Messe du mardi 12 février 2019 -

Hebdomada V per annum Vème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus
Introït
Ps. 94, 6-7
VENÍTE, adorémus Deum, et procidámus ante Dóminum, plorémus ante eum, qui fecit nos: quia ipse est Dóminus Deus noster. Ps. ibid., 1 Veníte, exsultémus Dómino: iubilémus Deo, salutári nostro. ℣. Glória Patri. Venez, adorons Dieu et prosternons-nous devant le Seigneur, et pleurons devant Lui qui nous a faits : car Il est le Seigneur notre Dieu. Ps. Venez, réjouissons-nous dans le Seigneur ; chantons des hymnes à Dieu notre Sauveur. ℣. Gloire au Père.
Collecta Collecte
Famíliam tuam, quæsumus, Dómine, contínua pietáte custódi, ut, quæ in sola spe grátiæ cæléstis innítitur, tua semper protectióne muniátur. Per Dóminum. Sur Ta famille, nous T'en prions, Seigneur, veille avec une constante tendresse ; et puisqu'elle s'appuie sur l'unique espérance de la grâce céleste, qu'elle soit toujours pourvue du secours de Ta protection.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (2,4b-9.15-17)
In die quo fecit Dóminus Deus terram et caelum – omne virgúltum agri, ántequam orirétur in terra, omnísque herba regiónis, priúsquam germináret; non enim plúerat Dóminus Deus super terram, et homo non erat, qui operarétur humum, sed fons ascendébat e terra írrigans univérsam superfíciem terrae – tunc formávit Dóminus Deus hóminem púlverem de humo et inspirávit in nares eíus spiráculum vitae, et factus est homo in ánimam vivéntem. Et plantávit Dóminus Deus paradísum in Eden ad oriéntem, in quo pósuit hóminem, quem formáverat. Produxítque Dóminus Deus de humo omne lignum pulchrum visu et ad vescéndum suáve, lignum étiam vitae in médio paradísi lignúmque sciéntiae boni et mali. Tulit ergo Dóminus Deus hóminem et pósuit eum in paradíso Eden, ut operarétur et custodíret illum; praecepítque Dóminus Deus hómini dicens: “Ex omni ligno paradísi cómede; de ligno autem sciéntiae boni et mali ne cómedas; in quocúmque enim die coméderis ex eo, morte moriéris.” Au jour que le Seigneur Dieu fit le ciel et la terre - aucun arbrisseau des champs n'était encore sorti de la terre, et aucune herbe de la campagne n'avait encore poussé; car le Seigneur Dieu n'avait point encore fait pleuvoir sur la terre, et il n'y avait point d'homme pour la cultiver. Mais il s'élevait de la terre une fontaine qui en arrosait toute la surface. Le Seigneur Dieu forma donc l'homme du limon de la terre; Il souffla sur son visage un souffle de vie, et l'homme devint vivant et animé. Or le Seigneur Dieu avait planté dès le commencement un jardin délicieux, dans lequel Il mit l'homme qu'il avait formé. Le Seigneur Dieu avait aussi produit de la terre toutes sortes d'arbres beaux à la vue, et dont le fruit était agréable au goût; et l'arbre de vie au milieu du paradis, avec l'arbre de la science du bien et du mal. Le Seigneur Dieu prit donc l'homme, et le mit dans le paradis de délices, afin qu'il le cultivât et qu'il le gardât. Il lui fit aussi ce commandement, et lui dit: Mangez de tous les fruits des arbres du paradis. Mais ne mangez point du fruit de l'arbre de la science du bien et du mal. Car au même temps que vous en mangerez, vous mourrez très certainement.
Graduale Graduel
Ps. 95, 8-9 Ps 95,8-9
℟. Tóllite hóstias, et introíte in átria eius: adoráte Dóminum in aula sancta eius. ℣. Ps. 28, 9 Revelávit Dóminus condénsa: et in templo eius omnes dicent glóriam. ℟. Prenez des victimes et entrez dans Ses parvis : adorez le Seigneur dans Son saint tabernacle. ℣. Ps. 28, 9. Le Seigneur découvrira les lieux sombres : et dans Son temple, tous publieront Sa gloire.
Allelúia.
Alléluia
Ps. 148, 2

Ps 148,2
℟. Allelúia. ℣. Laudáte Dóminum, omnes Angeli eius: laudáte eum, omnes virtútes eius.
℟. Alléluia. ℣. Louez le Seigneur, tous, vous Ses anges : louez-Le, toutes Ses puissances.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Marcum (7,14-23)
In illo tempore: Advocáta íterum Iesus turba, dicébat illis: “Áudite me, omnes, et intellégite: Nihil est extra hóminem intróiens in eum, quod possit eum coinquináre; sed quae de hómine procédunt, illa sunt, quae coínquinant hóminem!” Si quis habet aures audiéndi, áudiat. Et cum introísset in domum a turba, interrogábant eum discípuli eíus parábolam. Et ait illis: “Sic et vos imprudéntes estis? Non intellégitis quia omne extrínsecus intróiens in hóminem non potest eum coinquináre, quia non íntroit in cor eíus sed in ventrem et in secéssum exit?”, purgans omnes escas. Dicébat autem: “Quod de hómine exit, illud coínquinat hóminem; ab intus enim de corde hóminum cogitatiónes malae procédunt, fornicatiónes, furta, homicídia, adultéria, avarítiae, nequítiae, dolus, impudicítia, óculus malus, blasphémia, supérbia, stultítia: ómnia haec mala ab intus procédunt et coínquinant hóminem.” En ce temps là : Alors, appelant de nouveau la foule, Il lui disait: Ecoutez-Moi tous, et comprenez.
Il n'y a rien au dehors de l'homme, qui, entrant en lui, puisse le souiller; mais ce qui sort de l'homme, c'est là ce qui souille l'homme. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende. Et lorsqu'Il fut entré dans une maison, loin de la foule, Ses disciples L'interrogèrent sur cette parabole. Et Il leur dit: Est-ce ainsi que vous avez vous-mêmes si peu d'intelligence? Ne comprenez-vous pas que tout ce qui, du dehors, entre dans l'homme, ne peut le souiller, parce que cela n'entre pas dans son coeur, mais va dans son ventre, puis est rejeté dans le lieu secret, ce qui purifie tous les aliments? Mais, disait-Il, ce qui sort de l'homme, c'est là ce qui souille l'homme. Car c'est du dedans, du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les fornications, les homicides, les vols, l'avarice, les méchancetés, la fraude, les impudicités, l'oeil mauvais, le blasphème, l'orgueil, la folie. Tous ces maux sortent du dedans, et souillent l'homme.
Verbum Domini. ℟. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 16, 5, 6-7
Pérfice gressus meos in sémitis tuis, ut non moveántur vestígia mea: inclína aurem tuam, et exáudi verba mea: mirífica misericórdias tuas, qui salvos facis sperántes in te, Dómine. Affermis mes pas dans Tes sentiers, afin que mes pieds ne soient pas ébranlés. Incline vers moi Ton oreille et exauce mes paroles. Fais éclater Tes miséricordes, Toi qui sauves ceux qui espèrent en Toi, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Dómine Deus noster, qui has pótius creatúras ad fragilitátis nostræ subsídium condidísti, tríbue, quæsumus, ut étiam æternitátis nobis fiant sacraméntum. Per Christum.
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio
Communion
Ps. 42, 4

Ps. 42,4
Introíbo ad altáre Dei, ad Deum qui laetíficat iuventútem meam.
Je m’avancerai à l’autel de Dieu, du Dieu qui réjouit ma jeunesse.





Post communionem Post communion
Deus, qui nos de uno pane et de uno cálice partícipes esse voluísti, da nobis, quæsumus, ita vívere, ut, unum in Christo effécti, fructum afferámus pro mundi salúte gaudéntes. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 94, 6-7
Veníte, adorémus Deum, et procidámus ante Dóminum, qui fecit nos; quia ipse est Dóminus Deus noster. Venez, adorons Dieu et prosternons-nous devant le Seigneur, et pleurons devant Lui qui nous a faits : car Il est le Seigneur notre Dieu.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 106, 8-9
Confiteántur Dómino misericórdiæ eius, et mirabília eius fíliis hóminum, quia satiávit ánimam inánem, et ánimam esuriéntem satiávit bonis.
Vel: Mt 5, 5-6
Beáti qui lugent, quóniam ipsi consolabúntur. Beáti qui esúriunt et sítiunt iustítiam, quóniam ipsi saturabúntur.