Messe du mercredi 23 janvier 2019 -

Hebdomada II per annum IIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi


Introitus Introït
Ps. 65, 4
OMNIS terra adóret te, Deus, et psallat tibi: psalmum dicat nómini tuo, Altíssime. Ps. ibid., 1-2 Iubiláte Deo, omnis terra, psalmum dícite nómini eius: date glóriam laudi eius. Que la terre T'adore et chante en Ton honneur, qu'elle dise une hymne à Ton nom. Ps. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez un psaume à Son Nom : rendez glorieuse Sa louange.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, qui cæléstia simul et terréna moderáris, supplicatiónes pópuli tui cleménter exáudi, et pacem tuam nostris concéde tempóribus. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, Toi qui gouvernes à la fois le ciel et la terre, exauce avec bonté les supplications de Ton peuple, et accorde Ta paix à notre temps. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Lectio Epístolae ad Hebráeos (7,25-8,6)
Fratres: Iesus salváre in perpétuum potest accedéntes per semetípsum ad Deum, semper vivens ad interpellándum pro eis. Talis enim et decébat ut nobis esset póntifex, sanctus, ínnocens, impollútus, segregátus a peccatóribus et excélsior caelis factus; qui non habet necessitátem cotídie, quemádmodum pontífices, prius pro suis delíctis hóstias offérre, deínde pro pópuli; hoc enim fecit semel semetípsum offeréndo. Lex enim hómines constítuit pontífices infirmitátem habéntes; sermo autem iúris iurándi, quod post legem est, Fílium in aetérnum consummátum. Caput autem super ea, quae dicúntur: talem habémus pontíficem, qui consédit in déxtera throni Maiestátis in caelis, sanctórum miníster et tabernáculi veri, quod fixit Dóminus, non homo. Omnis enim póntifex ad offerénda múnera et hóstias constitúitur; unde necésse erat et hunc habére áliquid, quod offérret. Si ergo esset super terram, nec esset sacérdos, cum sint qui ófferant secúndum legem múnera; qui figúrae et umbrae desérviunt caeléstium, sicut respónsum est Móysi, cum consummatúrus esset tabernáculum: “Vide enim, inquit, ómnia fácies secúndum exémplar, quod tibi osténsum est in monte.” Nunc autem differéntius sortítus est ministérium, quanto et melióris testaménti mediátor est, quod in melióribus repromissiónibus sáncitum est. Frères : Jésus peut sauver pour toujours ceux qui s'approchent de Dieu par Lui, étant toujours vivant pour intercéder en notre faveur. Car il convenait que nous eussions un tel pontife, saint, innocent, sans tache, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux; qui n'a pas besoin, comme les prêtres, d'offrir tous les jours des victimes, d'abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple; car cela, Il l'a fait une fois pour toutes, en S'offrant Lui-même. La loi, en effet, établit pour prêcher des hommes sujets à la faiblesse; mais la parole du serment, qui est postérieure à la loi, institue le Fils, qui est parfait pour l'éternité. Point capital dans ce que nous disons. Nous avons un pontife tel, qu'Il S'est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les Cieux, ministre du sanctuaire et du vrai tabernacle que le Seigneur a dressé, et non pas un homme. Car tout pontife est établi pour offrir des dons et des victimes; c'est pourquoi il est nécessaire que Celui-ci ait aussi quelque chose à offrir. Si donc Il était sur la terre, Il ne serait pas même prêtre, puisqu'il s'y trouve déjà ceux qui offrent des oblations selon la loi, lesquels exercent un culte qui n'est qu'une figure et une ombre des choses du Ciel, ainsi qu'il fut répondu à Moïse, lorsqu'il allait construire le tabernacle: Vois, dit Dieu, fais toutes choses selon le modèle qui t'a été montré sur la montagne. Mais notre pontife a reçu un ministère d'autant plus excellent, qu'Il est le médiateur d'une meilleure alliance, établie sur de meilleures promesses.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 106, 20-21
R/. Misit Dóminus verbum suum, et sanávit eos: et erípuit eos de intéritu eórum. V/. Confiteántur Dómino misericórdiae eius: et mirabília eius fíliis hóminum. R/. Il envoya Sa parole, et Il les guérit, et les arracha à la mort. V/.  Qu'ils louent le Seigneur pour Sa miséricorde, et pour Ses merveilles en faveur des enfants des hommes.
Allelúia Alléluia
Ps. 148, 2
R/. Allelúia. V/. Laudáte Dóminum, omnes Angeli eius: laudáte eum, omnes virtútes eius. R/. Alléluia. V/. Louez-Le tous, Vous Ses Anges; louez-Le, toutes Ses puissances.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Marcum (3,7-12)
In illo tempore: Iésus cum discípulis suis secéssit ad mare. Et multa turba a Galilǽa secúta est et a Iudǽa et ab Hierosólymis et ab Idumǽa; et, qui trans Iordánem et circa Tyrum et Sidónem, multitúdo magna, audiéntes, quae faciébat, venérunt ad eum. Et dixit discípulis suis, ut navícula sibi praesto esset propter turbam, ne comprímerent eum. Multos enim sanávit, ita ut irrúerent in eum, ut illum tángerent, quotquot habébant plagas. Et spíritus immúndi, cum illum vidébant, procidébant ei et clamábant dicéntes: “Tu es Fílius Dei!” Et veheménter comminabátur eis, ne manifestárent illum. En ce temps là : Jésus Se retira avec Ses disciples vers la mer, et une foule nombreuse Le suivit, de la Galilée, et de la Judée, et de Jérusalem, et de l’Idumée, et d’au-delà du Jourdain ; et ceux des environs de Tyr et de Sidon, ayant appris ce qu’Il faisait, vinrent en grand nombre auprès de Lui. Et Il dit à Ses disciples de Lui tenir prête une barque, à cause de la foule, pour qu’Il n’en fût pas accablé. Car, comme Il en guérissait beaucoup, tous ceux qui avaient quelque mal se jetaient sur Lui, pour Le toucher. Et les esprits impurs, quand ils Le voyaient, se prosternaient devant Lui et criaient, en disant : Tu es le Fils de Dieu. Et Il leur défendait, avec de sévères menaces, de le faire connaître.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 65, 1-2 et 16
Iubiláte Deo, univérsa terra: psalmum dícite nómini eius: veníte, et audíte, et narrábo vobis, omnes qui timétis Deum, quanta fecit Dóminus ánimae meae, allelúia. Poussez vers Dieu des cris de joie, ô terre entière; chantez un psaume à Son Nom; Venez, entendez, vous tous qui craignez Dieu, et je vous raconterai tout ce qu'Il a fait à mon âme.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Concéde nobis, quæsumus, Dómine, hæc digne frequentáre mystéria, quia, quóties huius hóstiæ commemorátio celebrátur, opus nostræ redemptiónis exercétur. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 19, 6
Laetábimur in salutári tuo: et in nómine Dómini Dei nostri magnificábimur. Nous nous réjouirons de Ton salut, et nous nous glorifierons au Nom de notre Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Spíritum nobis, Dómine, tuæ caritátis infúnde, ut, quos uno cælésti pane satiásti, una fácias pietáte concórdes. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 65, 4
Omnis terra adóret te, Deus, et psallat tibi; psalmum dicat nómini tuo, Altíssime. Que la terre T'adore et chante en Ton honneur, qu'elle dise une hymne à Ton nom.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 22, 5
Parásti in conspéctu meo mensam, et calix meus inébrians quam præclárus est!
Vel: 1 Io 4, 16
Nos cognóvimus et credídimus caritáti, quam Deus habet in nobis.