónis filiórum, ut promíssam hereditátem íngredi mereámur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, dont nous sommes fiers d'invoquer le nom paternel, achève en nos cœurs l'esprit d'adoption de Tes fils pour que nous méritions d’entrer dans l'héritage qui nous est promis. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Léctio libri primi Regum (19, 4-8)
In diébus illis: Perréxit Elias in desértum via uníus diéi; cumque venísset et sedéret subter unam iuníperum, petívit ánimae suae, ut morerétur, et ait: " Súfficit mihi, Dómine! Tolle ánimam meam; neque enim mélior sum quam patres mei ".  Proiecítque se et obdormívit in umbra iuníperi; et ecce ángelus tétigit eum et dixit illi: " Surge, cómede! ".  Respéxit, et ecce ad caput suum subcinerícius panis et vas aquae; comédit ergo et bibit et rursum obdormívit.  Reversúsque est ángelus Dómini secúndo et tétigit eum dixítque illi: " Surge, cómede! Grandis enim tibi restat via ". Qui, cum surrexísset, comédit et bibit et ambulávit in fortitúdine cibi illíus quadragínta diébus et quadragínta nóctibus usque ad montem Dei Horeb. En ces jours là : Elie fit dans ce désert une journée de chemin ; et étant venu sous un genévrier (genièvre), il s’y assit, et il souhaita la mort, et dit à Dieu : Seigneur, c’est assez ; retirez mon âme de mon corps, car je ne suis pas meilleur que mes pères. Et il se jeta à terre, et s’endormit à l’ombre du genévrier (genièvre). Et voici qu’un ange du Seigneur le toucha et lui dit : Lève-toi et mange. Elie regarda, et vit auprès de sa tête un pain cuit sous la cendre et un vase d’eau. Il mangea donc et but, et il s’endormit encore. Et l’ange du Seigneur revint une seconde fois et le toucha, et lui dit : Lève-toi et mange, car il te reste un grand chemin à faire. S’étant donc levé, il mangea et il but, et fortifié par cette nourriture, il marcha quarante jours et quarante nuits jusqu’à Horeb, la montagne de Dieu.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 84, 8 et 2
Osténde nobis, Dómine, misericórdiam tuam: et salutáre tuum da nobis. V/. Benedixísti, Dómine, terram tuam: avertísti captivitátem Iacob. R/. Montre nous, Seigneur, Ta miséricorde : et donne-nous Ton salut. V/. Tu as béni, Seigneur, Ta terre : Tu as délivré Jacob de la captivité
Lectio II IIème lecture
éditer éditer
Ad Ephesios (4,30-5,2)
Fratres: Nolíte contristáre Spíritum Sanctum Dei, in quo signáti estis in diem redemptiónis. Omnis amaritúdo et ira et indignátio et clamor et blasphémia tollátur a vobis cum omni malítia. Estóte autem ínvicem benígni, misericórdes, donántes ínvicem, sicut et Deus in Christo donávit vobis. Et ambuláte in dilectióne, sicut et Christus diléxit nos et trádidit seípsum pro nobis oblatiónem et hóstiam Deo in odórem suavitátis. Frères : n’attristez pas l’Esprit-Saint de Dieu, par lequel vous avez été marqués d’un sceau pour le jour de la rédemption. Que toute aigreur, toute colère, tout emportement, toute clameur, toute injure (diffamation) soient bannis de vous, ainsi que toute méchanceté (malice). Soyez bons les uns pour les autres, miséricordieux, vous pardonnant mutuellement, comme Dieu aussi vous a pardonné dans le Christ. Soyez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés, et marchez dans l’amour, comme le Christ, qui nous a aussi aimés, et qui s’est livré lui-même pour nous à Dieu, comme une oblation et un sacrifice (une hostie) d’agréable odeur.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Ps. 89, 1
R/. Allelúia. V/. Dómine, refúgium factus es nobis a generatióne et progénie. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur S’est fait notre refuge de génération en génération.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Io (6,41-51)
In illo tempore: Murmurábant Iudǽi de Iesu, quia dixísset: “Ego sum panis, qui de caelo descéndi”, et dicébant: “Nónne hic est Iésus fílius Ióseph, cuíus nos nóvimus patrem et matrem? Quómodo dicit nunc: ‘De caelo descéndi’?” Respóndit Iésus et dixit eis: “Nólite murmuráre in ínvicem. Nemo potest veníre ad me, nisi Pater, qui misit me, tráxerit eum; et ego resuscitábo eum in novíssimo die. Est scriptum in Prophétis: ‘Et erunt omnes docíbiles Dei.’ Omnis, qui audívit a Patre et dídicit, venit ad me. Non quia Patrem vidit quisquam, nisi is qui est a Deo, hic vidit Patrem. Amen, amen dico vobis: Qui credit, habet vitam aetérnam. Ego sum panis vitae. Patres vestri manducavérunt in desérto manna et mórtui sunt. Hic est panis de caelo descéndens, ut, si quis ex ipso manducáverit, non moriátur. Ego sum panis vivus, qui de caelo descéndi. Si quis manducáverit ex hoc pane, vivet in aetérnum; panis autem, quem ego dabo, caro mea est pro mundi vita.” En ce temps là : les Juifs murmuraient au sujet de Jésus, parce qu’Il avait dit : Je suis le pain vivant, qui suis descendu du ciel. Et ils disaient : N’est-ce pas là Jésus, fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment donc dit-Il : Je suis descendu du ciel ? Mais Jésus leur répondit : Ne murmurez pas entre vous. Personne ne peut venir à Moi, si le Père, qui M’a envoyé, ne l’attire ; et moi Je le ressusciterai au dernier jour. Il est écrit dans les prophètes : Ils seront tous enseignés de Dieu. Quiconque a entendu le Père, et a reçu Son enseignement, vient à Moi. Non que quelqu’un ait vu le Père, si ce n’est Celui qui vient de Dieu ; Celui-là a vu le Père. En vérité, en vérité, Je vous le dis, celui qui croit en Moi a la vie éternelle. Je suis le pain de vie. Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. Voici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure pas. Je suis le pain vivant, qui suis descendu du ciel.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 30, 15-16
In te sperávi, Dómine ; dixi: Tu es Deus meus, in mánibus tuis témpora mea. J’ai espéré en Toi, Seigneur, j’ai dit : Tu es mon Dieu, mes jours sont entre Tes mains.
Super oblata
Prière sur les oblats
éditer éditer
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
éditer éditer
Super oblataPrière sur les oblats
Ecclésiæ tuæ, Dómine, múnera placátus assúme, quæ et miséricors offerénda tribuísti, et in nostræ salútis poténter éfficis transíre mystérium. Per Christum.
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer
Communio Communion
Ioann. 6, 52
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro saéculi vita. Le pain, que Je donnerai, c’est Ma chair pour la vie du monde.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
éditer éditer
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Sacramentórum tuórum, Dómine, commúnio sumpta nos salvet, et in tuæ veritátis luce confírmet. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
éditer éditer
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 73, 20.19.22.23
Réspice, Dómine, in testaméntum tuum, et ánimas páuperum tuórum ne derelínquas in finem. Exsúrge, Dómine, et iúdica causam tuam, et ne obliviscáris voces quæréntium te.
éditer éditer
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 147, 12.14
Lauda, Ierúsalem, Dóminum, qui ádipe fruménti sátiat te.
Vel: Cf. Io 6, 51
Panis, quem ego dédero, caro mea est pro sæculi vita, dicit Dóminus.