Messe du dimanche 24 mars 2019 - IIIème dimanche de Carême

Hebdomada III Quadragesimae IIIème semaine de Carême
Dominica Dimanche
Dominica III Quadragesimae IIIème dimanche de Carême
Ad Missam
A la Messe


Introitus
Introït
Ezech. 36, 23, 24 et 25-26
DUM sanctificátus fúero in vobis, congregábo vos de univérsis terris: et effúndam super vos aquam mundam, et mundabímini ab ómnibus inquinaméntis vestris: et dabo vobis spíritum novum, allelúia, allelúia. Ps. 33, 2 Benedícam Dóminum in omni témpore: semper laus eius in ore meo. V/. Glória Patri. Lorsque J’aurai été sanctifié en vous, Je vous rassemblerai de tous les pays, et Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés de toutes vos souillures : Je vous donnerai un esprit nouveau, alléluia, alléluia. Ps. 33,2 e bénirai le Seigneur en tout temps : toujours Sa louange sera dans ma bouche. V/. Gloire au Père.
OrémusPrions
Deus, ómnium misericordiárum et totíus bonitátis auctor, qui peccatórum remédia in ieiúniis, oratiónibus et eleemósynis demonstrásti, hanc humilitátis nostræ confessiónem propítius intuére, ut, qui inclinámur consciéntia nostra, tua semper misericórdia sublevémur. Per Dóminum. O Dieu, source de toutes miséricordes et de toute bonté, Tu nous as montré les remèdes du péché dans le jeûne, la prière et l'aumône ; considère avec bienveillance l'aveu que nous faisons de notre faiblesse : notre conscience nous maintient dans l'humilité, que Ta miséricorde vienne sans cesse nous relever.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Exodi (3,1-8.13-15)  
In diébus illis: Pascébat Móyses oves Iethro, sóceri sui, sacerdótis Mádian; cumque minásset gregem ad interióra desérti, venit ad montem Dei Horeb. Apparuítque ei Dóminus in flamma ignis de médio rubi ; et vidébat quod rubus ardéret et non comburerétur. Dixit ergo Móyses : « Vadam et vidébo visiónem hanc magnam ; quare non comburátur rubus ». Cernens autem Dóminus quod pérgeret ad vidéndum, vocávit eum de médio rubi et ait : « Móyses, Móyses! » Qui respóndit: « Adsum ». At ille: « Ne apprópies, inquit, huc; solve calceaméntum de pédibus tuis: locus enim in quo stas, terra sancta est ». Et ait: « Ego sum Deus patris tui, Deus Abraham, Deus lsaac et Deus lacob ». Abscóndit Móyses fáciem suam; non enim audébat aspícere contra Deum. Cui ait Dóminus: « Vidi afflictiónem populi mei in Ǽgypto et clamórem eius audívi, propter durítiam eórum qui prresunt opéribus, et sciens dolórem eius descéndi ut líberem eum de mánibus Ǽgyptiórum, et edúcam de terra illa in terram bonam et spatiósam, in terram quæ fluit lacte et melle ». Ait Móyses ad Deum : « Ecce ego vadam ad fílios lsrael, et dicam eis : "Deus patrum vestrórum misit me ad vos ". Si dixerint mihi : " Quod est nomen eius? " quid dicam eis? » Dixit Deus ad Móysen : « Ego sum qui sum ». Ait: « Sic dices fíliis lsrael: " Qui-Est misit me ad vos " ». Dixítque íterum Deus ad Móysen: « Hæc dices fíliis lsrael: " Dóminus Deus patrum vestrórum, Deus Abraham, Deus lsaac et Deus lacob misit me ad vos; hoc nomen mihi est in ætérnum, et hoc memoriále meum in generatiónem et generatiónem " » En ces jours là : Moïse conduisait les brebis de Jéthro, son beau-père, prêtre de Madian; et ayant mené son troupeau au fond du désert, il vint à la montagne de Dieu, nommée Horeb. Alors le Seigneur lui apparut dans une flamme de feu qui sortait du milieu d'un buisson, et il voyait brûler le buisson sans qu'il fût consumé. Moïse dit donc: Il faut que j'aille reconnaître quelle est cette merveille que je vois, et pourquoi ce buisson ne se consume point. Mais le Seigneur, le voyant venir pour considérer ce phénomène, l'appela du milieu du buisson, et lui dit: Moïse, Moïse! Il Lui répondit: Me voici. Et Dieu dit: N'approchez pas d'ici; ôtez vos souliers de vos pieds, parce que le lieu où vous êtes est une terre sainte.Il dit encore: Je suis le Dieu de votre père, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob, Moïse se cacha le visage, parce qu'il n'osait regarder Dieu. Le Seigneur lui dit: J'ai vu l'affliction de Mon peuple, qui est en Egypte; J'ai entendu le cri qu'il jette à cause de la dureté de ceux qui président aux travaux. Et, sachant quelle est sa douleur, Je suis descendu pour le délivrer des mains des Egyptiens, et pour le faire passer de cette terre en une terre bonne et spacieuse; en une terre où coulent le lait et le miel, au pays des Chananéens, des Héthéens, des Amorrhéens, des Phérézéens, des Hévéens et des Jébuséens." "Moïse dit à Dieu: J'irai donc vers les enfants d'Israël, et je leur dirai: Le Dieu de vos pères m'a envoyé vers vous. Mais s'ils me disent: Quel est son nom? que leur répondrai-je? Dieu dit à Moïse: Je suis Celui qui est. Voici, ajouta-t-Il, ce que vous direz aux enfants d'Israël: Celui qui est m'a envoyé vers vous. Dieu dit encore à Moïse: Vous direz ceci aux enfants d'Israël: Le Seigneur, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob, m'a envoyé vers vous. Voilà Mon nom pour l'éternité, et voilà Mon mémorial de génération en génération."
Graduale Graduel
Ps. 9, 20 et 4.
R/. Exsúrge * Dómine, non praeváleat homo: iudicéntur gentes in conspéctu tuo. V/. In converténdo inimícum meum retrórsum, infirmabúntur, et períbunt a fácie tua. R/. Lève-Toi, Seigneur ; que l’homme ne triomphe pas ; que les nations soient jugées devant Ta face.
V/. Parce que Tu as fait retourner mon ennemi en arrière, ils vont être épuisés, et ils périront devant Ta face.
Lectio II IIème lecture
Léctio Epístolæ primæ beáti Pauli apóstoli ad Corínthios (10,1-6.10-12)
Nolo vos ignoráre, fratres, quóniam patres nostri omnes sub nube fuérunt et omnes mare transiérunt et omnes in Móyse baptizáti sunt in nube et in mari et omnes eándem escam spiritálem manducavérunt et omnes eúndem potum spiritálem bibérunt; bibébant autem de spiritáli, consequénte eos, petra; petra autem erat Christus. Sed non in plúribus eórum complácuit sibi Deus, nam prostráti sunt in desérto. Hæc autem figúrae fuérunt nostrae, ut non simus concupiscéntes malórum, sicut et illi concupiérunt. Neque murmuravéritis, sicut quidam eórum murmuravérunt et periérunt ab exterminatóre. Haec autem in figúra contingébant illis; scripta sunt autem ad correptiónem nostram, in quos fines saeculórum devenérunt. Ítaque, qui se exístimat stare, vídeat, ne cadat. Je ne veux pas que vous ignoriez, mes frères, que nos pères ont tous été sous la nuée, qu'ils ont tous passé à travers la mer, qu'ils ont tous été baptisés en Moïse, dans la nuée et dans la mer, qu'ils ont tous mangé le même aliment spirituel, et qu'ils ont tous bu le même breuvage spirituel (car ils buvaient au rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était le Christ). Or ces évènements ont eu lieu comme des figures de ce qui nous concerne, afin que nous ne convoitions pas les choses mauvaises, comme ils les convoitèrent. Ne murmurez point, comme murmurèrent quelques-uns d'entre eux, et ils périrent par l'exterminateur. Or toutes ces choses leur arrivaient en figure; et elles ont été écrites pour notre instruction, à nous pour qui est venue la fin des siècles. Ainsi donc, que celui qui croit être debout prenne garde de tomber.
Tractus Trait
Ps. 122, 1-3
Ad te levávi óculos meos, qui hábitas in cælis. V/. Ecce sicut óculi servórum in mánibus dominórum suórum. V/. Et sicut óculi ancíllæ in mánibus dóminæ suæ: ita óculi nostri ad Dóminum Deum nostrum, donec misereátur nostri. V/. Miserére nobis, Dómine, miserére nobis. J’ai levé les yeux vers Toi, qui habites dans les cieux.
V/. Comme les yeux des serviteurs sont fixés sur les mains de leurs maîtres.
V/. Et comme les yeux de la servante sont fixés sur les mains de sa maîtresse, ainsi nos yeux sont tournés vers le Seigneur, notre Dieu, jusqu’à ce qu’Il ait pitié de nous.
V/. Aie pitié de nous, Seigneur, aie pitié de nous.
Evangelium Evangile
Léctio sancti Evangélii secúndum Lucam (13,1-9)
Áderant autem quidam ipso in témpore nuntiántes Iesu de Galilǽis, quorum sánguinem Pilátus míscuit cum sacrifíciis eórum. Et respóndens dixit illis: “Putátis quod hi Galilǽi prae ómnibus Galilǽis peccatóres fuérunt, quia tália passi sunt? Non, dico vobis, sed, nisi paeniténtiam egéritis, omnes simíliter períbitis. Vel illi decem et octo, supra quos cécidit turris in Síloam et óccidit eos, putátis quia et ipsi debitóres fuérunt praeter omnes hómines habitántes in Ierusálem? Non, dico vobis, sed, si non paeniténtiam egéritis, omnes simíliter períbitis.” Dicébat autem hanc similitúdinem: “Arbórem fici habébat quidam plantátam in vínea sua et venit quaerens fructum in illa et non invénit. Dixit autem ad cultórem víneae: ‘Ecce anni tres sunt, ex quo vénio quaerens fructum in ficúlnea hac et non invénio. Succíde ergo illam. Ut quid étiam terram evácuat?’ At ille respóndens dicit illi: ‘Dómine, dimítte illam et hoc anno, usque dum fódiam circa illam et mittam stércora, et si quidem fécerit fructum in futúrum; sin autem succídes eam.’” En ce même temps, il y avait là quelques hommes, qui Lui annonçaient ce qui était arrivé aux Galiléens dont Pilate avait mêlé le sang avec celui de leurs sacrifices. Et prenant la parole, Il leur dit: Pensez-vous que ces Galiléens fussent plus pécheurs que tous les autres Galiléens, parce qu'ils ont souffert de telles choses? Non, Je vous le dis; mais, si vous ne faites pénitence, vous périrez tous pareillement. Comme ces dix-huit personnes sur lesquelles est tombée la tour de Siloé, et qu'elle a tuées: pensez-vous que leur dette fût plus grande que celle de tous les habitants de Jérusalem? Non, Je vous le dis; mais, si vous ne faites pénitence, vous périrez tous pareillement. Il disait aussi cette parabole: Un homme avait un figuier planté dans sa vigne; et il vint y chercher du fruit, et n'en trouva point. Alors il dit au vigneron: Voilà trois ans que je viens chercher des fruits sur ce figuier, et je n'en trouve pas; coupe-le donc: pourquoi occupe-t-il encore le sol? Le vigneron, répondant, lui dit: Seigneur, laisse-le encore cette année, jusqu'à ce que je creuse tout autour et que j'y mette du fumier; peut-être portera-t-il du fruit; sinon, tu le couperas ensuite.
Verbum Domini. R/. Laus tibi, Christe.Parole du Seigneur. R/. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 18, 9, 10, 11 et 12
Iustítiae Dómini rectae, laetificántes corda, et iudícia eius dulcióra super mel et favum: nam et servus tuus custódit ea. Les justices du Seigneur sont droites, elles réjouissent les coeurs; et Ses préceptes sont plus doux que le miel et qu'un rayon plein de miel. Aussi Ton serviteur les observe.
V/. Dóminus vobíscum.
R/. Et cum spíritu tuo.
V/. Sursum corda.
R/. Habémus ad Dóminum.
V/. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
R/. Dignum et iustum est.
V/. Le Seigneur soit avec vous.
R/. Et avec votre esprit.
V/. Haut les coeurs.
R/. Ils sont vers le Seigneur.
V/. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
R/. C'est digne et juste.
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ioann. 4, 13 et 14
Qui bíberit aquam, quam ego dabo ei, dicit Dóminus, fiet in eo fons aquae saliéntis in vitam aetérnam. Celui qui boira de l'eau que Je lui donnerai deviendra en lui une source d'eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.