Messe du samedi 13 octobre 2018 -

Hebdomada XXVII per annum XXVIIème semaine dans l'année
Sabbato Samedi


Introitus Introït
Esth. 13, 9 et 10-11
IN voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuae: tu enim fecísti ómnia, caelum et terram, et univérsa quae caeli ámbitu continéntur: Dóminus universórum tu es. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. V/. Glória Patri. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers. Ps. Bienheureux ceux qui sont purs dans leurs voies, qui marchent dans la loi du Seigneur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Omnípotens sempitérne Deus, qui abundántia pietátis tuæ et mérita súpplicum excédis et vota, effúnde super nos misericórdiam tuam, ut dimíttas quæ consciéntia métuit, et adícias quod orátio non præsúmit. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui dans la prodigalité de Ton amour surpasses et les mérites et les vœux de ceux qui Te supplient, répands sur nous Ta miséricorde, afin de chasser tout ce que redoute la conscience et suppléer à ce que la prière n'ose demander. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Ad Galatas (3,22-29)
Fratres: Conclúsit Scriptúra ómnia sub peccáto, ut promíssio ex fide Iésu Christi darétur credéntibus. Prius autem quam veníret fides, sub lege custodiebámur conclúsi in eam fidem, quae revelánda erat. Ítaque lex paedágogus noster fuit in Christum, ut ex fide iustificémur; at ubi venit fides, iam non sumus sub paedágogo. Omnes enim fílii Dei estis per fidem in Christo Iésu. Quicúmque enim in Christum baptizáti estis, Christum induístis: non est Iudǽus neque Graecus, non est servus neque liber, non est másculus et fémina; omnes enim vos unus estis in Christo Iésu. Si autem vos Christi, ergo Ábrahae semen estis, secúndum promissiónem herédes. Frères : l'Ecriture a tout renfermé sous le péché, afin que la promesse fût réalisée, pour les croyants, par la foi en Jésus-Christ. Or, avant que vînt la foi, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en attendant cette foi qui devait être révélée. Ainsi la loi a été notre précepteur (pédagogue, note) dans le Christ, pour que nous fussions justifiés par la foi. Mais, la foi étant venue, nous ne sommes plus au précepteur (pédagogue) ; car vous êtes tous enfants de Dieu par la foi en Jésus-Christ. En effet, vous tous qui avez été baptisé dans le Christ, vous avez été revêtus du Christ. Il n’y a plus ni Juif ni Gentil (Grec) ; il n’y a plus ni (d’) esclave ni (de) libre ; il n’y a plus ni homme ni femme ; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Que si vous êtes au Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers en vertu de la promesse.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 89, 1-2
Dómine, refúgium factus es nobis, a generatióne et progénie. V/. Priúsquam montes fíerent, aut formarétur terra et orbis: a saéculo, et usque in saéculum tu es, Deus. R/. Seigneur, Tu T'es fait notre refuge de génération en génération. V/. Avant que les montagnes fussent créées, avant que la terre fût formée et sa sphère, au début des siècles et jusque dans tous les siècles, Tu es Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 113, 1
R/. Allelúia. V/. In éxitu Israël de AEgýpto, domus Iacob de pópulo bárbaro. R/. Alleluia. V/. Lorsque Israël sortit d’Egypte, et la maison de Jacob du milieu d’un peuple barbare.
Evangelium Evangile
Luc (11,27-28)
In illo tempore: Loquente Iesu ad turbas, extóllens vocem quaedam múlier de turba dixit illi: “Beátus venter, qui te portávit, et úbera, quae suxísti!” At ille dixit: “Quinímmo beáti, qui áudiunt verbum Dei et custódiunt!” En ce temps là : alors que Jésus parlait aux foules, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit : Heureux le sein qui T'a porté, et les mamelles qui T'ont allaité. Mais il dit : Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Iob 1
Vir erat in terra Hus, nómine Iob: simplex et rectus, ac timens Deum: quem Satan pétiit, ut tentáret: et data est ei potéstas a Dómino in facultátes et in carnem eius: perdidítque omnem substántiam ipsíus, et fílios: carnem quoque eius gravi úlcere vulnerávit. Il y avait dans la terre de Hus un homme du nom de Job, simple, droit et craignant Dieu. Satan demanda de le tenter, et pouvoir lui fut donné par le Seigneur sur ses biens et sur son corps. Il lui fit perdre tous ses biens et ses enfants ; il attaqua aussi sa chair d’un douloureux ulcère.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Súscipe, quæsumus, Dómine, sacrifícia tuis institúta præcéptis, et sacris mystériis, quæ débitæ servitútis celebrámus offício, sanctificatiónem tuæ nobis redemptiónis dignánter adímple. Per Christum.
Communio Communion
Beáta víscera Maríae Vírginis, quae portavérunt aetérni Patris Fílium (T.P. allelúia). Bienheureux le sein de la Vierge Marie, qui a porté le Fils du Père éternel (T.P. allléluia).
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Concéde nobis, omnípotens Deus, ut de percéptis sacraméntis inebriémur atque pascámur, quátenus in id quod súmimus transeámus. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Est 4, 17
In voluntáte tua, Dómine, univérsa sunt pósita, et non est qui possit resístere voluntáti tuæ. Tu enim fecísti ómnia, cælum et terram, et univérsa quæ cæli ámbitu continéntur; Dóminus universórum tu es. Tout est soumis à Ta volonté, Seigneur, et nul ne peut lui résister, car Tu as tout créé, le ciel et la terre et toutes les choses qui sont comprises dans le cours des cieux ; Tu es le Seigneur de l’univers.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Lam 3, 25
Bonus est Dóminus sperántibus in eum, ánimæ quærénti illum.
Vel: Cf. 1 Cor 10, 17
Unus panis et unum corpus multi sumus, omnes qui de uno pane et de uno cálice participámus.