Messe du mercredi 27 février 2019 -

Hebdomada VII per annum VIIème semaine dans l'année
Feria IV Mercredi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Ps. 12, 6
DÓMINE, in tua misericórdia sperávi: exsultávit cor meum in salutári tuo: cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Ps. ibid., 1 Usquequo, Dómine, obliviscéris me in finem ? úsquequo avértis fáciem tuam a me ? V/. Glória Patri. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur qui m’a comblé de biens et je célébrerai le nom du Seigneur Très-Haut. Ps. Jusques à quand, Seigneur, m’oublieras-Tu sans cesse ? Jusques à quand détourneras-Tu de moi Ta face. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecte
Collecta
Præsta, quæsumus, omnípotens Deus, ut, semper rationabília meditántes, quæ tibi sunt plácita, et dictis exsequámur et factis. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous T'en prions, Dieu tout-puissant, accorde-nous de nous occuper sans cesse des réalités spirituelles afin d'accomplir ce qui Te plaît, dans nos paroles et dans nos actes. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Sirácidæ (5,1-10)
Ne innitáris possessiónibus tuis et ne díxeris: “Est mihi suffíciens vita.” Ne sequáris fortitúdinem tuam, ut ámbules in concupiscéntiis cordis tui, et ne díxeris: “Quis praevalébit in me?” aut “Quis me subíciet propter facta mea?” Deus enim víndicans vindicábit. Ne díxeris: “Peccávi, et quid mihi áccidit triste?” Altíssimus enim est pátiens rédditor. De propitiáto peccáto noli esse sine metu neque adícias peccátum super peccátum et ne dicas: “Miserátio Dómini magna est, multitúdinis peccatórum meórum miserébitur”; misericórdia enim et ira ab illo cito próximant, et super peccatóres requiéscit ira illíus. Non tardes convérti ad Dóminum et ne dífferas de die in diem. Súbito enim véniet ira illíus, et in témpore vindíctae abripíeris. Ne innitáris divítiis iniústis, nihil enim próderunt in die calamitátis. Ne t'appuie pas sur les richesses injustes, et ne dis point: J'ai suffisamment de quoi vivre; car cela ne servira de rien au temps de la vengeance et de l'obscurité. Ne t'abandonne pas, dans ta force, au mauvais désirs de ton coeur; et ne dis pas: Que je suis puissant! qui donc pourra me contraindre au sujet de mes actions? car Dieu en tirera certainement vengeance. Ne dis point: J'ai péché, et que m'est-il arrivé de fâcheux? car le Très-Haut est lent à punir. Ne sois pas sans crainte au sujet de l'offense qui t'a été pardonnée, et n'ajoute pas péché sur péché. Et ne dis pas: La miséricorde du Seigneur est grande, Il aura pitié de la multitude de mes péchés; car Son indignation et Sa miséricorde se tiennent de près, et Sa colère contemple les pécheurs. Ne tarde point à te convertir au Seigneur, et ne diffère pas de jour en jour; car Sa colère éclatera soudain, et Il te perdra au jour de la vengeance. Ne t'embarrasse pas de richesses injustes, car elles ne te serviront point au jour de l'obscurcissement et de la vengeance.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 40, 5 et 2
R/. Ego dixi: Dómine, miserére mei: sana ánimam meam, quia peccávi tibi. V/. Beátus qui intélligit super egénum et páuperem: in die mala liberábit eum Dóminus. R/. Moi, je dis : « le Seigneur, aie pitié de moi ! Guéris mon âme, car j'ai péché contre Toi. V/. Heureux celui qui prend souci du pauvre, au jour du malheur, le Seigneur le délivrera.
Allelúia Alléluia
R/. Allelúia. V/. Verba mea áuribus pércipe, Dómine: intéllige clamórem meum. R/. Alléluia. V/. Seigneur, prête l'oreille à mes paroles, * comprends mon cri.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Marcum (9,41-50)
In illo tempore: Dixit Iesus discipulis suis: Quisquis enim potum déderit vobis cálicem aquae in nómine, quia Christi estis, amen dico vobis: Non perdet mercédem suam. Et quisquis scandalizáverit unum ex his pusíllis credéntibus in me, bonum est ei magis, ut circumdétur mola asinária collo eíus, et in mare mittátur. Et si scandalizáverit te manus tua, abscíde illam: bonum est tibi débilem introíre in vitam, quam duas manus habéntem ire in gehénnam, in ignem inexstinguíbilem. ubi vermis eórum non móritur, et ignis non extínguitur. (vérse omítted in NV). Et si pes tuus te scandalízat, ámputa illum: bonum est tibi claudum introíre in vitam, quam duos pedes habéntem mitti in gehénnam. ubi vermis eórum non móritur, et ignis non extínguitur. Et si óculus tuus scandalízat te, éice eum: bonum est tibi luscum introíre in regnum Dei, quam duos óculos habéntem mitti in gehénnam, ubi vermis eórum non móritur, et ignis non exstínguitur; omnis enim igne saliétur. Bonum est sal; quod si sal insúlsum fúerit, in quo illud condiétis? Habéte in vobis sal et pacem habéte inter vos.” En ce temps là : Jésus dit à Ses disciples : quiconque vous donnera un verre d'eau en Mon nom, parce que vous appartenez au Christ, en vérité, Je vous le dis, il ne perdra point sa récompense. Mais si quelqu'un scandalisait un de ces petits qui croient en Moi, il vaudrait mieux pour lui qu'on lui mît autour du cou une de ces meules que les ânes tournent, et qu'on le jeta dans la mer. Et si ta main te scandalise, coupe-la; il vaut mieux pour toi entrer manchot dans la vie, que d'aller, ayant deux mains, dans la géhenne, dans le feu inextinguible, là où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s'éteint pas. Et si ton pied te scandalise, coupe-le; il vaut mieux pour toi entrer boiteux dans la vie éternelle, que d'être jeté, ayant deux pieds, dans la géhenne du feu inextinguible, là où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s'éteint pas. Et si ton oeil te scandalise, arrache-le; il vaut mieux pour toi entrer borgne dans le royaume de Dieu, que d'être jeté, ayant deux yeux, dans la géhenne de feu, là où leur ver ne meurt pas, et où le feu ne s'éteint pas. Car tous seront salés par le feu, comme toute victime est salée par le sel. Le sel est bon; mais si le sel devient fade, avec quoi l'assaisonnerez-vous? Ayez du sel en vous, et ayez la paix entre vous.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 5, 3-4
Inténde voci oratiónis meae, Rex meus, et Deus meus: quóniam ad te orábo, Dómine. Sois attentif à la voix de ma prière, mon roi et mon Dieu ; car c’est Toi que je prierai, Seigneur.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Mystéria tua, Dómine, débitis servítiis exsequéntes, súpplices te rogámus, ut, quod ad honórem tuæ maiestátis offérimus, nobis profíciat ad salútem. Per Christum.
Communio Communion
Ps. 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua: laetábor, et exsultábo in te: psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Præsta, quæsumus, omnípotens Deus, ut illíus capiámus efféctum, cuius per hæc mystéria pignus accépimus. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Ps 12, 6
Dómine, in tua misericórdia sperávi. Exsultávit cor meum in salutári tuo, cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi. Seigneur, j’ai espéré en Ta miséricorde : mon cœur sera transporté de joie à cause de Ton salut : je chanterai le Seigneur, qui m'a comblé de biens.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Ps 9, 2-3
Narrábo ómnia mirabília tua. Lætábor et exsultábo in te, psallam nómini tuo, Altíssime. Je raconterai toutes Tes merveilles. Je me réjouirai et j’exulterai en Toi, je chanterai Ton Nom, ô Très-Haut.
Vel: Io 11, 27
Dómine, ego crédidi quia tu es Christus Fílius Dei vivi, qui in hunc mundum venísti. Seigneur, je crois que Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui est venu dans ce monde.