Messe du mercredi 29 août 2018 - Passion de S. Jean-Baptiste, martyr

Hebdomada XXI per annum XXIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
In Passione S. Ioannis Baptistae, martyris Passion de S. Jean-Baptiste, martyr
Memoria Mémoire


éditer éditer
Introitus Introït
Ps. 118, 46-47
LOQUÉBAR de testimóniis tuis in conspéctu regum, et non confundébar: et meditábar in mandátis tuis, quae diléxi nimis. (T. P. Allelúia, allelúia.) Ps. ibid., 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. V/. Glória Patri. Je parlais de Tes préceptes devant les rois, et je n’en avais pas de confusion. Et je méditais sur Tes commandements, car je les aime. (T.P. Alléluia, alléluia.) Ps. Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie ; qui marchent dans la loi du Seigneur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta éditer
Collecte éditer
Deus, qui beátum Ioánnem Baptístam et nascéntis et moriéntis Fílii tui Præcursórem esse voluísti, concéde, ut, sicut ille veritátis et iustítiæ martyr occúbuit, ita et nos pro tuæ confessióne doctrínæ strénue certémus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. O Dieu, qui as voulu que Saint Jean-Baptiste soit le Précurseur de Ton Fils dans sa naissance comme dans sa mort ; de même qu'il a succombé comme martyr de la vérité et de la justice, fais-nous combattre nous aussi avec courage pour proclamer ce que Tu nous as enseigné. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
éditer éditer
Ieremias (1,17-19)
In diebus illis: Factum est verbum Domini ad me dicens: Accínge lumbos tuos et surge et lóquere ad eos ómnia, quae ego praecípio tibi; ne tímeas a fácie eórum, alióquin timére te fáciam vultum eórum. Ego quippe dedi te hódie in civitátem munítam et in colúmnam férream et in murum ǽreum contra omnem terram régibus Iúdae, princípibus eíus et sacerdótibus et pópulo terrae; et bellábunt advérsum te et non praevalébunt, quia tecum ego sum, ait Dóminus, ut erípiam te.” En ces jours là : la parole du Seigneur me fut adressée en disant ; Toi donc, ceins tes reins, et lève-toi, et dis-leur tout ce que (moi) je t’ordonne. Ne redoute pas de paraître devant eux, car je ferai que tu ne craignes pas leur présence (visage). Car je t’établis (je t’ai établi) aujourd’hui comme une ville forte, comme une colonne de fer et un mur d’airain sur tout le pays, à l’égard des (contre les) rois de Juda, (de) ses princes, (de) ses prêtres et (de) son peuple. Ils combattront contre toi, mais ils n’auront pas l’avantage, car je suis avec toi pour te délivrer, dit le Seigneur.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
éditer éditer
Graduale Graduel
Ps. 91, 13 et 14
R/. Iustus ut palma florébit: sicut cedrus Líbani multiplicábitur in domo Dómini. V/. Ibid., 3 Ad annuntiándum mane misericórdiam tuam, et veritátem tuam per noctem. R/. Le juste fleurira comme le palmier et il se multipliera comme le cèdre du Liban dans la maison du Seigneur. V/. Pour annoncer le matin Ta miséricorde et Ta vérité durant la nuit.
éditer éditer
Allelúia. Allelúia.
Osee 14, 6
R/. Allelúia. V/. Iustus germinábit sicut lílium: et florébit in aetérnum ante Dóminum. R/. Alléluia. V/. Le juste germera comme le lys : et il fleurira pour toujours devant le Seigneur.
Evangelium Evangile
éditer éditer
Marcus (6,17-29)
In illo tempore: Heródes misit ac ténuit Ioánnem et vinxit eum in cárcere propter Herodíadem uxórem Philíppi fratris sui, quia dúxerat eam. Dicébat enim Ioánnes Heródi: “Non licet tibi habére uxórem fratris tui.” Heródias autem insidiabátur illi et volébat occídere eum nec póterat: Heródes enim metuébat Ioánnem, sciens eum virum iústum et sanctum, et custodiébat eum, et, audíto eo, multum haesitábat et libénter eum audiébat. Et cum dies opportúnus accidísset, quo Heródes natáli suo cenam fecit princípibus suis et tribúnis et primis Galilǽae, cumque introísset fília ipsíus Herodíadis et saltásset, plácuit Heródi simúlque recumbéntibus. Rex ait puéllae: “Péte a me, quod vis, et dabo tibi.” Et iurávit illi multum: “quídquid petíeris a me, dabo tibi, usque ad dimídium regni mei.” Quae cum exísset, dixit matri suae: “Quid petam?” At illa dixit: “Cáput Ioánnis Baptístae.” Cumque introísset statim cum festinatióne ad regem, petívit dicens: “Volo ut prótinus des mihi in disco caput Ioánnis Baptístae.” Et contristátus rex, propter iusiurándum et propter recumbéntes nóluit eam decípere; et statim misso spiculatóre rex praecépit afférri caput eíus. Et ábiens decollávit eum in cárcere et áttulit caput eíus in disco; et dedit illud puéllae, et puélla dedit illud matri suae. Quo audíto, discípuli eíus venérunt et tulérunt corpus eíus et posuérunt illud in monuménto. En ce temps là : Hérode avait envoyé prendre Jean, et l’avait enchaîné en prison, à cause d’Hérodiade, femme de son frère Philippe, qu’il avait épousée. Car Jean disait à Hérode : Il ne t’est pas permis d’avoir la femme de ton frère.  Or Hérodiade tendait des pièges à Jean, et voulait le faire mourir ; mais elle ne le pouvait pas,  car Hérode craignait Jean, sachant qu’il était un homme juste et saint, et il le gardait, faisait beaucoup de choses selon ses avis, et l’écoutait volontiers. Mais il arriva un jour opportun : à l’anniversaire de sa naissance, Hérode donna un grand festin aux grands, aux officiers et aux principaux de la Galilée. La fille d’Hérodiade étant entrée, et ayant dansé, et ayant plu à Hérode et à ceux qui étaient à table avec lui, le roi dit à la jeune fille : Demande-moi ce que tu voudras, et je te le donnerai. Et il fit ce serment : Tout ce que tu me demanderas, je te le donnerai, quand ce serait (fût-ce) la moitié de mon royaume. Elle, étant sortie, dit à sa mère : Que demanderai-je ? Sa mère lui dit : La tête de Jean-Baptiste. Et étant rentrée aussitôt en hâte auprès du roi, elle fit sa demande, en disant : Je veux que tu me donnes à l’instant sur un plat la tête de Jean-Baptiste. Le roi fut attristé ; mais, à cause de son serment et de ceux qui étaient à table avec lui, il ne voulut pas l’affliger par un refus. Il envoya donc un de ses gardes, et lui ordonna d’apporter la tête de Jean sur un plat. Le garde le décapita dans la prison, et il apporta sa tête sur un plat, et la donna à la jeune fille, et la jeune fille la donna à sa mère. L’ayant appris, les disciples de Jean vinrent, et prirent son corps, et le mirent dans un sépulcre.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
éditer éditer
Offertorium Offertoire
Ps. 20, 2-3
In virtúte tua, Dómine, laetábitur iustus, et super salutáre tuum exsultábit veheménter: desidérium ánimae eius tribuísti ei. Seigneur, le juste se réjouira dans Ta force, et il tressaillira d'une vive allégresse : Tu lui as accordé le désir de son coeur.
éditer éditer
wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer wp-content/plugins/liturgia/LH/TXT/.xml éditer
éditer éditer