Messe du mercredi 3 octobre 2018 -

Hebdomada XXVI per annum XXVIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi


Introitus Introït
Dan. 3, 31
OMNIA, quae fecísti nobis, Dómine, in vero iudício fecísti, quia peccávimus tibi, et mandátis tuis non obedívimus: sed da glóriam nómini tuo, et fac nobíscum secúndum multitúdinem misericórdiae tuae. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. Omnia. Tout ce que Tu nous as fait, Seigneur, c’est par une justice véritable que Tu l’as fait ; car nous avons péché contre Toi et nous n’avons point obéi à Tes commandements : mais donne gloire à Ton nom et agis à notre égard selon la multitude de Tes miséricordes. Ps. Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie, qui marchent dans la loi du Seigneur.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Deus, qui omnipoténtiam tuam parcéndo máxime et miserándo maniféstas, multíplica super nos grátiam tuam, ut, ad tua promíssa curréntes, cæléstium bonórum fácias esse consórtes. Per Dominum. Dieu, Toi qui révèles surtout Ta toute-puissance en pardonnant et en faisant miséricorde, répands inlassablement en nous Ta grâce, pour que, nous hâtant vers Tes promesses, nous devenions participants des biens célestes.
Lectio I Ière lecture
Iob (9,1-12.14-16)
Respóndens Iob ait: “Vere scio quod ita sit, et quómodo iustificábitur homo compósitus Deo? Si volúerit conténdere cum eo, non póterit ei respondére unum pro mille. Sápiens corde est et fortis róbore; quis réstitit ei, et pacem hábuit? Qui tránstulit montes, et nesciérunt hi, quos subvértit in furóre suo. Qui cómmovet terram de loco suo, et colúmnae eíus concutiúntur. Qui prǽcipit soli, et non óritur, et stellas claudit quasi sub signáculo. Qui exténdit caelos solus et gráditur super fluctus maris. Qui facit Arctúrum et Orióna et Hyádas et interióra austri. Qui facit magna et incomprehensibília et mirabília, quorum non est númerus. Si vénerit ad me, non vidébo eum; si abíerit, non intéllegam. Si repénte arrípiet, quis eum impédiet? Vel quis dícere potest: “Quid facis?” Quantus ergo sum ego, ut respóndeam ei et loquar deléctis verbis cum eo? Quia, etiámsi iústus essem, non respondérem, sed meum iúdicem deprecárer; et, cum invocántem exaudíerit me, non credam quod audíerit vocem meam. Job prit la parole et dit : Assurément je sais qu’il en est ainsi, et que l’homme, si on le compare à Dieu, ne sera pas trouvé juste. S’il veut disputer avec Lui, il ne pourra pas lui répondre sur une chose entre mille. Dieu est sage, Il est tout-puissant (puissant en force) : qui Lui a résisté, et est demeuré en paix ? Il transporte les (des) montagnes, et ceux qu’Il renverse dans sa fureur ne s’en aperçoivent pas (sont pas aperçus). Il remue la terre de sa place, et ses colonnes sont ébranlées. Il commande au soleil, et le soleil ne se lève pas, et il tient les étoiles enfermées comme sous le (un) sceau. Il étend seul les cieux, et il marche sur les flots de la mer. Il a créé la Grande-Ourse, Orion, les Hyades, et les constellations australes (les astres cachés du midi). Il fait des merveilles incompréhensibles, et des prodiges sans nombre. S’Il vient à moi, je ne Le verrai pas ; et s’Il s’en va, je ne m’en apercevrai pas. S’Il interroge tout à coup, qui Lui répondra ? ou qui pourra Lui dire : Pourquoi faites-vous ainsi ? Qui suis-je donc, moi, pour Lui répondre, et pour avoir un entretien avec Lui ? Quand même j’aurais quelque justice, je ne répondrais pas, mais j’implorerais mon juge. Et lors même qu’Il aurait exaucé ma prière (quand je L’invoquais), je ne croirais pas qu’Il eût daigné écouter ma voix.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 144, 15-16
R/. Oculi ómnium in te sperant, Dómine: et tu das illis escam in témpore opportúno. V/. Aperis tu manum tuam: et imples omne ánimal benedictióne. R/. Les yeux de tous espèrent en Toi, Seigneur : et Tu leur donnes leur nourriture en son temps. V/. Tu ouvres Ta main : * et Tu combles de bénédictions tout ce qui a vie.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 107, 2
R/. Allelúia. V/. Parátum cor meum, Deus, parátum cor meum: cantábo et psallam tibi, glória mea. R/. Alléluia. V/. Mon cœur est prêt, ô Dieu, mon cœur est prêt ; je chanterai, et je célébrerai Tes louanges sur la cithare, ô Toi qui es ma gloire.
Evangelium Evangile
Luc (9,57-62)
In illo tempore: Ambulantis Iesu et discipulis suis in via, dixit quidam ad illum: “Séquar te, quocúmque íeris.” Et ait illi Iésus: “Vúlpes fóveas habent, et vólucres caeli nidos, Fílius autem hóminis non habet, ubi caput réclinet.” Ait autem ad álterum: “Séquere me.” Ille autem dixit: “Dómine, permítte mihi primum ire et sepelíre patrem meum.” Dixítque ei Iésus: “Sine, ut mórtui sepéliant mórtuos suos; tu autem vade, annúntia regnum Dei.” Et ait alter: “Séquar te, Dómine, sed primum permítte mihi renuntiáre his, qui domi sunt.” Ait ad illum Iésus: “Némo mittens manum suam in arátrum et aspíciens retro, aptus est regno Dei.” En ce temps là : alors que Jésus et Ses disciples étaient en chemin, il arriva, que quelqu'un Lui dit : Je Te suivrai partout où Tu iras. Jésus lui répondit : Les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel des nids ; mais le Fils de l’homme n’a pas où reposer sa tête. Il dit à un autre : Suis-moi. Mais celui-ci répondit : Seigneur, permets-moi d’aller d’abord ensevelir mon père. Et Jésus lui dit : Laisse les morts ensevelir leurs morts ; pour toi, va et annonce le royaume de Dieu. Un autre dit : Seigneur, je Te suivrai ; mais permets-moi d’abord de disposer de ce qui est dans ma maison. Jésus lui dit : Quiconque met la main à la charrue et regarde en arrière, n’est pas propre au royaume de Dieu.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 136, 1
Super flúmina Babylónis illic sédimus, et flévimus: dum recordarémur tui, Sion. Au bord des fleuves de Babylone, nous nous sommes assis, et nous avons pleuré en nous souvenant de toi, Sion.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Concéde nobis, miséricors Deus, ut hæc nostra oblátio tibi sit accépta, et per eam nobis fons omnis benedictiónis aperiátur. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti: haec me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Sit nobis, Dómine, reparátio mentis et córporis cæléste mystérium, ut simus eius in glória coherédes, cui, mortem ipsíus annuntiándo, compátimur. Qui vivit et regnat in sæcula sæculórum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Dan 3, 31.29.30.43.42
Omnia, quæ fecísti nobis, Dómine, in vero iudício fecísti, quia peccávimus tibi, et mandátis tuis non oboedívimus; sed da glóriam nómini tuo, et fac nobíscum secúndum multitúdinem misericórdiæ tuæ. Tout ce que Tu nous as fait, Seigneur, c’est par une justice véritable que Tu l’as fait ; car nous avons péché contre Toi et nous n’avons point obéi à Tes commandements : mais donne gloire à Ton nom et agis à notre égard selon la multitude de Tes miséricordes.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti; hæc me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.
Vel: 1 Io 3, 16
In hoc cognóvimus caritátem Dei: quóniam ille ánimam suam pro nobis pósuit; et nos debémus pro frátribus ánimas pónere. En cela nous avons connu l'amour de Dieu : car Il a livré Sa vie pour nous ; et nous devons pour nos frères, livrer notre vie.