Messe du jeudi 11 avril 2019

Hebdomada V Quadragesimae Vème semaine de Carême
Feria V Jeudi
Ad Missam
A la Messe


Introitus Introït
Dan. 3, 31
OMNIA, quae fecísti nobis, Dómine, in vero iudício fecísti, quia peccávimus tibi, et mandátis tuis non obedívimus: sed da glóriam nómini tuo, et fac nobíscum secúndum multitúdinem misericórdiae tuae. Ps. 118, 1 Beáti immaculáti in via: qui ámbulant in lege Dómini. Omnia. Tout ce que Tu nous as fait, Seigneur, c’est par une justice véritable que Tu l’as fait ; car nous avons péché contre Toi et nous n’avons point obéi à Tes commandements : mais donne gloire à Ton nom et agis à notre égard selon la multitude de Tes miséricordes. Ps. Heureux ceux qui sont immaculés dans la voie, qui marchent dans la loi du Seigneur.
Collecta Collecte
Adésto, Dómine, supplícibus tuis, et spem suam in tua misericórdia collocántes tuére propítius, ut, a peccatórum labe mundáti, in sancta conversatióne permáneant, et promissiónis tuæ perficiántur herédes. Per Dóminum. Sois attentif à nos supplications, Seigneur, veille sur nous et protège-nous, car nous mettons notre espoir en Ta miséricorde ; désormais purifiés de nos péchés, nous pourrons mener une vie sainte et entrer en pleine possession de l'héritage que tu nous as promis.
Lectio I Ière lecture
Léctio libri Génesis (17,3-9)
In diébus illis: Cécidit Abram pronus in fáciem. Dixítque ei Deus: “Ecce pactum meum tecum. Erísque pater multárum géntium, nec ultra vocábitur nomen tuum Abram, sed Ábraham erit nomen tuum, quia patrem multárum géntium constítui te. Faciámque te créscere vehementíssime et ponam te in gentes; regésque ex te egrediéntur. Et státuam pactum meum inter me et te et inter semen tuum post te in generatiónibus suis fóedere sempitérno, ut sim Deus tuus et séminis tui post te. Dabóque tibi et sémini tuo post te terram peregrinatiónis tuae, omnem terram Chánaan in possessiónem aetérnam; eróque Deus eórum.” Dixit íterum Deus ad Ábraham: “Tu autem pactum meum custódies, et semen tuum post te in generatiónibus suis". En ces jours là : Abram se prosterna le visage à terre. Et Dieu lui dit: C'est Moi qui vous parle; Je ferai alliance avec vous, et vous serez le père de nations nombreuses. Vous ne vous appellerez plus Abram, mais vous vous appellerez Abraham; parce que Je vous ai établi pour être le père d'une multitude de nations. Je ferai croître votre race à l'infini; Je vous rendrai chef de nations, et des rois sortiront de vous. J'affermirai Mon alliance avec vous, et après vous avec votre race dans la suite de leurs générations, par un pacte éternel: afin que Je sois votre Dieu, et le Dieu de votre postérité après vous. Je vous donnerai, à vous et à votre race, la terre où vous demeurez maintenant comme étranger; tout le pays de Chanaan, comme une possession perpétuelle; et Je serai le Dieu de vos descendants. Dieu dit encore à Abraham: Vous garderez donc aussi Mon alliance, et votre postérité la gardera après vous de race en race.
Verbum Dómini. ℟. Deo grátias. Parole du Seigneur. ℟. Rendons grâces à Dieu.
Graduale Graduel
Ps. 30, 3
℟. Esto mihi in Deum protectórem, et in locum refúgii, ut salvum me fácias. ℣. Ps. 70, 1 Deus, in te sperávi: Dómine, non confúndar in aetérnum. ℟. Sois-moi un Dieu protecteur et une maison de refuge afin que Tu me sauves. ℣. O Dieu, j’ai espéré en Toi, Seigneur : que je ne sois pas à jamais confondu.
 Evangelium  Evangile
Io (8,51-59)
In illo tempore: Dixit Iesus Iudaeis: "Amen, amen dico vobis: Si quis sermónem meum serváverit, mortem non vidébit in aetérnum.” Dixérunt ergo ei Iudǽi: “Nunc cognóvimus quia daemónium habes. Ábraham mórtuus est et prophétae, et tu dicis: ‘Si quis sermónem meum serváverit, non gustábit mortem in aetérnum.’ Numquid tu maíor es patre nostro Ábraham, qui mórtuus est? Et prophétae mórtui sunt! Quem teípsum facis?” Respóndit Iésus: “Si ego glorífico meípsum, glória mea nihil est; est Pater meus, qui gloríficat me, quem vos dícitis: ‘Deus noster est!’, et non cognovístis eum. Ego autem novi eum. Et si díxero: Non scio eum, ero símilis vobis, mendax; sed scio eum et sermónem eíus servo. Ábraham pater vester exsultávit, ut vidéret diem meum; et vidit et gavísus est.” Dixérunt ergo Iudǽi ad eum: “Quinquagínta annos nondum habes et Ábraham vidísti?” Dixit eis Iésus: “Amen, amen dico vobis: Ántequam Ábraham fíeret, ego sum.” Tulérunt ergo lápides, ut iácerent in eum; Iésus autem abscóndit se et exívit de templo. En ce temps là : Jésus dit aux Juifs : En vérité, en vérité, Je vous le dis, si quelqu’un garde Ma parole, il ne verra jamais la mort. Les Juifs Lui dirent : Maintenant nous connaissons que Tu es possédé du démon. Abraham est mort, et les prophètes aussi ; et Tu dis : Si quelqu’un garde Ma parole, il ne goûtera jamais la mort. Es-Tu plus grand que notre père Abraham, qui est mort, et que les prophètes, qui sont morts aussi ? Qui prétends-Tu être ? Jésus répondit : Si je Me glorifie Moi-même, Ma gloire n’est rien ; c’est Mon Père qui Me glorifie, Lui dont vous dites qu’Il est votre Dieu. Et vous ne Le connaissez pas ; mais Moi, Je Le connais ; et si Je disais que Je ne Le connais pas, Je serais semblable à vous, un menteur. Mais Je Le connais, et Je garde Sa parole. Abraham, votre père, a tressailli de joie, désirant voir Mon jour ; il l’a vu, et il s’est réjoui. Les Juifs lui dirent : Tu n’as pas encore cinquante ans, et Tu as vu Abraham ? Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, Je suis. Ils prirent donc des pierres, pour les jeter sur Lui ; mais Jésus se cacha, et sortit du temple.
Verbum Dómini. ℟. Laus tibi, Christe. Parole du Seigneur. ℟. Louange à Toi, ô Christ.
Offertorium
Offertoire
Ps. 136, 1
Super flúmina Babylónis illic sédimus, et flévimus: dum recordarémur tui, Sion. Au bord des fleuves de Babylone, nous nous sommes assis, et nous avons pleuré en nous souvenant de toi, Sion.
Super oblataPrière sur les oblats
Stans postea in medio altaris, versus ad populum, extendens et iungens manus, dicit: Après cela, debout au centre de l'autel, tourné vers le peuple, en étendant puis joignant les mains, il dit :
Oráte, fratres, ut meum ac vestrum sacrifícium acceptábile fiat apud Deum Patrem omnipoténtem. Priez, mes frères, pour que mon sacrifice, qui est aussi le vôtre, puisse être agréé par Dieu le Père tout-puissant.
Populus surgit et respondet: Le peuple se lève et répond :
Suscípiat Dóminus sacrifícium de mánibus tuis ad laudem et glóriam nóminis sui, ad utilitátem quoque nostram totiúsque Ecclésiæ suæ sanctæ. Que le Seigneur reçoive de vos mains le sacrifice, à la louange et à la gloire de Son nom, et aussi pour notre bien et celui de toute Sa sainte Église.
Sacrifíciis præséntibus, quǽsumus, Dómine, placátus inténde, ut et conversióni nostræ profíciant et totíus mundi salúti. Per Christum.  
℣. Dóminus vobíscum.
℟. Et cum spíritu tuo.
℣. Sursum corda.
℟. Habémus ad Dóminum.
℣. Grátias agámus Dómino Deo nostro.
℟. Dignum et iustum est.
℣. Le Seigneur soit avec vous.
℟. Et avec votre esprit.
℣. Haut les coeurs.
℟. Ils sont vers le Seigneur.
℣. Rendons-grâces au Seigneur notre Dieu.
℟. C'est digne et juste.
 PRÆFATIO I DE PASSIONE DOMINI  Ière PREFACE DE LA PASSION DU SEIGNEUR
De virtute Crucis De la force de la Croix
Sequens præfatio dicitur infra hebdomadam quintam Quadragesimæ, et in Missis de mysteriis Crucis et Passionis Domini. La préface suivante se dit pendant la cinquième semaine de Carême et dans les Messes de du mystère de la Croix et de la Passion du Seigneur.
Vere dignum et iustum est, æquum et salutáre, nos tibi semper et ubíque grátias ágere: Dómine, sancte Pater, omnípotens ætérne Deus:
Quia per Fílii tui salutíferam passiónem sensum confiténdæ tuæ maiestátis totus mundus accépit, dum ineffábili crucis poténtia iudícium mundi et potéstas émicat Crucifíxi.
Unde et nos, Dómine, cum Angelis et Sanctis univérsis, tibi confitémur, in exsultatióne dicéntes:
Vraiment, il est digne et juste, équitable et salutaire, pour nous, toujours et partout de Te rendre grâces : Dieu éternel et tout-puissant :
Parce que dans la passion salvatrice de Ton Fils tout l'univers reçoit la proclamation de Ta majesté, et, par la puissance ineffable de la croix, le jugement du monde et et le pouvoir du Crucifié.
Dès lors, Seigneur, avec les anges et avec tous les saints, nous, T'acclamons en disant dans l'exultation :
Sanctus, Sanctus, Sanctus Dóminus Deus Sábaoth... Saint, Saint, Saint, le Seigneur Dieu des Armées...
Communio Communion
Ps. 118, 49-50
Meménto verbi tui servo tuo, Dómine, in quo mihi spem dedísti: haec me consoláta est in humilitáte mea. Souviens-Toi, Seigneur, de Ta parole à Ton serviteur, de cette parole en laquelle Tu m’as donné l’espérance ; c’est elle qui m’a consolé dans mon humiliation.
Post communionem Post communion
Satiáti múnere salutári,tuam, Dómine, misericórdiam deprecámurut hoc eódem sacraménto, quo nos temporáliter végetas,effícias perpétuæ vitæ partícipes. Per Christum. Rassasiés par ces dons salutaires, Seigneur, nous implorons Ta miséricorde, afin que par ce même sacrement qui nous vivifie pour un temps, Tu nous rendes participants de la vie éternelle.
Ad dimissionem diaconus vel, eo deficiente, ipse sacerdos dicere potest invitationem:  Au renvoi, le diacre, ou sans lui, le prêtre lui-même peut dire l'invitation :
Inclináte vos ad benedictiónem. Inclinez-vous pour la bénédiction.
Deinde sacerdos, stans versus ad populum, et super illum manus extendens, dicit hanc orationem super populum: Puis le prêtre, debout et tourné vers le peuple, et les mains étendues sur lui, dit cette oraison sur le peuple :
 Oratio super populum (ad libitum adhibenda)  
Esto, quǽsumus, Dómine, propítius plebi tuæ, ut, de die in diem, quæ tibi non plácent réspuens, tuórum pótius repleátur delectatiónibus mandatórum. Per Christum. Nous T’en prions, Seigneur, sois bienveillant envers Ton peuple, afin que, rejetant jour après jour ce qui Te déplaît, il soit plutôt comblé des bienfaits de Ta loi.
Modifications aux messes lues :
 Ant. ad introitum  
Hebr 9, 15
Novi Testaménti mediátor est Christus, ut, morte intercedénte, repromissiónem accípiant, qui vocáti sunt ætérnæ hereditátis.
 Ant. ad communionem  
Rom 8, 32
Próprio Fílio suo non pepércit Deus, sed pro nobis ómnibus trádidit illum: cum illo ómnia nobis donávit.
Les textes français proposés ont pour seul but une meilleure compréhension des textes latins. Ils ne doivent pas être utilisés dans la liturgie en Français.
Aidez-nous à traduire les textes du latin dans votre langue sur : www.societaslaudis.org
Télécharger au format MS Word