Messe du dimanche 24 février 2019 - VIIème dimanche dans l'année

Hebdomada VII per annum VIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica VII per annum VIIème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Ps. 12, 6
DÓMINE, in tua misericórdia sperávi: exsultávit cor meum in salutári tuo: cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Ps. ibid., 1 Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem ? úsquequo avértis fáciem tuam a me ? V/. Glória Patri. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur qui m’a comblé de biens et je célébrerai le nom du Seigneur Très-Haut. Ps. Jusques à quand, Seigneur, m’oublieras-Tu sans cesse ? Jusques à quand détourneras-Tu de moi Ta face. V/. Gloire au Père.
Collecta
Collecte
Collecta
Præsta, quæsumus, omnípotens Deus, ut, semper rationabília meditántes, quæ tibi sunt plácita, et dictis exsequámur et factis. Per Dóminum. Nous T'en prions, Dieu tout-puissant, accorde-nous de nous occuper sans cesse des réalités spirituelles afin d'accomplir ce qui Te plaît, dans nos paroles et dans nos actes.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri primi Samuélis 26,2.7-9.12-13.22-23
In diébus illis: surréxit Saul et descéndit in desértum Ziph, et cum eo tria mília virórum de eléctis Israel, ut quǽreret David in desérto Ziph. Venérunt ergo David et Abísai ad pópulum nocte et invenérunt Saul iacéntem et dormiéntem in carrágine et hastam fixam in terra ad caput eíus, Abner autem et pópulum dormiéntes in circúitu eíus.  Dixítque Abísai ad David: " Conclúsit Deus hódie inimícum tuum in manus tuas; nunc ergo perfódiam eum láncea in terra semel, et secúndo opus non erit ". Et dixit David ad Abísai: " Ne interfícias eum; quis enim exténdit manum suam in christum Dómini et ínnocens erit? ". Tulit ergo David hastam et scyphum aquae, qui erat ad caput Saul, et abiérunt; et non erat quisquam, qui vidéret et intellégeret et vigiláret, sed omnes dormiébant, quia sopor Dómini irrúerat super eos. Cumque transísset David ex advérso et stetísset in vértice montis de longe, et esset grande intervállum inter eos, David ait: " Ecce hasta regis; tránseat unus de púeris et tollat eam.  Dóminus autem retríbuet unicuíque secúndum iustítiam suam et fidem; trádidit enim te Dóminus hódie in manu mea, et nólui exténdere manum meam in christum Dómini. Saül prit aussitôt avec lui trois mille hommes choisis (d’élite) de tout Israël, et alla chercher David dans le désert de Ziph. David et Abisaï allèrent donc la nuit parmi les gens de Saül, et ils trouvèrent Saül couché et dormant dans sa tente ; sa lance était à son chevet fichée en terre, et Abner avec tous ses gens dormaient autour de lui.  Alors Abisaï dit à David : Dieu te livre aujourd’hui ton ennemi entre les mains ; je vais donc, avec ma (la) lance, le percer jusqu’en terre d’un seul coup, et il n’en faudra pas un second. David répondit à Abisaï : Ne le tue pas ; car qui étendra la main sur l’oint du Seigneur, et sera innocent ? David prit donc la lance, et la coupe qui était au chevet de Saül, et ils s’en allèrent. Il n’y eut personne qui les vit, ni qui sût ce qui se passait, ou qui s’éveillât ; mais tous dormaient, parce que le Seigneur les avait assoupis d’un profond sommeil.  David étant passé de l’autre côté, s’arrêta au loin sur le sommet de la montagne, à un grand intervalle du camp. David dit ensuite : Voici la lance du roi ; que l’un de ses serviteurs passe ici, et qu’il l’emporte. Au reste le Seigneur rendra à chacun selon sa justice, et selon sa fidélité ; car le Seigneur vous a livré aujourd’hui entre mes mains, et je n’ai pas voulu porter la main sur l’oint du Seigneur.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 40, 5 et 2
Ego dixi: Dómine, miserére mei: sana ánimam meam, quia peccávi tibi. V/. Beátus qui intélligit super egénum et páuperem: in die mala liberábit eum Dóminus. Moi, je dis : « le Seigneur, aie pitié de moi ! Guéris mon âme, car j'ai péché contre Toi. V/. Heureux celui qui prend souci du pauvre, au jour du malheur, le Seigneur le délivrera.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae primae beati Pauli apostoli ad Corinthios 15 , 45-49
Fratres : Factus est primus homo Adam in ánimam vivéntem "; novíssimus Adam in Spíritum vivificántem. Sed non prius, quod spiritále est, sed quod animále est; deínde quod spiritále. Primus homo de terra terrénus, secúndus homo de caelo. Qualis terrénus, tales et terréni, et qualis caeléstis, tales et caeléstes; et sicut portávimus imáginem terréni, portábimus et imáginem caeléstis. Frères : Le premier homme, Adam, a été fait âme vivante ; le dernier Adam, esprit vivifiant. Toutefois, ce qui est spirituel n'est pas le premier ; mais d'abord existe ce qui est animal, et ensuite ce qui est spirituel. Le premier homme, formé de la terre, est terrestre ; le second homme, venu du ciel, est céleste. Tel qu'est le terrestre, tels sont les terrestres ; et tel qu'est le céleste, tels sont les célestes.  Comme donc nous avons porté l'image du terrestre, portons aussi l'image du céleste.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia. V/. Verba mea áuribus pércipe, Dómine: intéllige clamórem meum. R/. Alléluia. V/. Seigneur, prête l'oreille à mes paroles, * comprends mon cri.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Lucam (6,27-38)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: vobis dico, qui audítis: Dilígite inimícos vestros, bene fácite his, qui vos odérunt; benedícite male dicéntibus vobis, oráte pro calumniántibus vos. Ei, qui te pércutit in maxíllam, praebe et álteram; et ab eo, qui aufert tibi vestiméntum, étiam túnicam noli prohibére. Omni peténti te tríbue; et ab eo, qui aufert, quae tua sunt, ne repétas. Et prout vultis, ut fáciant vobis hómines, fácite illis simíliter. Et si dilígitis eos, qui vos díligunt, quae vobis est grátia? Nam et peccatóres diligéntes se díligunt. Et si bene fecéritis his, qui vobis bene fáciunt, quae vobis est grátia? Si quidem et peccatóres idem fáciunt. Et si mútuum dedéritis his, a quibus sperátis recípere, quae vobis grátia est? Nam et peccatóres peccatóribus fenerántur, ut recípiant aequália. Verúmtamen dilígite inimícos vestros et bene fácite et mútuum date nihil desperántes; et erit merces vestra multa, et éritis fílii Altíssimi, quia ipse benígnus est super ingrátos et malos. Estóte misericórdes, sicut et Pater vester miséricors est. Et nolíte iudicáre et non iudicabímini; et nolíte condemnáre et non condemnabímini. Dimíttite et dimittémini; date, et dábitur vobis: mensúram bonam, confértam, coagitátam, supereffluéntem dabunt in sinum vestrum; eádem quippe mensúra, qua mensi fuéritis, remetiétur vobis.” En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : à vous qui M’écoutez, Je dis : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent.  Bénissez ceux qui vous maudissent, et priez pour ceux qui vous calomnient.   Et à celui qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre ; et celui qui te prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre aussi ta tunique.  Donne à quiconque te demande, et ne redemande pas ton bien à celui qui s’en empare.  Et ce que vous voulez que les hommes vous fassent, faites-le-leur vous aussi, pareillement.  Si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? car les pécheurs aussi aiment ceux qui les aiment.  Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? car les pécheurs aussi font cela.  Et si vous prêtez à ceux de qui vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? car les pécheurs aussi prêtent aux pécheurs, afin de recevoir la pareille.  Mais vous, aimez vos ennemis, faites du bien, et donnez beaucoup sans en rien espérer, et votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon pour les ingrats et les méchants. Soyez donc miséricordieux, comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; pardonnez, et on vous pardonnera. Donnez, et on vous donnera : on versera dans votre sein une bonne mesure, pressée, et secouée, et qui débordera. Car la même mesure avec laquelle vous aurez mesuré servira de mesure pour vous.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 5, 3-4
Inténde voci oratiónis meae, Rex meus, et Deus meus: quóniam ad te orábo, Dómine. Sois attentif à la voix de ma prière, mon roi et mon Dieu ; car c’est Toi que je prierai, Seigneur.
Super oblataPrière sur les oblats
Mystéria tua, Dómine, débitis servítiis exsequéntes, súpplices te rogámus, ut, quod ad honórem tuæ maiestátis offérimus, nobis profíciat ad salútem. Per Christum Dóminum nostrum. Par le Christ notre Seigneur.
Communio Communion
Ps. 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua: laetábor, et exsultábo in te: psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Præsta, quæsumus, omnípotens Deus, ut illíus capiámus efféctum, cuius per hæc mystéria pignus accépimus. Per Christum Dóminum nostrum. Par le Christ notre Seigneur.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 12, 6
Dómine, in tua misericórdia sperávi. Exsultávit cor meum in salutári tuo, cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur, qui m'a comblé de biens.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua. Lætábor et exsultábo in te, psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
Vel: Io 11, 27
Dómine, ego crédidi quia tu es Christus Fílius Dei vivi, qui in hunc mundum venísti. Seigneur, je crois que Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui est venu dans ce monde.