Messe du mardi 19 février 2019 -

Hebdomada VI per annum VIème semaine dans l'année
Feria III Mardi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 30, 3-4
ESTO mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias: quóniam firmaméntum meum, et refúgium meum es tu: et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Ps. ibid., 2 In te, Dómine, sperávi, non confúndar in aetérnum: in iustítia tua líbera me, et éripe me. V/. Glória Patri. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras. Ps. 30,2 J’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois jamais confondu, dans Ta justice, délivre-moi et sauve-moi.
OrémusPrions
Collecte
Collecta
Deus, qui te in rectis et sincéris manére pectóribus ásseris, da nobis tua grátia tales exsístere, in quibus habitáre dignéris. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Ô Dieu, Tu affirmes que Tu fais Ta demeure dans les coeurs droits et sincères : donne-nous donc la grâce d'être tels que Tu daignes habiter en nous. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (8,6-13.20-22)
Cumque transíssent quadragínta dies, apériens Noe fenéstram arcae, quam fécerat, dimísit corvum; qui egrediebátur éxiens et rédiens, donec siccaréntur aquae super terram. Emísit quoque colúmbam a se, ut vidéret si iam cessássent aquae super fáciem terrae. Quae, cum non invenísset, ubi requiésceret pes eíus, revérsa est ad eum in arcam; aquae enim erant super univérsam terram. Extendítque manum et apprehénsam íntulit in arcam. Exspectátis autem ultra septem diébus áliis, rursum dimísit colúmbam ex arca. At illa venit ad eum ad vésperam portans ramum olívae viréntibus fóliis in ore suo. Intelléxit ergo Noe quod cessássent aquae super terram. Exspectavítque nihilóminus septem álios dies; et emísit colúmbam, quae non est revérsa ultra ad eum. Ígitur sescentésimo primo anno, primo mense, prima die mensis, siccátae sunt aquae super terram; et apériens Noe tectum arcae, et ecce aspéxit vidítque quod exsiccáta erat superfícies terrae. Aedificávit autem Noe altáre Dómino; et tollens de cunctis pecóribus mundis et volúcribus mundis óbtulit holocáusta super altáre. Odoratúsque est Dóminus odórem suavitátis et locútus est Dóminus ad cor suum: “Nequáquam ultra malédicam terrae propter hómines, quia cogitátio humáni cordis in malum prona est ab adulescéntia sua. Non ígitur ultra percútiam omnem ánimam vivéntem, sicut feci. Cunctis diébus terrae, seméntis et messis, frigus et aestus, aestas et hiems, dies et nox non requiéscent.” Quarante jours s'étant passés, Noé ouvrit la fenêtre qu'il avait faite dans l'arche, et laissa aller un corbeau,
Qui étant sorti ne revint plus, jusqu'à ce que les eaux de la terre fussent séchées.
Il envoya aussi une colombe après le corbeau, pour voir si les eaux avaient cessé de couvrir la terre.
Mais la colombe n'ayant pu trouver où mettre le pied, parce que la terre était toute couverte d'eau, elle revint à lui; et Noé, étendant la main, la prit et la remit dans l'arche.
Il attendit encore sept autres jours, et il envoya de nouveau la colombe hors de l'arche.
Elle revint à lui sur le soir, portant dans son bec un rameau d'olivier, dont les feuilles étaient toutes vertes. Noé reconnut donc que les eaux s'étaient retirées de dessus la terre.
Il attendit néanmoins encore sept jours; et il envoya la colombe, qui ne revint plus à lui.
L'an six cent un, au premier jour du premier mois, les eaux qui étaient sur la terre se retirèrent entièrement. Et Noé, ouvrant le toit de l'arche, et regardant de là, vit que la surface de la terre s'était séchée.
Or Noé dressa un autel au Seigneur; et prenant de tous les animaux et de tous les oiseaux purs, il les offrit en holocauste sur cet autel.
Le Seigneur en reçut une odeur qui lui fut très agréable, et Il dit: Je ne répandrai plus Ma malédiction sur la terre à cause des hommes; parce que l'esprit de l'homme et toutes les pensées de son coeur sont portées au mal dès sa jeunesse. Je ne frapperai donc plus, comme J'ai fait, tout ce qui est vivant et animé.
Tant que la terre durera, la semence et la moisson, le froid et le chaud, l'été et l'hiver, la nuit et le jour ne cesseront point de s'entresuivre.
Graduale
Graduel
Ps. 76, 15 et 16

Ps. 76, 15 et 16
Tu es Deus qui facis mirabília solus: notam fecísti in géntibus virtútem tuam. V/. Liberásti in bráchio tuo pópulum tuum, fílios Israël et Ioseph.
Tu es le Dieu qui seul opères des merveilles. Tu as fait connaître parmi les peuples Ta puissance. V/. Tu as libéré par Ton bras Ton peuple, les fils d’Israël et de Joseph.
Allelúia.
Alléluia
Ps. 97, 1
Ps. 97,1
R/. Allelúia. V/. Cantáte Dómino cánticum novum: quia mirabília fecit Dóminus. R/. Alléluia. V/. Chantez au Seigneur un cantique nouveau : car le Seigneur a fait des merveilles.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (8,22-26)
In illo tempore: Véniunt Iesus et discípuli Bethsáida. Et addúcunt ei caecum et rogant eum, ut illum tangat. Et apprehéndens manum caeci edúxit eum extra vicum; et éxspuens in óculos eíus, impósitis mánibus ei, interrogábat eum: “Vides áliquid?” Et aspíciens dicébat: “Vídeo hómines, quia velut árbores vídeo ambulántes.” Deínde íterum impósuit manus super óculos eíus; et coepit vidére et restitútus est et vidébat clare ómnia. Et misit illum in domum suam dicens: “Nec in vicum introíeris.” En ce temps là : Jésus et les disciples vinrent à Bethsaïda, et on Lui amena un aveugle, et on Le priait de le toucher.
Ayant pris la main de l'aveugle, Il le conduisit hors du bourg; puis Il lui mit de la salive sur les yeux, et, lui ayant imposé les mains, Il lui demanda ce qu'il voyait.
Celui-ci, regardant, répondit: Je vois les hommes marcher, semblables à des arbres.
Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux; et il commença à voir, et il fut si bien guéri qu'il voyait toutes choses distinctement.
Alors Il le renvoya dans sa maison, en disant: Va dans ta maison; et si tu entres dans le bourg, ne dis rien à personne.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 118, 12-13
Benedíctus es, Dómine, doce me iustificatiónes tuas: in lábiis meis pronuntiávi ómnia iudícia oris tui. Tu es béni, Seigneur, enseigne-moi Tes commandements ; j’ai prononcé de mes lèvres tous les préceptes de Ta bouche.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes Frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Hæc nos oblátio, quæsumus, Dómine, mundet et rénovet, atque tuam exsequéntibus voluntátem fiat causa remuneratiónis ætérnæ. Per Christum.
Communio
Communion
Ps. 77, 29-30

Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus: non sunt fraudáti a desidério suo.
Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Cæléstibus, Dómine, pasti delíciis, quæsumus, ut semper éadem, per quæ veráciter vívimus, appetámus. Per Christum. 3

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 30, 3-4
Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. Quóniam firmaméntum meum et refúgium meum es tu, et propter nomen tuum dux mihi eris, et enútries me. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge, afin que Tu me sauves. Car Tu es ma force et mon refuge, et à cause de Ton nom, Tu seras mon guide et Tu me nourriras.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps. 77, 29-30
Manducavérunt, et saturáti sunt nimis, et desidérium eórum áttulit eis Dóminus; non sunt fraudáti a desidério suo. Et ils mangèrent, et furent rassasiés à l'excès, et le Seigneur leur accorda ce qu'ils désiraient: ils ne furent point frustrés de leur désir.
Vel: Io 3, 16
Sic Deus diléxit mundum, ut Fílium suum Unigénitum daret, ut omnis qui credit in eum non péreat, sed hábeat vitam ætérnam.