Messe du dimanche 27 janvier 2019 - de la férie

Hebdomada III per annum IIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche


Introitus Introït
Ps. 96, 7-8
ADORÁTE Deum, omnes Angeli eius: audívit, et laetáta est Sion: et exsultavérunt fíliae Iudae. Ps. ibid., 1 Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. V/. Glória Patri. Adorez Dieu, tous Ses anges : pour Sion qui entend, grande joie : les filles de Juda exultent. Ps. Le Seigneur est règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Omnípotens sempitérne Deus, dírige actus nostros in beneplácito tuo, ut in nómine dilécti Fílii tui mereámur bonis opéribus abundáre. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Dieu éternel et tout-puissant, daigne diriger nos actions selon Ton bon plaisir, afin qu'au Nom de Ton Fils bien-aimé, nous puissions fructifier en bonnes œuvres. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Lectio Epistólae ad Hebrǽos (9,15-28)
Christus Novi Testaménti Mediátor est, ut, morte intercedénte in redemptiónem eárum praevaricatiónum, quae erant sub prióre testaménto, repromissiónem accípiant, qui vocáti sunt aetérnae hereditátis. Ubi enim testaméntum, mors necésse est afferátur testatóris; testaméntum autem in mórtuis est confirmátum, nondum enim valet, dum vivit, qui testátus est. Unde ne prius quidem sine sánguine dedicátum est; enuntiáto enim omni mandáto secúndum legem a Móyse univérso pópulo, accípiens sánguinem vitulórum et hircórum cum aqua et lana coccínea et hyssópo, ipsum librum et omnem pópulum aspérsit dicens: “Hic sanguis testaménti, quod mandávit ad vos Deus”; étiam tabernáculum et ómnia vasa ministérii sánguine simíliter aspérsit. Et ómnia paene in sánguine mundántur secúndum legem, et sine sánguinis effusióne non fit remíssio. Necésse erat ergo figúras quidem caeléstium his mundári, ipsa autem caeléstia melióribus hóstiis quam istis. Non enim in manufácta Sancta Christus introívit, quae sunt similitúdo verórum, sed in ipsum caelum, ut appáreat nunc vúltui Dei pro nobis; neque ut saepe ófferat semetípsum, quemádmodum póntifex intrat in Sancta per síngulos annos in sánguine aliéno. Alióquin oportébat eum frequénter pati ab orígine mundi; nunc autem semel in consummatióne saeculórum ad destitutiónem peccáti per sacrifícium sui manifestátus est. Et quemádmodum statútum est homínibus semel mori, post hoc autem iudícium, sic et Christus, semel oblátus ad multórum auferénda peccáta, secúndo sine peccáto apparébit exspectántibus se in salútem. Le Christ est le médiateur d'un nouveau testament, afin que, la mort étant intervenue pour le rachat des iniquités commises sous le premier testament, ceux qui sont appelés reçoivent la promesse de l'héritage éternel. Car, là où il y a un testament, il est nécessaire que la mort du testateur intervienne. En effet, un testament n'est valable que par la mort, puisqu'il n'a point de force tant que le testateur est vivant. C'est pourquoi le premier testament n'a pas été inauguré sans effusion de sang. En effet Moïse, après avoir proclamé devant tout le peuple tous les commandements de la loi, prit le sang des veaux et des boucs, avec de l'eau, de la laine écarlate et de l'hysope, et il en aspergea le livre même et tout le peuple, en disant: Ceci est le sang de l'alliance que Dieu a ordonnée pour vous. Il aspergea aussi de sang le tabernacle et tous les ustensiles du culte: et, selon la loi, presque tout est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon. Il était donc nécessaire, puisque les emblèmes des choses célestes sont purifiés de cette manière, que les choses célestes elles-mêmes le fussent par des victimes meilleures que celles-là. Car ce n'est pas dans un sanctuaire fait de main d'homme, image du véritable, que Jésus est entré, mais dans le Ciel même, afin de Se présenter maintenant pour nous devant la face de Dieu. Et ce n'est pas pour S'offrir Soi-même plusieurs fois qu'Il y est entré, comme le grand prêtre entre chaque année dans le sanctuaire avec du sang étranger; autrement il aurait fallu qu'Il souffrît plusieurs fois depuis la création du monde, tandis qu'Il n'a paru qu'une seule fois à la fin des siècles, pour abolir le péché par Son sacrifice. Et de même qu'il est établi que les hommes meurent une fois, et qu'ensuite vient le jugement, de même le Christ S'est offert une fois pour effacer les péchés de beaucoup; une seconde fois Il apparaîtra sans péché, pour donner le salut à ceux qui L'attendent.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 101, 16-17
R/. Timébunt gentes nomen tuum, Dómine, et omnes reges terrae glóriam tuam. V/. Quóniam aedificávit Dóminus Sion, et vidébitur in maiestáte sua. R/. Les nations craindront Ton Nom, Seigneur, et tous les rois de la terre Ta gloire, V/. Parce que le Seigneur a bâti Sion, et qu'Il sera vu dans Sa majesté.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 96, 1
R/. Allelúia. V/. Dóminus regnávit, exsúltet terra: laeténtur ínsulae multae. Allelúia. R/. Alléluia. V/. Le Seigneur règne, exulte la terre. Que se réjouissent les îles sans nombre.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (3,22-30)
In illo tempore: Scribae, qui ab Hierosólymis descénderant, dicébant: “Beelzébul habet” et: “In príncipe dǽmonum éicit daemónia.” Et convocátis eis, in parábolis dicébat illis: “Quómodo potest Sátanas Sátanam eícere? Et si regnum in se dividátur, non potest stare regnum illud; et si domus in semetípsam dispertiátur, non póterit domus illa stare. Et si Sátanas consurréxit in semetípsum et dispertítus est, non potest stare, sed finem habet. Nemo autem potest in domum fortis ingréssus vasa eíus dirípere, nisi prius fortem álliget; et tunc domum eíus dirípiet. Amen dico vobis: Ómnia dimitténtur fíliis hóminum peccáta et blasphémiae, quibus blasphemáverint; qui autem blasphemáverit in Spíritum Sanctum, non habet remissiónem in aetérnum, sed reus est aetérni delícti.” Quóniam dicébant: “Spíritum immúndum habet.” En ce temps là : Et les scribes qui étaient descendus de Jérusalem disaient: Il est possédé de Béelzébub, et c'est par le prince des démons qu'Il chasse les démons. Jésus, les ayant appelés auprès de Lui, leur disait en paraboles: Comment Satan peut-il chasser Satan? Si un royaume est divisé contre lui-même, ce royaume ne peut subsister. Et si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister. Si donc Satan se soulève contre lui-même, il est divisé, et il ne pourra subsister, mais sa puissance prendra fin. Personne ne peut entrer dans la maison d'un homme fort et piller ses biens si, auparavant, il ne lie cet homme fort; alors il pillera sa maison. En vérité, Je vous le dis, tous les péchés seront remis aux enfants des hommes, ainsi que les blasphèmes qu'ils auront proférés; mais celui qui aura blasphémé contre l'Esprit-Saint n'obtiendra jamais de pardon, et il sera coupable d'un péché éternel. Car ils disaient: Il est possédé d'un esprit impur.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 117, 16 et 17
Déxtera Dómini fecit virtútem, déxtera Dómini exaltávit me: non móriar, sed vivam, et narrábo ópera Dómini. La droite du Seigneur a fait éclater Sa puissance, la droite du Seigneur m’a exalté. Je ne mourrai point, mais je vivrai, et je raconterai les œuvres du Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Múnera nostra, Dómine, súscipe placátus, quæ sanctificándo nobis, quæsumus, salutária fore concéde. Per Christum.
Communio Communion
Luc. 4, 22
Mirabántur omnes de his, quae procedébant de ore Dei. Tous Lui rendaient témoignage, et ils admiraient les paroles de grâce qui sortaient de la bouche de Dieu.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Præsta nobis, quǽsumus, omnípotens Deus, ut, vivificatiónis tuæ grátiam consequéntes, in tuo semper múnere gloriémur. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 95, 1.6
Cantáte Dómino cánticum novum, cantáte Dómino, omnis terra. Conféssio et pulchritúdo in conspéctu eius, sánctitas et magnificéntia in sanctificatióne eius. Chantez au Seigneur un cantique nouveau ; chantez au Seigneur, (habitants de) toute la terre. La louange et la splendeur (beauté) sont devant Lui ; la sainteté et la magnificence dans Son sanctuaire.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 33, 6
Accédite ad Dóminum et illuminámini, et fácies vestræ non confundéntur. Approchez-vous de Lui, et vous serez éclairés ; et vos visages ne seront pas couverts de confusion.
Vel: Io 8, 12
Ego sum lux mundi, dicit Dóminus; qui séquitur me, non ámbulat in ténebris, sed habébit lumen vitæ. Je suis la lumière du monde ; celui qui Me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.