Messe du mardi 19 mars 2019 - ST JOSEPH, EPOUX DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Hebdomada II Quadragesimae IIème semaine de Carême
Feria III Mardi
S. IOSEPH, SPONSI B. M. V. ST JOSEPH, EPOUX DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE
Sollemnitas Solennité


Introitus Introït
Ps. 91, 13-14
IUSTUS ut palma florébit: sicut cedrus Líbani multiplicábitur: plantátus in domo Dómini: in átriis domus Dei nostri. Ps. ibid., 2 Bonum est confitéri Dómino: et psállere nómini tuo, Altíssime. V/. Glória Patri. Le juste fleurira comme le palmier et il se multipliera comme le cèdre du Liban, planté dans la maison du Seigneur, dans les parvis de la maison de notre Dieu. Ps. Ibid., 2. Il est bon de louer le Seigneur et de chanter votre nom, ô Très-Haut. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Collecta
Collecte
Præsta, quæsumus, omnípotens Deus, ut humánæ salútis mystéria, cuius primórdia beáti Ioseph fidéli custódiæ commisísti, Ecclésia tua, ipso intercedénte, iúgiter servet implénda. Per Dóminum nostrum Iesum Christum, Fílium tuum, qui tecum vivit et regnat in unitáte Spíritus Sancti, Deus, per ómnia sæcula sæculórum. Par notre Seigneur Jésus-Christ, qui vit et règne avec Toi dans l'unité du Saint Esprit, Dieu, dans tous les siècles des siècles.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri secundi Samuélis (7, 4-5 a. 12-14 a. 16)
In diébus illis: Ecce sermo Dómini ad Nathan dicens: " Vade et lóquere ad servum meum David: Haec dicit Dóminus: Cum compléti fúerint dies tui, et dormíeris cum pátribus tuis, suscitábo semen tuum post te, quod egrediétur de viscéribus tuis; et firmábo regnum eíus.  Ipse aedificábit domum nómini meo, et stabíliam thronum regni eíus usque in sempitérnum.  Ego ero ei in patrem, et ipse erit mihi in fílium;  et stábilis erit domus tua et regnum tuum usque in aetérnum ante fáciem meam, et thronus tuus erit firmus iúgiter ". En ces jours là : le Seigneur parla à Nathan, et lui dit :  Parle à mon serviteur David, et dis-lui : Voici ce que dit le Seigneur : Et lorsque tes jours seront accomplis, et que tu te seras endormi avec tes pères, je mettrai sur ton trône après toi ton fils qui sortira de toi, et j’affermirai son règne.  C’est lui qui bâtira une maison à mon nom ; et j’établirai à jamais le trône de son royaume. Je serai son père, et il sera mon fils Ta maison sera stable ; tu verras ton royaume subsister éternellement (devant ta face), et ton trône s’affermira pour (à) jamais.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 20, 4-5
R/. Dómine, praevenísti eum in benedictiónibus dulcédinis: posuísti in cápite eius corónam de lápide pretióso. V/. Vitam pétiit a te, et tribuísti ei longitúdinem diérum in saéculum saéculi. R/. Seigneur, Tu l'as prévenu des plus douces bénédictions; Tu as mis sur sa tête une couronne de pierres précieuses. V/. Il T'a demandé la vie, et Tu lui as accordé des jours qui dureront dans les siècles des siècles.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epistolae beati Pauli apostoli ad Romanos (4, 13.16-18.22)
Fratres: Non per legem promíssio Ábrahae aut sémini eíus, ut heres esset mundi, sed per iustítiam fídei;  Ídeo ex fide, ut secúndum grátiam, ut firma sit promíssio omni sémini, non ei, qui ex lege est solum, sed et ei, qui ex fide est Ábrahae ? qui est pater ómnium nostrum, sicut scriptum est: " Patrem multárum géntium pósui te " ?, ante Deum, cui crédidit, qui vivíficat mórtuos et vocat ea, quae non sunt, quasi sint;  qui contra spem in spe crédidit, ut fíeret pater multárum géntium, secúndum quod dictum est: " Sic erit semen tuum ". Ídeo et reputátum est illi ad iustítiam. Frères : ce n’est pas par la loi qu’a été faite à Abraham, ou à sa postérité, la promesse d’avoir le monde pour héritage ; mais c’est par la justice de la foi. C’est donc par la foi que vient l’héritage (la promesse), afin qu’elle soit gratuite et assurée à toute la postérité d’Abraham, non seulement à celle qui a reçu la loi, mais encore à celle qui a la foi d’Abraham, notre père à tous. (selon qu’il est écrit : Je t’ai établi le père de nations nombreuses) ; il l’est devant Dieu, auquel il a cru, qui rend la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont pas, comme celles qui sont.  Ayant espéré contre l’espérance (même), il a cru qu’il deviendrait le père de nations nombreuses, selon qu’il lui avait été dit : Telle sera ta postérité.  Il ne s’affaiblit pas dans sa foi, et il ne considéra pas que son corps était usé, puisqu’il avait déjà près de cent ans, et que Sara n’était plus en état d’avoir des enfants. C’est pourquoi cela lui a été imputé à justice.
Verbum Domini. R/. Deo gratias.Parole du Seigneur. R/. Rendons grâces à Dieu.
Tractus Tractus
Ps. 111, 1-3
Beátus vir, qui timet Dóminum: in mandátis eius cupit nimis. V/. Potens in terra erit semen eius: generátio rectórum benedicétur. V/. Glória et divítiae in domo eius: et iustítia eius manet in saéculum saéculi. (Bien)Heureux l’homme qui craint le Seigneur, et qui met (il mettra) ses délices dans ses commandements. V/. Sa race (postérité) sera puissante sur la terre ; la postérité (génération) des justes sera bénie. V/. La gloire et les richesses sont dans sa maison, et sa justice demeure dans tous les siècles.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secundum Matthaéum (1,16.18-21.24a)
Iácob génuit Ióseph virum Maríae, de qua natus est Iésus, qui vocátur Christus. Iésu Christi autem generátio sic erat. Cum esset desponsáta mater eíus María Ióseph, ántequam convenírent invénta est in útero habens de Spíritu Sancto. Ióseph autem vir eíus, cum esset iústus et nollet eam tradúcere, vóluit occúlte dimíttere eam. Haec autem eo cogitánte, ecce ángelus Dómini in somnis appáruit ei dicens: “Ióseph fili David, noli timére accípere Maríam coníugem tuam. Quod enim in ea natum est, de Spíritu Sancto est; páriet autem fílium, et vocábis nomen eíus Iésum: ipse enim salvum fáciet pópulum suum a peccátis eórum.” sicut praecépit ei ángelus Dómini. Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qui est appelé Christ. Or la naissance du Christ eut lieu ainsi. Marie, Sa Mère, étant fiancée à Joseph, avant qu’ils habitassent ensemble, il se trouva qu’Elle avait conçu de l’Esprit-Saint. Mais Joseph, Son époux, étant un homme juste, et ne voulant pas La diffamer, résolut de La renvoyer secrètement. Et comme il y pensait, voici qu’un Ange du Seigneur lui apparut en songe, disant : Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre avec toi Marie, ton Épouse ; car ce qui est né en Elle vient du Saint-Esprit. Elle enfantera un fils, et tu Lui donneras le nom de Jésus ; car Il sauvera Son peuple de ses péchés. Joseph, réveillé de son sommeil, fit ce que l’Ange du Seigneur lui avait ordonné.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium Offertoire
Ps. 88, 25
Véritas mea, et misericórdia mea cum ipso: et in nómine meo exaltábitur cornu eius. Ma vérité et Ma miséricorde seront avec lui : et par Mon nom s’élèvera sa puissance.
Communio Communion
Matth. 1, 20
Ioseph, fili David, noli timére accípere Maríam cóniugem tuam: quod enim in ea natum est, de Spíritu Sancto est. (T. P. Allelúia.) Joseph, fils de David, ne craignez pas de prendre Marie pour votre épouse : car Celui qui doit naître d'elle est de l'Esprit Saint (T.P. Alléluia)
Vel:Vel:
Communio Communion
Luc. 2, 48 et 49
Fili, quid fecísti nobis sic ? ego et pater tuus doléntes quaerebámus te. Et quid est, quod me quaerebátis ? nesciebátis, quia in his, quae Patris mei sunt, opórtet me esse ? Mon enfant, pourquoi nous as-Tu fait cela ? Vois, Ton père et moi, nous Te cherchions tout affligés. Pourquoi Me cherchiez-vous ? Ne saviez-vous pas qu’il Me faut être dans les choses de mon Père ?