Messe du mercredi 14 novembre 2018 -

Hebdomada XXXII per annum XXXIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus
Introït
Ps. 87, 3
INTRET orátio mea in conspéctu tuo: inclína aurem tuam ad precem meam, Dómine. Ps. ibid., 2 Dómine, Deus salútis meae: in die clamávi, et nocte coram te. ℣. Glória Patri. Que ma prière pénètre jusqu’à Toi, Seigneur, prête l’oreille à ma supplication.
Ps. ibid., 2. Seigneur, Dieu de mon salut, devant Toi j’ai crié le jour et la nuit. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Collecta
Omnípotens et miséricors Deus, univérsa nobis adversántia propitiátus exclúde, ut, mente et córpore páriter expedíti, quæ tua sunt líberis méntibus exsequámur. Per Dóminum. Dieu tout-puissant et miséricordieux, écarte dans Ta bonté tout ce qui nous serait contraire, afin que l'âme et le corps dégagés, nous puissions nous consacrer à Ton service en toute liberté d'esprit.
Lectio I Ière lecture
Ad Titum (3,1-7)
Carissime: Admóne illos princípibus, potestátibus súbditos esse, dicto oboedíre, ad omne opus bonum parátos esse, néminem blasphemáre, non litigiósos esse, modéstos, omnem ostendéntes mansuetúdinem ad omnes hómines. Erámus enim et nos aliquándo insipiéntes, inoboediéntes, errántes, serviéntes concupiscéntiis et voluptátibus váriis, in malítia et invídia agéntes, odíbiles, odiéntes ínvicem. Cum autem benígnitas et humánitas appáruit salvatóris nostri Dei, non ex opéribus iustítiae, quae fécimus nos, sed secúndum suam misericórdiam salvos nos fecit per lavácrum regeneratiónis et renovatiónis Spíritus Sancti, quem effúdit super nos abúnde per Iésum Christum salvatórem nostrum, ut iustificáti grátia ipsíus herédes simus secúndum spem vitae aetérnae.
Graduale Graduel
Ps. 140, 2 Ps. 140,2
℟. Dirigátur orátio mea sicut incénsum in conspéctu tuo, Dómine. ℣. Elevátio mánuum meárum sacrifícium vespertínum. ℟. Que ma prière s'élève devant Toi comme l'encens; ℣. Que l'élévation de mes mains Te soit comme le sacrifice du soir.
Allelúia.
Alléluia
Ps. 147,3
℟. Allelúia. ℣. Qui pósuit fines tuos pacem, et ádipe fruménti sátiat te. ℟. Alléluia. ℣. Il a établi la paix sur tes frontières, et Il te rassasie de la fleur du froment.
Evangelium Evangile
Luc (17,11-19)
Factum est, dum Iesus iret in Ierusálem, et ipse transíbat per médiam Samaríam et Galilǽam. Et cum ingrederétur quoddam castéllum, occurrérunt ei decem viri leprósi, qui stetérunt a longe et levavérunt vocem dicéntes: “Iésu praecéptor, miserére nostri!” Quos ut vidit, dixit: “Ite, osténdite vos sacerdótibus.” Et factum est, dum irent, mundáti sunt. Unus autem ex illis, ut vidit quia sanátus est, regréssus est cum magna voce magníficans Deum et cécidit in fáciem ante pedes eíus grátias agens ei; et hic erat Samaritánus. Respóndens autem Iésus dixit: “Nónne decem mundáti sunt? Et novem ubi sunt? Non sunt invénti qui redírent, ut darent glóriam Deo, nisi hic alienígena?” Et ait illi: “Súrge, vade; fides tua te salvum fecit.” Et il arriva, tandis que Jésus allait à Jérusalem, qu’Il passa par les confins de la Samarie et de la Galilée. Et comme Il entrait dans un village, dix lépreux vinrent au-devant de Lui ; et, se tenant éloignés, ils élevèrent la voix, en disant : Jésus, Maître, aie pitié de nous. Lorsqu’Il les eut vus, il dit : Allez, montrez-vous aux prêtres. Et comme ils y allaient, ils furent guéris. Or l’un d’eux, voyant qu’il était guéri, revint, glorifiant Dieu à haute voix. Et il se jeta le visage contre terre aux pieds de Jésus, Lui rendant grâces, et celui-là était Samaritain. Alors Jésus, prenant la parole, dit : Est-ce que les dix n’ont pas été guéris ? Où sont donc les neuf autres ? Il ne s’en est pas trouvé qui soit revenu, et qui ait rendu gloire à Dieu sinon cet étranger. Et Il lui dit : Lève-toi, va ; ta foi t’a sauvé.
Verbum Domini. ℟. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 133
Gressus meos dírige secúndum elóquium tuum: ut non dominétur mei omnis iniustítia, Dómine. Conduis mes pas selon Ta parole, et que nulle injustice ne domine sur moi, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Sacrifíciis præséntibus, Dómine, quæsumus, inténde placátus, ut, quod passiónis Fílii tui mystério gérimus, pio consequámur afféctu. Per Christum.
Communio
Communion
Ps. 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit: in loco páscuae ibi me collocávit: super aquam refectiónis educávit me. C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a élevé près d’une eau fortifiante.
Post communionem Post communion
Grátias tibi, Dómine, reférimus sacro múnere vegetáti, tuam cleméntiam implorántes, ut, per infusiónem Spíritus tui, in quibus cæléstis virtus introívit, sinceritátis grátia persevéret. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 87, 3
Intret orátio mea in conspéctu tuo; inclína aurem tuam ad precem meam, Dómine. Que ma prière pénètre jusqu’à Toi, Seigneur, prête l’oreille à ma supplication.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 22, 1-2
Dóminus regit me, et nihil mihi déerit; in loco páscuæ ibi me collocávit, super aquam refectiónis educávit me. C’est le Seigneur qui me conduit, et rien ne pourra me manquer. Il m’a établi dans un lieu de pâturages. Il m’a élevé près d’une eau fortifiante.
Vel: Lc 24, 35
Cognovérunt discípuli Dóminum Iesum in fractióne panis. Ils reconnurent le Seigneur Jésus à la fraction du pain.