Messe du dimanche 3 février 2019 - de la férie

Hebdomada IV per annum IVème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 104, 3-4
LAETÉTUR cor quæréntium Dóminum: quǽrite Dóminum, et confirmámini: quǽrite fáciem eius semper. Ps. ibid., 1 Confitémini Dómino, et invocáte nomen eius: annuntiáte inter gentes ópera eius. ℣. Glória Patri. Que le cœur de ceux qui cherchent le Seigneur se réjouisse. Cherchez le Seigneur, et soyez remplis de force, cherchez sans cesse Son visage. Ps. Célébrez le Seigneur et invoquez Son Nom; annoncez Ses œuvres parmi les nations. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Concéde nobis, Dómine Deus noster, ut te tota mente venerémur, et omnes hómines rationábili diligámus afféctu. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Accorde-nous, Seigneur notre Dieu, de T'adorer de toute notre âme, et d'aimer tous les hommes d'une vraie charité. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio Epístolæ ad Hebrǽos (11,32-40)
Quid adhuc dicam? Defíciet enim me tempus enarrántem de Gédeon, Barac, Samson, Iéphte, David et Sámuel atque prophétis, qui per fidem devicérunt regna, operáti sunt iustítiam, adépti sunt repromissiónes, obturavérunt ora leónum, exstinxérunt ímpetum ignis, effugérunt áciem gládii, convaluérunt de infirmitáte, fortes facti sunt in bello, castra vertérunt exterórum; accepérunt mulíeres de resurrectióne mórtuos suos; álii autem disténti sunt, non suscipiéntes redemptiónem, ut meliórem invenírent resurrectiónem; álii vero ludíbria et vérbera expérti sunt, ínsuper et víncula et cárcerem; lapidáti sunt, secti sunt, in occisióne gládii mórtui sunt, circumiérunt in melótis, in péllibus caprínis, egéntes, angustiáti, afflícti, quibus dignus non erat mundus, in solitudínibus errántes et móntibus et spelúncis et in cavérnis terrae. Et hi omnes testimónium per fidem consecúti non reportavérunt promissiónem, Deo pro nobis mélius áliquid providénte, ut ne sine nobis consummaréntur. Frères : que dirai-je encore? Car le temps me manquerait, si je parlais de Gédéon, de Barac, de Samson, de Jephté, de David, de Samuel et des prophètes; qui, par la foi, ont conquis les royaumes, ont exercé la justice et ont obtenu des promesses, ont fermé la gueule des lions, ont éteint la violence du feu, ont échappé au tranchant du glaive, ont été guéris de leurs maladies, ont été vaillants à la guerre, ont mis en fuite les armées ennemies, des femmes ont recouvré leurs morts par la résurrection. D'autres ont été cruellement tourmentés, n'acceptant pas d'être délivrés, afin de trouver une meilleure résurrection. D'autres ont souffert les moqueries et les fouets, les chaînes et les prisons; ils ont été lapidés, ils ont été sciés, ils ont été éprouvés, ils ont été tués à coups d'épée; ils ont été errants, couverts de peaux de brebis et de peaux de chèvres, manquant de tout, persécutés, affligés, eux dont le monde n'était pas digne, errant dans les déserts, les montagnes, les cavernes et les antres de la terre. Et tous ceux-là, qui ont obtenu un bon témoignage à cause de leur foi, n'ont pas reçu l'objet de la promesse, Dieu ayant en vue pour nous quelque chose de meilleur, afin qu'ils ne parvinssent pas sans nous à la perfection.
Graduale Graduel
Ps. 112,5-7 Ps. 112,5-7
℟. Quis sicut Dóminus, Deus noster, qui in altis hábitat, et humilia réspicit in cælo et in terra ? ℣. Súscitans a terra ínopem et de stércore érigens páuperem. ℟. Qui est semblable au Seigneur notre Dieu qui habite les hauteurs, et qui abaisse ses regards sur ce qu'il y a de plus humble dans le ciel et sur la terre ? ℣. Retirant le faible de la poussière et élevant le pauvre de dessus le fumier.
Allelúia.
Alléluia
Ps. 137, 2
℟. Allelúia. ℣. Adorábo ad templum sanctum tuum, et confitébor nómini tuo. ℟. Alléluia. ℣. J’adorerai dans Ton saint temple, et je célébrerai Ton nom.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (5,1-20)
In illo tempore: Venérunt Iesus et discípuli sui trans fretum maris in regiónem Gerasenórum. Et exeúnte eo de navi, statim occúrrit ei de monuméntis homo in spíritu immúndo, qui domicílium habébat in monuméntis; et neque caténis iam quisquam eum póterat ligáre, quóniam saepe compédibus et caténis vinctus dirupísset caténas et cómpedes comminuísset, et nemo póterat eum domáre; et semper nocte ac die in monuméntis et in móntibus erat clamans et concídens se lapídibus. Et videns Iésum a longe cucúrrit et adorávit eum et clamans voce magna dicit: “Quid mihi et tibi, Iésu, fili Dei Altíssimi? Adiúro te per Deum, ne me tórqueas.” Dicébat enim illi: “Exi, spíritus immúnde, ab hómine.” Et interrogábat eum: “Quod tibi nomen est?” Et dicit ei: “Légio nomen mihi est, quia multi sumus.” Et deprecabátur eum multum, ne se expélleret extra regiónem. Erat autem ibi circa montem grex porcórum magnus pascens; et deprecáti sunt eum dicéntes: “Mítte nos in porcos, ut in eos introeámus.” Et concéssit eis. Et exeúntes spíritus immúndi introiérunt in porcos. Et magno ímpetu grex ruit per praecipítium in mare, ad duo mília, et suffocabántur in mari. Qui autem pascébant eos, fugérunt et nuntiavérunt in civitátem et in agros; et egréssi sunt vidére quid esset facti. Et véniunt ad Iésum; et vident illum, qui a daemónio vexabátur, sedéntem, vestítum et sanae mentis, eum qui legiónem habúerat, et timuérunt. Et qui víderant, narravérunt illis quáliter factum esset ei, qui daemónium habúerat, et de porcis. Et rogáre eum coepérunt, ut discéderet a fínibus eórum. Cumque ascénderet navem, qui daemónio vexátus fúerat, deprecabátur eum, ut esset cum illo. Et non admísit eum, sed ait illi: “Váde in domum tuam ad tuos et annúntia illis quanta tibi Dóminus fécerit et misértus sit tui.” Et ábiit et coepit praedicáre in Decápoli quanta sibi fecísset Iésus, et omnes mirabántur. En ce temps là : Jésus et Ses disciples arrivèrent de l'autre côté de la mer, au pays des Géraséniens. Et comme Il sortait de la barque, tout à coup vint à Lui, sortant des sépulcres, un homme possédé d'un esprit impur, qui avait sa demeure dans les sépulcres. Et personne ne pouvait plus le lier, même avec des chaînes; car souvent il avait eu les fers aux pieds, et avait été lié de chaînes; mais il avait rompu les chaînes et brisé les fers, et personne ne pouvait le dompter. Il était sans cesse, jour et nuit, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant et se meurtrissant avec des pierres. Ayant donc vu Jésus de loin, il accourut et L'adora; et poussant un grand cri, il dit: Qu'y a-t-il entre Toi et moi, Jésus, Fils du Dieu Très-haut? Je T'en conjure au nom de Dieu, ne me tourmente pas. Car Jésus lui disait: Esprit impur, sors de cet homme. Et Il lui demanda: Quel est ton nom? Il répondit: Mon nom est Légion, parce que nous sommes nombreux. Et il Le priait avec instance de ne point les chasser du pays. Or il y avait là, près de la montagne, un grand troupeau de pourceaux qui paissaient. Et les démons Le suppliaient, en disant: Envoie-nous dans ces pourceaux, afin que nous y entrions. Jésus le leur permit aussitôt; et les esprits impurs, sortant du possédé, entrèrent dans les pourceaux, et le troupeau se précipita avec impétuosité dans la mer. Il y en avait environ deux mille, et ils furent noyés dans la mer. Ceux qui les faisaient paître s'enfuirent, et portèrent la nouvelle dans la ville et dans les champs. Et les gens sortirent pour voir ce qui était arrivé. Ils vinrent auprès de Jésus, et virent celui qui avait été tourmenté par le démon, assis, vêtu, et dans son bon sens; et ils furent effrayés. Ceux qui avaient vu ce qui s'était passé leur racontèrent ce qui était arrivé au possédé et aux pourceaux. Et ils se mirent à prier Jésus de sortir de leur territoire. Comme Il montait dans la barque, celui qui avait été tourmenté par le démon se mit à Lui demander de pouvoir rester avec Lui. Mais Jésus ne l'accepta pas, et lui dit: Va dans ta maison, auprès des tiens, et annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi, et comment Il a eu pitié de toi. Et il s'en alla, et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui; et tous étaient dans l'admiration.
Verbum Domini. ℟. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 91, 2
Bonum est confitéri Dómino, et psállere nómini tuo, Altíssime. Il est bon de louer le Seigneur et de chanter Ton nom, ô Très-Haut.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Altáribus tuis, Dómine, múnera nostræ servitútis inférimus, quæ, placátus assúmens, sacraméntum nostræ redemptiónis effícias. Per Christum.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio
Ps. 30, 17-18
Illúmina fáciem tuam super servum tuum, et salvum me fac in tua misericórdia: Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te. Fais luire Ton visage sur Ton serviteur, et sauve-moi par Ta miséricorde ; Seigneur, que je ne sois pas confondu, car je T'ai invoqué
Post communionem Post communion
Redemptiónis nostræ múnere vegetáti, quæsumus, Dómine, ut hoc perpétuæ salútis auxílio fides semper vera profíciat. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum
Ps 105, 47
Salvos nos fac, Dómine Deus noster, et cóngrega nos de natiónibus, ut confiteámur nómini sancto tuo, et gloriémur in laude tua.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 30, 178
Illúmina fáciem tuam super servum tuum, et salvum me fac in tua misericórdia. Dómine, non confúndar, quóniam invocávi te.
Vel: Mt 5, 3-4
Beáti páuperes spíritu, quóniam ipsórum est regnum cælórum. Beáti mites, quóniam ipsi possidébunt terram.