Messe du mardi 22 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada II per annum IIème semaine dans l'année
Feria III Mardi


Introitus Introït
Ps. 65, 4
OMNIS terra adóret te, Deus, et psallat tibi: psalmum dicat nómini tuo, Altíssime. Ps. ibid., 1-2 Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius: date glóriam laudi eius. Que la terre T'adore et chante en Ton honneur, qu'elle dise une hymne à Ton nom. Ps. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez un psaume à Son Nom : rendez glorieuse Sa louange.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui cæléstia simul et terréna moderáris, supplicatiónes pópuli tui cleménter exáudi, et pacem tuam nostris concéde tempóribus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui gouvernes à la fois le ciel et la terre, exauce avec bonté les supplications de Ton peuple, et accorde Ta paix à notre temps. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Lectio Epístolae ad Hebráeos (7,1-17)
Fratres : Melchísedech, rex Salem, sacérdos Dei summi, qui obviávit Ábrahae regrésso a caede regum et benedíxit ei, cui et décimam ómnium divísit Ábraham, primum quidem, qui interpretátur rex iustítiae, deínde autem et rex Salem, quod est rex Pacis, sine patre, sine matre, sine genealógia, neque inítium diérum neque finem vitae habens, assimilátus autem Fílio Dei, manet sacérdos in perpétuum. Intuémini autem quantus sit hic, cui et décimam dedit de praecípuis Ábraham patriárcha. Et illi quidem, qui de fíliis Levi sacerdótium accípiunt, mandátum habent décimas súmere a pópulo secúndum legem, id est a frátribus suis, quamquam et ipsi exiérunt de lumbis Ábrahae; hic autem, cuíus generátio non annumerátur in eis, décimam sumpsit ab Ábraham et eum, qui habébat repromissiónes, benedíxit. Sine ulla autem contradictióne, quod minus est, a melióre benedícitur. Et hic quidem décimas moriéntes hómines sumunt; ibi autem testimónium accípiens quia vivit. Et, ut ita dictum sit, per Ábraham et Levi, qui décimas áccipit, decimátus est; adhuc enim in lumbis patris erat, quando obviávit ei Melchísedech. Si ergo consummátio per sacerdótium levíticum erat, pópulus enim sub ipso legem accépit, quid adhuc necessárium secúndum órdinem Melchísedech álium súrgere sacerdótem et non secúndum órdinem Áaron dici? Transláto enim sacerdótio, necésse est, ut et legis translátio fiat. De quo enim haec dicúntur, ex ália tribu est, ex qua nullus altári praesto fuit; maniféstum enim quod ex Iúda ortus sit Dóminus noster, in quam tribum nihil de sacerdótibus Móyses locútus est. Et ámplius adhuc maniféstum est, si secúndum similitúdinem Melchísedech exsúrgit álius sacérdos, qui non secúndum legem mandáti carnális factus est sed secúndum virtútem vitae insolúbilis, testimónium enim áccipit: “Tu es sacérdos in aetérnum secúndum órdinem Melchísedech.” Frères : ce Melchisédech, roi de Salem, prêtre du Dieu très-haut, qui alla au-devant d'Abraham, lorsqu'il revenait de vaincre les rois, et le bénit, auquel aussi Abraham donna la dîme de tout; qui est d'abord, selon l'interprétation de son nom, roi de justice, puis roi de Salem, c'est-à-dire, roi de paix; qui est sans père, sans mère, sans généalogie; qui n'a ni commencement de jours, ni fin de sa vie, qui est rendu semblable au Fils de Dieu, demeure prêtre à perpétuité. Considérez combien est grand cet homme, auquel le patriarche Abraham donna la dîme des plus riches dépouilles. Ceux des fils de Lévi qui reçoivent le sacerdoce, ont, d'après la loi, l'ordre de lever la dîme sur le peuple, c'est-à-dire sur leurs frères, quoique ceux-ci soient sortis aussi des reins d'Abraham. Mais celui dont la génération n'est point comptée parmi eux a levé la dîme sur Abraham, et a béni celui qui avait les promesses. Or, c'est sans contredit l'inférieur qui est béni par le supérieur. Et ici, ce sont des hommes mortels qui reçoivent la dîme; mais là, c'est quelqu'un dont il est attesté qu'il est vivant. Et, pour ainsi dire, Lévi lui-même, qui a perçu la dîme, l'a payée par Abraham; car il était encore dans les reins de son père, lorsque Melchisédech vint au-devant de lui. Si donc la perfection avait pu être réalisée par le sacerdoce lévitique (car c'est sous lui que le peuple reçut la loi), qu'était-il encore besoin qu'il se levât un autre prêtre selon l'ordre de Melchisédech, et non selon l'ordre d'Aaron? Car le sacerdoce étant changé, il est nécessaire qu'il y ait aussi un changement de loi. En effet, celui dont ces choses sont dites est d'une autre tribu, de laquelle nul n'a servi à l'autel; car il est manifeste que Notre-Seigneur est sorti de Juda, tribu dont Moïse n'a rien dit en ce qui concerne les prêtres. Et cela est encore plus manifeste, s'il se lève un autre prêtre à la ressemblance de Melchisédech, établi non pas d'après la loi d'une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d'une vie indissoluble. Car l'Ecriture rend ce témoignage: Tu es prêtre pour l'éternité selon l'ordre de Melchisédech.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 106, 20-21
R/. Misit Dóminus verbum suum, et sanávit eos: et erípuit eos de intéritu eórum. V/. Confiteántur Dómino misericórdiae eius: et mirabília eius fíliis hóminum. R/. Il envoya Sa parole, et Il les guérit, et les arracha à la mort. V/.  Qu'ils louent le Seigneur pour Sa miséricorde, et pour Ses merveilles en faveur des enfants des hommes.
Allelúia Alléluia
Ps. 148, 2
R/. Allelúia. V/. Laudáte Dóminum, omnes Angeli eius: laudáte eum, omnes virtútes eius. R/. Alléluia. V/. Louez-Le tous, Vous Ses Anges; louez-Le, toutes Ses puissances.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (3,1-6)
In illo tempore: introívit Iesus íterum in synagógam. Et erat ibi homo habens manum áridam; et observábant eum, si sábbatis curáret illum, ut accusárent eum. Et ait hómini habénti manum áridam: “Súrge in médium.” Et dicit eis: “Licet sábbatis bene fácere an male? Ánimam salvam fácere an pérdere?” At illi tacébant. Et circumspíciens eos cum ira, contristátus super caecitáte cordis eórum, dicit hómini: “Exténde manum.” Et exténdit, et restitúta est manus eíus. Et exeúntes pharisǽi statim cum herodiánis consílium faciébant advérsus eum quómodo eum pérderent. En ce temps là : Jésus entra de nouveau dans la synagogue, et il s'y trouvait un homme qui avait une main desséchée. Et ils L'observaient, pour voir s'Il le guérirait le jour du sabbat, afin de L'accuser. Et Il dit à l'homme qui avait une main desséchée: Lève-toi, là au milieu. Puis Il leur dit: Est-il permis, le jour du sabbat, de faire du bien ou de du mal? de sauver la vie ou de l'ôter? Mais ils se taisaient. Alors, promenant sur eux Ses regards avec colère, attristé de l'aveuglement de leur coeur, Il dit à l'homme: Etends ta main. Il l'étendit, et sa main lui fut rendue saine. Les pharisiens, étant sortis, tinrent aussitôt conseil contre Lui avec les hérodiens, sur les moyens de Le perdre.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 65, 1-2 et 16
Iubiláte Deo, univérsa terra: psalmum dícite nómini eius: veníte, et audíte, et narrábo vobis, omnes qui timétis Deum, quanta fecit Dóminus ánimae meae, allelúia. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez un psaume à Son Nom; Venez, entendez, vous tous qui craignez Dieu, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait à mon âme.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Concéde nobis, quæsumus, Dómine, hæc digne frequentáre mystéria, quia, quóties huius hóstiæ commemorátio celebrátur, opus nostræ redemptiónis exercétur. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 19, 6
Laetábimur in salutári tuo: et in nómine Dómini Dei nostri magnificábimur. Nous nous réjouirons de Ton salut, et nous nous glorifierons au Nom de notre Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Spíritum nobis, Dómine, tuæ caritátis infúnde, ut, quos uno cælésti pane satiásti, una fácias pietáte concórdes. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 65, 4
Omnis terra adóret te, Deus, et psallat tibi; psalmum dicat nómini tuo, Altíssime. Que la terre T'adore et chante en Ton honneur, qu'elle dise une hymne à Ton nom.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 22, 5
Parásti in conspéctu meo mensam, et calix meus inébrians quam præclárus est!
Vel: 1 Io 4, 16
Nos cognóvimus et credídimus caritáti, quam Deus habet in nobis.