Messe du dimanche 17 février 2019 - VIème dimanche dans l'année

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica VI per annum VIème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Ps. 30, 3-4
ESTO mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias: quóniam firmaméntum meum, et refúgium meum es tu: et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Ps. ibid., 2 In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me. V/. Glória Patri. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras. Ps. 30,2 J’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois jamais confondu, dans Ta justice, délivre-moi et sauve-moi.
Collecta
Collecte
Collecta
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum. Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les cœoeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'’être tels que Tu daignes habiter en nous.
Super oblata
Lectio I Ière lecture
Lectio libri leremiae prophétae 17, 5-8
Haec dicit Dóminus: "Maledíctus homo, qui confídit in hómine et ponit carnem bráchium suum, et a Dómino recédit cor eíus; erit enim quasi myrícae in desérto et non vidébit, cum vénerit bonum, sed habitábit in siccitáte in desérto, in terra salsúginis et inhabitábili.  Benedíctus vir, qui confídit in Dómino, et erit Dóminus fidúcia eíus; et erit quasi lignum, quod transplantátur super aquas, quod ad humórem mittit radíces suas et non timébit, cum vénerit aestus; et erit fólium eíus víride, et in anno siccitátis non erit sollícitum nec aliquándo désinet fácere fructum". Ainsi parle le Seigneur : Maudit soit l’homme qui se confie dans l’homme, qui se fait un bras de chair, et dont le cœur se retire du Seigneur.  Il sera comme les bruyères (le tamaris) dans le désert, et il ne verra pas arriver le bonheur ; mais il habitera au désert dans la sécheresse, dans une terre de sel et inhabitable.  Béni soit l’homme qui se confie dans le Seigneur, et dont le Seigneur est (sera) l’espérance.  Il sera comme un arbre transplanté près des eaux, qui étend ses racines vers l’humidité (l’eau qui l’humecte), et qui ne craint pas la chaleur lorsqu’elle est venue. Son feuillage sera toujours vert ; il ne sera pas en peine au temps de la sécheresse, et il ne cessera jamais de porter du fruit.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 76, 15 et 16
Tu es Deus qui facis mirabília solus: notam fecísti in géntibus virtútem tuam. V/. Liberásti in bráchio tuo pópulum tuum, fílios Israël et Ioseph. Tu es le Dieu qui seul opères des merveilles. Tu as fait connaître parmi les peuples Ta puissance. V/. Tu as libéré par Ton bras Ton peuple, les fils d’Israël et de Joseph.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistole primae beati Pauli apostoli ad Corinthios 15, 12 . 16-20
Fratres: Si Christus praedicátur quod suscitátus est a mórtuis, quómodo quidam dicunt in vobis quóniam resurréctio mortuórum non est? Nam si mórtui non resúrgunt, neque Christus resurréxit;  quod si Christus non resurréxit, stulta est fides vestra; adhuc estis in peccátis vestris. Ergo et, qui dormiérunt in Christo, periérunt. Si in hac vita tantum in Christo sperántes sumus, miserabilióres sumus ómnibus homínibus. Nunc autem Christus resurréxit a mórtuis, primítiae dormiéntium. Frères : si l'on prêche que le Christ est ressuscité d'entre les morts, comment quelques-uns disent-ils parmi vous qu'il n'y a pas de résurrection des morts ? Car si les morts ne ressuscitent point, le Christ non plus n'est pas ressuscité. Si le Christ n'est pas ressuscité, votre foi est vaine ; car vous êtes encore dans vos péchés. Ceux donc aussi qui se sont endormis dans le Christ sont perdus (ont péri). Si c'est pour cette vie seulement que nous espérons dans le Christ, nous sommes les plus misérables (malheureux) de tous les hommes. Mais maintenant le Christ est (très certainement) ressuscité d'entre les morts, comme prémices de ceux qui se sont endormis.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 97, 1
R/. Allelúia. V/. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. R/. Alléluia. V/. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Lucam 6, 1 7. 20-26
In illo témpore : Descéndens Iesus cum Duodecim, stetit in loco campéstri, et turba multa discipulórum eíus, et multitúdo copiósa plebis ab omni Iudǽa et Ierusálem et marítima Tyri et Sidónis Et ipse, elevátis óculis suis in discípulos suos, dicébat: " Beáti páuperes, quia vestrum est regnum Dei. Beáti, qui nunc esurítis, quia saturabímini. Beáti, qui nunc fletis, quia ridébitis. Beáti éritis, cum vos óderint hómines et cum separáverint vos et exprobráverint et eiécerint nomen vestrum tamquam malum propter Fílium hóminis.  Gaudéte in illa die et exsultáte, ecce enim merces vestra multa in caelo; secúndum haec enim faciébant prophétis patres eórum.  Verúmtamen vae vobis divítibus, quia habétis consolatiónem vestram!  Vae vobis, qui saturáti estis nunc, quia esuriétis! Vae vobis, qui ridétis nunc, quia lugébitis et flébitis! Vae, cum bene vobis díxerint omnes hómines! Secúndum haec enim faciébant pseudoprophétis patres eórum. En ce temps là : Jésus, descendant avec les Douze, s’arrêta dans une plaine, avec la troupe de Ses disciples et une grande multitude de peuple de toute la Judée, et de Jérusalem, et de la contrée maritime, et de Tyr, et de Sidon ; levant les yeux sur Ses disciples, disait : Bienheureux, vous qui êtes pauvres, parce que le royaume de Dieu est à vous. Bienheureux, vous qui avez faim maintenant, parce que vous serez rassasiés. Bienheureux, vous qui pleurez maintenant, parce que vous rirez.  Bienheureux serez-vous lorsque les hommes vous haïront, et vous repousseront, et vous outrageront, et lorsqu’ils rejetteront votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme.  Réjouissez-vous en ce jour-là et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense est grande dans le ciel ; car c’est ainsi que leurs pères traitaient les prophètes. Mais malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation. Malheur à vous qui êtes rassasiés, parce que vous aurez faim. Malheur à vous qui riez maintenant, parce que vous serez dans le deuil et dans les larmes. Malheur à vous lorsque les hommes diront du bien de vous, car c’est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 118, 12-13
Benedíctus es, Dómine, doce me iustificatiónes tuas: in lábiis meis pronuntiávi ómnia iudícia oris tui. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi Tes commandements ; j’ai prononcé de mes lèvres tous les préceptes de Ta bouche.
Hæc nos oblátio, quæsumus, Dómine, mundet et rénovet, atque tuam exsequéntibus voluntátem fiat causa remuneratiónis ætérnæ. Per Christum Dóminum nostrum. Par le Christ notre Seigneur.
Ant. ad communionem
Cf. Ps 77, 29-30
Communio Communion
Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus: non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Cæléstibus, Dómine, pasti delíciis, quæsumus, ut semper éadem, per quæ veráciter vívimus, appetámus. Per Christum. 3

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 30, 3-4
Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. Quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu, et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus; non sunt fraudáti a desidério suo.
Vel: Io 3, 16
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.