Messe du dimanche 3 mars 2019 - VIIIème dimanche dans l'année

Hebdomada VIII per annum VIIIème semaine dans l'année
Dominica Dimanche
Dominica VIII per annum VIIIème dimanche dans l'année


Introitus Introït
Ps. 17, 19-20
FACTUS est Dóminus protéctor meus, et edúxit me in latitúdinem: salvum me fecit, quóniam vóluit me. Ps. ibid., 2-3 Díligam te, Dómine, virtus mea: Dóminus firmaméntum meum, et refúgium meum, et liberátor meus. V/. Glória Patri. Le Seigneur S'est fait mon protecteur. Il m'a retiré et mis au large; Il m'a sauvé parce qu'Il m'aimait. Ps. Je T'aimerai, Seigneur, Toi qui es ma force. Le Seigneur est mon ferme appui, mon refuge et mon libérateur. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Collecta
Da nobis, quæsumus, Dómine, ut et mundi cursus pacífico nobis tuo órdine dirigátur, et Ecclésia tua tranquílla devotióne lætétur. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Nous T'en prions, Seigneur, fais que la marche du monde se déroule pour nous dans la paix, selon Ton dessein, et que Ton Eglise goûte la joie de la tranquillité dans Ton service. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Siracidae 27,5-8
Sicut in percussúra cribri remánent quisquíliae, sic peripsemáta hóminis in cogitátu illíus. Vasa fíguli probat fornax, et hómines iústos tentátio tribulatiónis. Sicut rusticatiónem ligni osténdit fructus illíus, sic verbum ex cogitátu cordis hóminis. Ante sermónem non laudes virum: haec enim tentátio est hóminum. Comme lorsqu’on remue le crible il ne reste que le rebut (la poussière), ainsi l’inquiétude (la perplexité) de l’homme demeure(ra) dans sa pensée.  La fournaise éprouve les vases du potier, et l’épreuve de l’affliction, les hommes justes.  Comme le soin qu’on prend de l’arbre paraît dans son fruit, ainsi la parole manifeste la pensée (du cœur) de l’homme.  Ne loue personne avant qu’il parle ; car c’est par là qu’on éprouve les hommes.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 119, 1-2
R/. Ad Dóminum cum tribulárer clamávi, et exaudívit me. V/. Dómine, líbera ánimam meam a lábiis iníquis, et a lingua dolósa. R/. Dans ma tribulation j'ai crié vers le Seigneur, et Il m'a exaucé. V/. Seigneur, délivre mon âme des lèvres injustes et de la langue trompeuse.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae primae beati Pauli apostoli ad Corinthios 15,54-58
Fratres : Cum corruptíbile hoc indúerit incorrúptelam, et mortále hoc indúerit immortalitátem, tunc fiet sermo, qui scriptus est: " Absórpta est mors in victória. Ubi est, mors, victória tua? Ubi est, mors, stímulus tuus? ". Stímulus autem mortis peccátum est, virtus vero peccáti lex.  Deo autem grátias, qui dedit nobis victóriam per Dóminum nostrum Iésum Christum.  Ítaque, fratres mei dilécti, stábiles estóte, immóbiles, abundántes in ópere Dómini semper, sciéntes quod labor vester non est inánis in Dómino. Frères : quand ce corps mortel aura revêtu l'immortalité, alors s'accomplira cette parole de l'Ecriture : La mort a été absorbée dans la victoire.  Où est, ô mort, ta victoire ? où est, ô mort, ton aiguillon ? Or l'aiguillon de la mort, c'est le péché ; et la force du péché, c'est la loi.  Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous a donné la victoire par Notre Seigneur Jésus-Christ. C'est pourquoi, mes frères bien-aimés, soyez fermes et inébranlables, travaillant toujours de plus en plus à l'œuvre du Seigneur, sachant que votre travail n'est pas vain dans le Seigneur.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Allelúia. Allelúia.
Ps. 7, 2
R/. Allelúia. V/. Dómine Deus meus, in te sperávi: salvum me fac ex ómnibus persequéntibus me, et líbera me. R/. Alléluia. V/. Seigneur mon Dieu, j'ai espéré en Toi ; * sauve-moi de tous ceux qui me persécutent, et délivre-moi;
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Lucam (6,39-45)
In illo témpore : Dixit Iesus discipulis et similitudinem : Numquid potest caecus caecum dúcere? Nonne ambo in fóveam cadent?  Non est discípulus super magístrum; perféctus autem omnis erit sicut magíster eíus. Quid autem vides festúcam in óculo fratris tui, trabem autem, quae in óculo tuo est, non consíderas?  Quómodo potes dícere fratri tuo: Fráter, sine eíciam festúcam, quae est in óculo tuo, ipse in óculo tuo trabem non videns? Hypócrita, éice primum trabem de óculo tuo et tunc perspícies, ut edúcas festúcam, quae est in óculo fratris tui.  Non est enim arbor bona fáciens fructum malum, neque íterum arbor mala fáciens fructum bonum.  Unaquǽque enim arbor de fructu suo cognoscítur; neque enim de spinis cólligunt ficus, neque de rubo vindémiant uvam. 45 Bonus homo de bono thesáuro cordis profert bonum, et malus homo de malo profert malum: ex abundántia enim cordis os eíus lóquitur. En ce temps là, Jésus proposait à Ses disciples cette comparaison : Est-ce qu’un aveugle peut conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous deux dans la (une) fosse ?  Le disciple n’est pas au-dessus du maître ; mais tout disciple sera parfait, s’il est comme son maître.  Pourquoi vois-tu le fétu dans l’œil de ton frère, sans apercevoir la poutre qui est dans ton œil ?  Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter le fétu qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte d’abord la poutre qui est dans ton œil, et ensuite tu verras comment tu pourras ôter le fétu de l’œil de ton frère.  Car un arbre n’est pas bon, s’il produit de mauvais fruits, et un arbre n’est pas mauvais, s’il produit de bons fruits.  Car chaque arbre se connaît à son fruit. On ne cueille pas de figues sur les épines, et on ne vendange pas le raisin sur des ronces.  L’homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et l’homme mauvais tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car la bouche parle de l’abondance du cœur.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 6, 5
Dómine, convértere, et éripe ánimam meam: salvum me fac propter misericórdiam tuam. Reviens, Seigneur, et délivre mon âme: sauve-moi à cause de Ta miséricorde.
Super oblata
Prière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit:
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem.
Populus surgit et respondet:
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ.
Super oblataPrière sur les oblats
Deus, qui offerénda tuo nómini tríbuis, et obláta devotióni nostræ servitútis ascríbis, quæsumus cleméntiam tuam, ut, quod præstas unde sit méritum, profícere nobis largiáris ad præmium. Per Christum.
Communio Communion
Matth. 6, 33
Primum quaérite regnum Dei, et ómnia adiiciéntur vobis, dicit Dóminus. Cherchez premièrement le royaume de Dieu et Sa justice, et toutes ces choses vous seront données par surcroît, dit le Seigneur.
OrémusPrions
Post communionem
Post-communion
Post communionemPost-communion
Orémus.Orémus.
Satiáti múnere salutári, tuam, Dómine, misericórdiam deprecámur, ut, hoc eódem quo nos temporáliter végetas sacraménto, perpétuæ vitæ partícipes benígnus effícias. Per Christum.

Modifications aux messes lues :
Ant. ad introitum Ant. à l'introït
Cf. Ps 17, 19-20
Factus est Dóminus protéctor meus, et edúxit me in latitúdinem, salvum me fecit, quóniam vóluit me. Le Seigneur S'est fait mon protecteur. Il m'a retiré et mis au large; Il m'a sauvé parce qu'Il m'aimait.
Ant. ad communionem Ant. à la communion
Cf. Ps 12, 6
Cantábo Dómino, qui bona tríbuit mihi, et psallam nómini Dómini Altíssimi. Je chanterai le Seigneur qui m'a comblé de biens, et je célébrerai le Nom du Seigneur Très-Haut.
Vel: Mt 28, 20
Ecce ego vobíscum sum ómnibus diébus, usque ad consummatiónem sæculi, dicit Dóminus.